Les meilleurs albums de The Clash

Formé en 1976 notamment par Joe Strummer et Mike Jones, puis rapidement rejoints par Paul Simomon à la basse et Topper Headon à la batterie, le groupe a peut-être été le premier groupe de punk rock britannique d’envergure. The Clash étaient fougueux, idéalistes et doté d’une idéologie politique anarchiste. Dès le début, le groupe était plus aventureux musicalement, élargissant son hard rock & roll avec du reggae, du dub et du rockabilly. Alors qu’ils sont devenus des héros du rock & roll au Royaume-Uni, ll a fallu plusieurs années aux Clash pour percer le marché américain, et quand ils l’ont finalement fait en 1982, ils ont implosé plusieurs mois plus tard. Avec seulement 8 ans de carrière et 6 albums studios au compteur, The Clash aura redonné passion et protestation au rock & roll et auront marqué avec les Sex Pistols et les Ramones, les années 70 de leur punk rock. Découvrons ensemble notre classement des meilleurs albums de The Clash.

Notre classement des meilleurs albums de The Clash

En derniere place de notre classement des meilleurs albums de The Clash

6 – Cut The Crap (1985)
The Clash

Nous commençons notre classement des meilleurs albums de The Clash avec le dernier album studio du groupe intitulé Cut The Crap. L’album est sorti le 4 novembre 1985. C’est probablement le plus faible de tous les albums de Clash sortis. Mick Jones et Topper Headon ont été renvoyés du groupe. Seuls Joe Strummer et le bassiste Paul Simonon sont restés. Ces deux-là ont engagé des musiciens inconnus pour compléter le groupe. Cependant, il y avait quelques bonnes chansons sur l’album, y compris le single principal « This is England », qui était la piste la plus remarquable de l’album. Seulement pour les fans ; pour les novices de The Clash, passez votre chemin…

En bas de notre top 6 des meilleurs albums de The Clash

5 – Give ‘Em Enough Rope (1978)
The Clash

Poursuivant notre liste de classement des albums Clash, nous passons au deuxième album du groupe intitulé Give ‘Em Enough Rope. C’est tout simplement du punk rock à son meilleur, c’est lourd, c’est rapide, et c’est dans votre visage des cris de protestation, comme tous les grands punk rockers de la fin des années 1970 l’ont fait. L’album est sorti le 10 novembre 1978. Deux singles sont sortis de l’album, le premier étant « Tommy Gun », sorti le 24 novembre 1978 et le second étant un morceau politiquement chargé « English Civil War », sorti le 23 février 1979. C’est un excellent album de The Clash (avec de très bons titres comme « Safe European Home » ou « Stay Free ») et probablement celui avec lequel vous devriez commencer. Une des meilleurs albums de The Clash.

On a adoré Combat Rock

4 – Combat Rock (1982)
The Clash

Tout le monde connaît cet album. Le 5ème album studio de The Clash s’intitule Combat Rock. Il est l’album le plus vendu du groupe dans sa carrière. L’album a été alimenté par l’énorme succès de trois singles à succès intitulés « Rock the Casbah », « Should I stay or Should I go » et « Know Your Rights ». Combat Rock a été un grand succès aux États-Unis en vendant deux millions d’exemplaires. Alors oui, c’est l’album commercial du groupe, qui sera décrié par les fans de la première heure. Sans être l’un des meilleurs albums de The Clash, force est de constaté qu’il y a quand même de bonne chansons dans cet opus. On pense à « Straight To Hell » ou encore « Ghetto Defendant ». Combat Rock est le dernier album du line-up des débuts.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de The Clash

3 – Sandinista! (1980)
The Clash

Comment surpasser le chef-d’œuvre du double album de l’année précédente London Calling ? Difficile mais The Clash a réussi l’exploit de réaliser un album encore plus riche avec non pas un double, mais un triple album de 36 titres ! Sandiniste ! n’est pas aussi génial que London Calling, mais une grande partie s’en rapproche. Combinant punk, ska, reggae, pop, jazz, R&B, folk et même un début de rap, l’album ne semble pas avoir beaucoup d’intérêt sur le papier. Pour autant, il y a quelques perles dans cet opus. On pense au titre d’ouverture « The Magnificent 7 », « Rebel Waltz », « Somebody Got Murdered », « Police On My Back », « The Call Up », ou encore « Charlie Don’t Surf ». Il y a quand même beaucoup de pistes dispensables (surtout sur le 3ème CD) mais réaliser un triple album seulement un an après le légendaire London Calling force l’admiration. Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de The Clash.

En 2ème place de notre Top 6

2 – The Clash (1977)
The Clash

L’album The Clash est le premier album du groupe sorti en 1977. Il y a une énergie brute tellement incroyable sur ce disque qu’il mérite bien évidemment sa place sur le trio de tête des meilleurs albums de The Clash. Le premier single de l’album s’intitulait « White Riot » et a fait des ravages dans les charts anglais. Si le deuxième single « Remote Control » n’a pas eu autant de succès d’un point de vue commercial, elle n’en reste pas moins l’une des meilleurs chansons de The Clash. L’album a été enregistré en seulement trois semaines, ce qui a contribué à lui donner son aspect brut. The Clash est encore aujourd’hui considéré comme l’un des albums fondateurs du mouvement punk rock et l’un des plus grands album rock de tous les temps.

 

LE meilleur album de The Clash

1 – London Calling (1979)
The Clash

Comment ne pas placer en première position de notre classement des meilleurs albums de The Clash London Calling, le chef d’œuvre du groupe britannique ? Sorti en décembre 1979, London Calling deviendra culte dès sa sortie et marquera les esprits d’une génération entière. The Clash a pris la musique punk et l’a rendue grand public sans pour autant sonner grand public. Des chansons comme « London Calling » ont tout simplement dominé les ondes. Mais il y avait tellement plus sur le disque. « Rudie Can’t Fail », « Spanish Bombs », « The Guns Of Brixton », « Death Or Glory », le titre de clôture « Train in Vain »…autant de titres punk devenus des classiques. Il s’agissait d’un set de deux disques rempli de 19 chansons dont les fans ne pouvaient tout simplement pas se lasser.

Découvrez d’autres articles… Punk !

Les meilleurs albums de The Stooges

Pendant la brume psychédélique de la fin des années 60, le rock & roll crasseux, bruyant et implacablement sombre de The Stooges était manifestement à contre courant. S’inspirant du martèlement suramplifié du blues britannique, du garage rock américain et du rock psychédélique, The Stooges étaient bruts et vulgaires, réputés pour jouer couvert de sang pour plonger ensuite dans le public. Emmené par leur leader et chanteur charismatique Iggy Pop, le groupe est souvent considéré comme l’un des premiers à avoir popularisé le punk rock à la fin des années 60 ; les Sex Pistols, The Clash et les Ramones rajouteront encore une couche dans les années 70. Découvrons sans plus tarder notre classement des meilleurs albums de The Stooges.

Notre classement des meilleurs albums de The Stooges

En dernière place de notre classement des meilleurs albums de The Stooges

5 – The Weirdness (2007)
The Stooges

Suite aux retrouvailles du groupe au début des années 2000 et avec une série de concerts de plusieurs années, il était assez logique d’espérer un 4ème album studio de The Stooges. Ce sera chose faite avec The Weirdness sorti en 2007. Mais tandis que le groupe reconstitué sonnait magnifiquement sur scène, les retrouvailles studio elles ne seront pas à la hauteur de l’attente…Si globalement rien n’est mauvais, il est difficile de garder en mémoires de très bons titres qui resteront parmi les meilleurs chansons de The Stooges. Voila pourquoi on place The Weirdness en dernière place de notre classement des meilleurs albums de The Stooges.

On a adoré Ready To Die

4 – Ready To Die (2013)
The Stooges

Alors que le retour de Iggy Pop avec The Stooges en 2007 n’a pas fonctionné, le groupe revient en 2013 avec son 5ème et dernier album en date, Ready To Die. James Williamson remplace Ron Asheton (décédé) à la guitare. Un bien meilleur album que The Weirdness. Parce que Ready to Die ressemble à un album des Stooges dans tous les sens. La voix rocailleuse d’Iggy Pop est toujours là. Les mélodies de « Sex and Money », « Dirty Deal » ainsi que de « Unfriendly World » sont efficaces. La chanson titre « Ready To Die » vient apporter du mordant à l’album, qui manquait un peu jusque là. Ici, il y a un sentiment de joie d’être encore en vie et de pouvoir encore faire du bruit. Libérés du poids de leur histoire, ils sont juste prêts à rocker tant qu’ils le peuvent encore, et c’est pourquoi Ready to Die est, contre toute attente et sans être non plus un chef d’œuvre, un des meilleurs albums de The Stooges.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de The Stooges

3 – The Stooges (1969)
The Stooges

Avec des influences évidentes (Rolling Stones, Velvet Underground…), le premier album éponyme de The Stooges ne ressemble pour autant à rien de ce qui existait déjà en 1969. Mais « 1969 », « I Wanna Be Your Dog », « Real Cool Time », « No Fun » sont rapidement devenus incontournables. Les frères Ron (guitare) et Scott Asheton (batterie), Dave Alexander (basse) et James Newell Osterberg (chant), surnommé plus tard Iggy Pop n’avaient certainement pas conscience du monument qu’ils venaient de sortir. Une partie du plaisir de The Stooges est, à l’époque comme aujourd’hui, que le groupe a réussi l’exploit difficile de sonner en avance sur son temps et entièrement hors de son temps, tout à la fois. Un des 3 albums cultes du groupe.

En 2ème place du top 5 des meilleurs albums de The Stooges

2 – Raw Power (1973)
The Stooges

En 1972, les Stooges étaient sur le point de s’effondrer lorsque l’équipe de direction de David Bowie, Main Man, a tenté sa chance avec le groupe à la demande de l’artiste. Selon la plupart des témoignages, les tensions étaient élevées lors de l’enregistrement de Raw Power, et l’album sonne comme le travail d’un groupe sur ses dernières jambes – bien que plutôt que de s’arrêter, The Stooges semblaient prêts à exploser comme une bombe à retardement. Le changement le plus remarquable est venu du chanteur ; Raw Power a révélé qu’Iggy était un génie hurlant, souriant et lunatique. Qu’il rumine tranquillement (« Gimme Danger ») ou invite à l’apocalypse (« Search and Destroy »), Iggy n’avait jamais semblé aussi concentré qu’ici, et ses paroles affichaient une intensité plus qu’inquiétante. Les chansons « Raw power », « Your pretty face is going to Hel » et « I need somebody » sont devenus des standards du rock. Un des premiers grands albums du punk rock qui envahira l’Europe et les Etats Unis quelques années plus tard. Succéder au génial Fun House n’était évidemment pas tache facile, Iggy & The Stooges l’ont fait et avec brio. Un des meilleurs albums de The Stooges.

 

LE meilleur album de The Stooges

1 – Fun House (1970)
The Stooges

Et c’est sur Fun House que le génie fou d’Iggy Pop a atteint son apogée ; ce qui était un ricanement lors des débuts du groupe était devenu le rugissement d’un animal en cage désespéré d’être libéré, et ses diatribes étaient bien plus passionnées et convaincantes que ce qu’il avait proposé auparavant. Les Stooges ont peut-être eu plus de tubes sur leur 1er album, mais Fun House a des chansons plus fortes. On pense à « Loose », au furieux « 1970 » ou encore à l’anarchie apocalyptique de « L.A. Blues ». Ajoutez à cela un superbement paranoïaque « T.V Eye » et le riff foudroyant de « Dirt », et vous avez là LE tout meilleur album des Stooges.

 

Découvrez d’autres articles… Punk !

Les Meilleurs Albums de Dropkick Murphys

Les Dropkick Murphys sont connus de beaucoup comme l’un des meilleurs groupes de rock celtique et de punk celtique. Le groupe punk celtique s’est formé dans la grande région de Boston au milieu des années 1990 et est notamment connu pour ses concerts légendaires lors de la Saint-Patrick. Ken Casey (chant) et Matt Kelly (batterie) seront de tous les albums. Une série d’autres musiciens viendront agrémenter certains albums avant que le groupe trouve une certaine stabilité en 2007. Si vous souhaitez connaître les meilleurs albums de Dropkick Murphys, ce classement répondra à vos questions.

Notre classement des meilleurs albums de Dropkick Murphys

En 6ème place de notre classement des meilleurs albums de Dropkick Murphys

6 – Do Or Die (1998)
Dropkick Murphys

Faisant suite à leur 1er EP Boys On The Docks, Dropkick Murphys sort en 1998 son 1er album Do or Die. Le mélange de punk hardcore avec des inflexions irlandaises traditionnelles donne un coup de frais au punk et installe le groupe comme un des groupes les plus originaux de la scène punk. De superbes paroles, de longs refrains, des riffs incroyables ont fait de ce Do Or Die un des meilleurs albums de Dropkick Murphys. De nombreux classiques du groupe sont dans cet opus ; on pense notamment aux excellents « Get Up », « Never Alone », « Road Of The Righteous » ou encore « Barroom Hero ». Après la sortie de Do or Die, le chanteur McColgan quittera le groupe et sera remplacé par Al Barr. Ce dernier ne mettra pas trop de temps pour prendre ses marques…

On a adoré Sing Loud, Sing Proud

5 – Sing Loud, Sing Proud! (2001)
Dropkick Murphys

Avec plusieurs changement de line-up récent derrière eux, Dropkick Murphys sort en 2001 leur 3ème album studio, Sing Loud, Sing Proud!. L’album mélange les sons de « Do or Die » et « The Gang’s All Here ». Les nouveaux membre James Lynch (guitare), Spicy McHaggis (cornemuse) et Ryan Foltz (mandoline) ont notamment permis à l’album d’avoir une instrumentalisation plus large, plus riche. Le groupe reprend ici une bonne quantité de chansons folkloriques et de pub : on notera notamment les très bons « Which Side Are You On? », « The Rocky Road to Dublin », « Good Rats » et à l’excellent « Fortunes of War ». Un duo retiendra particulièrement l’attention : « The Wild Rover » sur lequel l’ex Pogues Shane MacGowan vient chanté (le groupe ayant été une des plus grande influences des Dropkick Murphys). Si les touches celtiques y sont peut-être trop présentes, Sing Loud, Sing Proud! n’en reste pas moins un des meilleurs albums des Dropkick Murphys.

Très bonne place dans notre top des meilleurs albums de Dropkick Murphys

4 – The Warrior’s Code (2005)
Dropkick Murphys

The Warrior’s Code est un des meilleurs albums de Dropkick Murphys depuis leurs débuts. Depuis la sortie de leur 1er opus en 1998 et avec notamment l’excellent album précédent Blackout, le groupe américain n’a plus rien à prouver. Leur son semble naturel sur ce disque ; chaque membre ou instrument à part égale, sans dominer l’un ou l’autre. Le groupe ne se prend pas trop au sérieux sur « Wicked Sensitive Crew » ou sur la loufoque « I’m Shipping Up to Boston » (bien aidé lorsqu’elle a été utilisée dans le film primé aux Oscars de Martin Scorsese, The Departed). Le morceau de clôture « Last Letter Home », histoire vraie d’un fan de Dropkick Murphys décédé en Irak. Le groupe a joué à ses funérailles ; la musique alors prend tout son sens…

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Dropkick Murphys

3 – Signed and Sealed in Blood (2013)
Dropkick Murphys

Après avoir essayé un style plus narratif avec leur concept album de 2011 Going Out in Style, Dropkick Murphys retrouve ses racines bruyantes sur son 8ème album, Signed and Sealed in Blood. Le groupe continue de faire la fête après toutes ces années avec des chansons qui donnent l’impression de devoir être écoutées tout en chantant ivre avec un bar plein d’amis partageant les mêmes idées, et également enivrés. Le titre « The Boys Are Back » est le prélude parfait à une nuit en ville dont vous ne vous souviendrez probablement pas le matin. Pour les autres chansons qui sortent du lot, on pense à « Rose Tattoo », « Jimmy Collins’ Wake » et le très ambiance de Noël « The Season’s Upon Us ». Cher et très bon Signed and Sealed in Blood, bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Dropkick Murphys.

Blackout est le 2ème meilleur album de Dropkick Murphys

2 – Blackout (2003)
Dropkick Murphys

En 2003, après un très bon Sing Loud, Sing Proud!, le groupe américain sort Blackout, qui reste encore à ce joru l’un des tout meilleurs albums de Dropkick Murphys. De la joyeuse chanson « Kiss Me I’m #! @ * Faces » à la folie sur « The Outcast », Blackout capture l’esprit éternellement festif du groupe. Les chansons traditionnelles irlandaises comme « Fields of Athenry » et « Black Velvet Band » sont bien sur au rendez-vous et « Walk Away » représente bien la fraternité durable des Dropkick Murphys. Les riffs de rockabilly flambent sur l’excellent « Gonna Be a Blackout Tonight ». Les textes toujours agressifs et contestataires font mouche, et pas uniquement auprès de la classe ouvrière (thème central de leurs paroles). Mais contrairement à ces prédécesseurs, l’album donne moins de poids aux sonorités celtiques et plus aux guitares. Si l’ensemble semble moins celtique qu’à l’accoutumé, Blackout n’en reste pas moins tout aussi bon. Voire même excellent.

LE meilleur album des Dropkick Murphys

1 – The Meanest Of Times (2007)
Dropkick Murphys

Dropkick Murphys est un groupe étroitement lié à leurs racines de Boston, fiers enfants d’un quartier ouvrier où les enfants ont souffert de l’école catholique, ont grandi pour devenir des habitués du bar local et ont regardé leurs amis faire exactement la même chose. The Meanest of Times est certainement l’album qui retranscrit le mieux l’esprit Dropkick Murphys depuis leur création. Une collection sombre, passionnée et entraînante d’hymnes punk aux sonorités celtiques, imbibés de bière. The Meanest of Times est à ce jour leur album le plus cohérent bien que les titres soient parmi les plus travaillés et recherchés du groupe.

Le duo d’ouverture explosif « Famous for Nothing » et « God Willing » vous donnera le ton de cet excellent album. The Meaning Of Times raconte des histoires de familles brisées et d’amis perdus, les tristes réalités ne faisant que prouver que par-dessus tout, c’est être fidèle à vous-même et à ceux que vous aimez qui est le plus important. Que ce soit sur les excellentes chansons traditionnelles « Spancil Hill », « Fairmount Hill » ou « Lannigan’s Ball ». Le meilleur album de Dropkick Murphys, tout simplement.

Découvrez d’autres articles… Punk !

Meilleurs albums de Blink 182

Blink-182 est un groupe pop punk américain de San Diego, Californie, formé en 1992. Le groupe s’est formé avec le chanteur et guitariste Tom DeLonge, le chanteur et bassiste Mark Hoppus et le batteur Scott Raynor. Ce dernier sera remplacé par Travis Barker en 1998. Le trio aura frappé fort à la fin des albums 1990 avec des albums pop-punk destinés à un public ados. Le groupe aura été influencé par des groupes punk comme NOFX, Bad Religion, The Vandals mais aussi The Ramones ou The Cure. Référence du punk accessible, Blink 182 aura sorti 8 albums studios. Sans plus tarder, découvrons ensemble notre classement des meilleurs albums studios de Blink 182.

Notre classement des meilleurs albums de Blink 182

En dernière place du classement des meilleurs albums de Blink 182

6 – Nine (2019)
Blink 182

Avec sa pochette arc-en-ciel et son logo en néon, le 8ème album de Blink 182 intitulé Nine (petits farceurs…) prouve que l’apparence peut être trompeuse : c’est l’un des albums les plus sombres du groupe à ce jour. Les thèmes comme la dépression, le doute de soi, la peur et la frustration se cachent sous le son punk-rock caractéristique du trio. Fini l’humour scatologique des premiers opus, le territoire du groupe est plus sérieux : Hoppus, Skiba et Barker s’attaquent à la crise des tirs de masse aux États-Unis (« Heaven »), à l’alcoolisme (« Hungover You ») et aux abus de l’église (« Black Rain »). Mention spécial aussi aux titres à l’entrainant « Darkside » et au très speed « No Heart to Speak Of ». L’ensemble fonctionne bien même si il nous manque cette saveur teenager du groupe que l’on aime depuis leurs débuts. Voila pourquoi on place ce Nine en bas de notre classement des meilleurs albums de Blink 182.

California a bien sa place dans notre top des meilleurs albums de Blink 182

5 – California (2016)
Blink 182

1er album sans Tom Delonge à la guitare (remplacé par Matt Skiba), ce « California » est le 7ème album du groupe. Si leur précédent album Neighborhoods était sans grande inspiration, Blink 182 repart de plus belle ici. Avec California, le trio réinjecte de la vitalité dans leur compos, ingrédient indispensable d’un bon album de Blink. Le premier single « Bored to Death » en est le parfait résumé : des harmonies ensoleillées, une mélodie accrocheuse et un énorme refrain. « She’s Out of Her Mind » nous fait penser à « The Rock Show » et « The Only Thing That Matters » est un vrai clin d’oeil au son d’origine du groupe. A noter également les bonnes collab de Patrick Stump de Fall Out Boy sur « Sober » et de Martin Johnson de Boys Like Girls sur la chanson titre. California – sans être l’un des tout meilleurs albums de Blink 182 – est un bon cru, après un album précédent décevant.

On a bien aimé Dude Ranch de Blink 182

4 – Dude Ranch (1997)
Blink 182

Sur leur 3ème album, Dude Ranch, Blink 182 suit le même chemin que ses deux premiers, produisant 15 titres de punk-pop juvénile et punchy. Certains trouveront leur humour un peu lourd mais force est de constater que le groupe sait en faire des mélodies accrocheuses, qui pourrait convaincre les plus sceptiques. L’écriture des chansons est encore un peu inégale, mais dans l’ensemble, Dude Ranch est une amélioration par rapport à leur premier album, Cheshire Cat. On retiendra notamment les très bons « Pathetic », « Dammit », « Untitled » et « Josie ». C’est inégal mais surtout Dude Ranch sera le dernier album avec le batteur Scott Raynor qui sera remplacé par Travis Barker, qui ne mettra pas bien longtemps à s’acclimater…

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Blink 182

3 – Take Off Your Pants (2001)
Blink 182

Atteignant le sommet des charts américains et se classant parmi les cinq premiers dans d’innombrables autres pays, le 4ème album de Blink 182 Take Off Your Pants And Jacket a été un succès fulgurant pour le groupe dès sa sortie. Un album pop-punk presque parfait avec notamment trois très gros singles avec les titres « First Date », « The Rock Show » et « Stay Together For The Kids ». Les chansons « Reckless Abandon » et « Everytime I Look For You » devraient être écoutées par tout groupe de pop-punk qui souhaite se lancer. Constamment accrocheur, Take Off Your Pants And Jacket est un des tout meilleurs albums de Blink 182. Bienvenue sur le podium !

2ème meilleur album de Blink 182 dans notre classement

2 – Blink 182 (2003)
Blink 182

L’album de la maturité arrive tôt ou tard dans la carrière d’un groupe. Pour Blink 182, qui a basé son style sur du pop-punk pour ado, on était en droit de se demander si cela arriverait un jour. Et bien oui, et il aura fallu attendre le 6ème album pour écouter cela. Comme beaucoup d’albums éponymes, le groupe essaie de se réinventer. Blink 182 reste toujours du pop-punk (on vous rassure) mais c’est un peu plus sombre, un peu plus inventif. On a même droit à un duo avec Robert Smith de The Cure. On alterne entre des morceaux pop-punk percutants et des compositions un peu plus étranges mais diablement efficaces comme « Down » ou « I’m Lost Without You ». Le titre intro « Feeling This » vous tiendra immédiatement en haleine et le gros riff de « Obvious » vous restera en tête un petit moment. Ca respire la cohérence et la qualité tout au long des 15 titres : voilà pourquoi on a placé ce Blink 182 en 2ème place de notre classement des meilleurs albums de Blink 182.

LE tout meilleur album de Blink 182, Enema Of The State

1 – Let Go (2002)
Blink 182

Comment en aurait-il pu être autrement ? Enema Of The State est bien évidemment LE meilleur album de Blink 182. Pour beaucoup, un des meilleurs albums pop-punk de tous les temps. Enema Of The State est une collection de chansons qui définit parfaitement ce que signifie être jeune et stupide. C’est le son d’un groupe prêt à conquérir le monde à sa façon : des récits absurdes sur la diarrhée (« Dysentery Gary ») et sur les ovnis (« Aliens Exist ») jusqu’aux hymnes rock que sont les titres « All The Small Things » et « What’s My Age Again? ». Le 3ème album de Mark, Tom et Travis est une collection de chansons dingues qui déferlera sur les ondes du monde entier pendant l’été 1999.

Découvrez d’autres articles… Punk !

Meilleurs albums de NOFX

NOFX est un groupe de punk rock américain, formé à Los Angeles en 1983. Le chanteur / bassiste Fat Mike, le guitariste Eric Melvin et le batteur Erik Sandin en sont les membres fondateurs. El Hefe a rejoint le groupe en 1991 pour jouer de la guitare et de la trompette, complétant ainsi le line-up actuel. NOFX, c’est à ce jour 13 albums studios et plus de 8 millions d’albums vendus ; ce qui en fait l’un des groupes indépendants les plus populaires. Cette popularité aura influencé de nombreux autres groupes de punk comme Blink 182, Sum 41 ou Lagwagon notamment. Découvrons ensemble notre classement des meilleurs albums de NOFX.

Notre classement des meilleurs albums de NOFX

Heavy Petting Zoo a toute sa place dans notre top des meilleurs albums de NOFX

6 – Heavy Petting Zoo (1996)
NOFX

6ème album du groupe Heavy Petting Zoo fait suite à l’excellent Punk In Drubblic, sorti un an plus tôt. Heavy Petting Zoo a vu NOFX progresser et expérimenter de nouveaux sons. « Philthy Phil Philanthropist » est peut-être la seule chanson punk rock à présenter un xylophone ! C’est dire…Certains titres sont parmi les plus longs jamais sortis par NOFX. On retiendra surtout les très bons titres « Liza », « Whatever Didi Wants » et « What’s The Matter With Kids Today? ». Heavy Petting Zoo reste un peu trop mélodique et accessible et donc moins réussi que son prédécesseur. Pas le meilleur album de NOFX mais un mais un bon album de punk pas trop sérieux ! Mention spéciale enfin à cette pochette d’album…

A la 6ème place de notre classement des meilleurs albums de NOFX

5 – Pump Up The Valuum (2000)
NOFX

Des morceaux comme « And Now for Something Completely Different », « Clams Have Feelings Too » et « Thank God it’s Monday » ont de superbes mélodies et des jeux de guitares impressionnants. Les titres « Dinosaurs Will Die » et « Total Bummer » sont vraiment bien écrits. Les deux sont des attaques véhémentes contre le mercantilisme. Ecoutez aussi le très bon solo sur « Pharmacist’s Daughter ». NOFX ne se soucie pas d’écrire des tubes, juste un tas de bonnes chansons. Il n’y a aucune prétention, même venant d’un groupe qui pourrait prétendre être des dieux dans le punk ! Sans être le meilleur album de NO FX, vous allez là un très bon album avec Pump Up The Vallum.

On a adoré The War On Errorism, un des tout meilleurs albums de NOFX

4 – The War Of Errorism (2003)
NOFX

Avec son 9ème album The War Of Errorism, NOFX nous montre encore que le groupe est un groupe politique. Mais ici, on passe un stade supérieur. Leur attention s’est tournée vers le président George W. Bush, comme on peut l’entendre sur les titres « The Separation of Church and Skate », « The Irrationality of Rationality », « Franco Un-American » (sur la politique globale du pays) et » Idiots Are Taking Over » (sur l’ignorance du peuple américain). On vous rassure, The War Of Errorism reste un album de NOFX : donc on y retrouve l’humour habituel du groupe (« She’s Nubs » et « Mattersville »). Pour leur premier album sur le label Fat Wreck Chords, NOFX nous sort ici un de ces meilleurs albums.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de NOFX

3 – White Trash, Two Heebs And A Bean (1992)
NOFX

Voici un des meilleurs albums de NOFX : White Trash, Two Heebs And A Bean. Tout y est dedans. Différents styles musicaux (punk rock mélodique bien sur, mais aussi hardcore, ska, blues et jazz), de la satire (« Please Play This Song On The Radio »), de la parodie (« Straight Edge ») de l’humour (« Johnny Appleseed ») et même des chagrins d’amour (« The Bag » ou « She’s Gone »). Mention spécial pour le meilleur de l’album pour nous, « Stickin’ in My Eye ». C’est aussi le premier album avec El Hefe (guitare, trompette, chœurs), qui a clairement élevé le groupe à un niveau supérieur. L’écriture de Fat Mike s’est épanouie sur cet album. Du très très bon NOFX on vous dit.

2ème meilleur album de NOFX dans notre classement

2 – So Long And Thanks For All The Shoes (1997)
NOFX

So Long and Thanks for All the Shoes – le 7ème album de NOFX – est un pur disque punk rock classique du début à la fin. Musicalement, il couvre tout, du hardcore « (Murder The Government ») au skatepunk (« Dad’s Bad News ») en passant par le ska (« All Outta Angst »). Et le groupe passe toujours sans effort d’un genre à l’autre. Le titre d’intro « It’s My Job To Keep Punk Rock Elite » vous donnera le ton de l’album, qui ne descendra pas d’un iota sur les 15 chansons d’après. Mention spéciale à la reprise « Champs Elysées » ! Vous avez là un des tout meilleurs albums de NOFX

Punk In Drublic est LE Meilleur album de NOFX, tout simplement

1 – Punk In Drublic (1994)
NOFX

Considéré par beaucoup (dont nous..) comme LE meilleur album de NOFX, Punk In Drublic est aussi et surtout un des tout meilleurs albums de punk jamais écrit. « Linoleum », « Leave it Alone » et « Lori Meyers » sont devenus des classiques du groupe. Les chansons y sont plus complexes que sur d’autres albums. Prenez le titre « Perfect Government » avec son superbe solo de guitare dans l’intro et ses changements de rythmes. D’autre styles sont aussi présents : le ska / reggae sur le titre « Reeko » et du soft rock sur « My Heart Is Yearning ». Et toujours et encore du punk rock avec un bon humour débile comme sur « Punk Guy (Cause He Does Punk Things) » et « The Cause ». Punk In Drublic reste le plus grand succès de NOFX à ce jour et ce, sans l’aide d’un label majeur. Chapeau bas messieurs !

Découvrez d’autres articles… Punk Rock !

Meilleurs albums de Sum 41

Sum 41 est un groupe de rock canadien originaire d’Ajax, en Ontario. Le groupe a été formé en 1996 et se compose actuellement de Deryck Whibley (chant, guitares, claviers), Dave Baksh (guitare principale, choeurs), Tom Thacker (guitares, claviers, choeurs), Jason «Cone» McCaslin (basse, choeurs) et Frank Zummo (batterie). Souvent comparé à Blink 182 ou Offspring pour leur côté mélodique, le groupe aura su teinté sa musique d’une touche plus métal. Sum 41 (groupe formé le 41ème jour de l’été…Selon la légende), c’est 8 albums studio et une place en haut de la liste des groupes références du punk rock. Découvrons ensemble le classement des meilleurs albums de Sum 41.

Notre classement des meilleurs albums de Sum 41

A la 6ème place de notre classement des meilleurs albums de Sum 41

6 – 13 Voices (2016)
Sum 41

Après 5 ans d’absence et pas mal de turbulences, Sum 41 nous livre en 2016 leur 7ème album intitulé 13 Voices. Après Screaming Bloody Murder, Deryck sera admis en cure de désintox et en ressortira plus créatif que jamais, le batteur historique Steve Jocz quittera le groupe et le légendaire guitariste Dave Baksh reviendra dans le groupe. Il en découlera un bon 13 Voices avec rock percutant et refrains accrocheurs, deux atouts du groupe tout au long de sa carrière.

L’album contient quelques titres légèrement décevants, mais il contient également certaines des meilleures pistes de Sum 41 à ce jour. On pense surtout à « Goddamn I’m Dead Again », « Fake My Own Death », « War ». On va quand même placer 13 Voices en bas de notre classement des meilleurs albums de Sum 41.

Order In Decline a toute sa place dans notre top des meilleurs albums de Sum 41

5 – Order In Decline (2019)
Sum 41

L’évolution musicale de Sum 41 aura été fascinante à regarder. A leurs débuts, ils ont émergé comme les héritiers du pop-punk marrant façon Blink-182. Mais au fil des années, ils se sont transformés en quelque chose d’un peu plus sombre, un peu plus nerveux et d’un son plus lourd. Order In Decline reprend exactement là où 13 Voices s’est arrêté.Cette fois-ci, cependant, tout a été augmenté d’un cran.

Les passages les plus punk sont plus rapides, tandis que les riffs plus métal frappent encore plus forts. Pris dans son ensemble, c’est l’album le plus dur et le plus lourd qu’ils aient jamais réalisé. On notera l’intro au piano et le super riff et solo sur « Turning Away Kicks ».

Le titre « Out For Blood » et son côté skate-punk nous rassure avant que « The New Sensation » et son groove nous surprend mais de façon très positive. Mention spéciale aussi pour la très belle ballade « Never There ». Bref cet Ordre In Decline est sans conteste un des meilleurs albums de Sum 41.

On a adoré Underclass Hero, un des tout meilleurs albums de Sum 41

4 – Underclass Hero (2007)
Sum 41

En 2007, Sum 41 sort son 5ème album studio, le 1er sans son guitariste légendaire – Dave Baksh – qui apportait la fameuse touche heavy du groupe. Et c’est bien ce qui pêche un peu avec cet album : un manque d’originalité et une perte de saveur, et ce par le fait que le groupe sans Dave ne compte que sur la rythmique de Deryck.

Fini les influences métal, on retourne sur de la pop punk entraînante et sans chichi. Mais attention Underclass Hero n’est pas mauvais, loin de là. Certains titres nous auront un peu trop fait penser à du Blink 182 et du Green Day.

Cependant, Underclass Hero mise quand même sur des mélodies accrocheuses, des paroles plus recherchées et un travail de composition plus approfondi. Nos coups de cœur de l’album : « Walking disaster », « Speak of the devil », « Count your last blessings », « March of the dogs », « With me »et « So Long Goodbye ». Loin d’être le meilleur album de Sum 41, Underclass Hero n’en reste pas moins un très bon album du groupe.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Sum 41

3 – All Killer, No Filler (2001)
Sum 41

Le 1er album de Sum 41, All Killer, No Filler, sorti en 2001 aura propulsé le groupe vers un gros succès grand public dès sa sortie notamment grâce leurs à deux titres : « Fat Lip » et « In Too Deep ». All Killer, No Filler est un parfait résumé de la scène pop-punk du début des années 2000. Le groupe ayant néanmoins entamé un virage plus lourd, plus sombre sur les derniers albums, All Killer, No Filler reste quand même un des préférés des fans.

Cet album est une collection cohérente et solide de morceaux pop-punk qui ne repose pas seulement sur ces 2 principaux singles. Ecoutez « Nothing On My Back », « Motivation », « Summer » ou « Handle This ». All Killer, No Filler a toute sa place sur le podium des meilleurs albums de Sum 41.

2ème meilleur album de Sum 41 dans notre classement

2 – Does This Look Infected? (2002)
Sum 41

Beaucoup moins pop et plus métal, le successeur de All Killer, No Filler débarque seulement un an après. Does This Look Infected? propose un son beaucoup plus lourd. De très bons riffs et solos sur cet album comme sur les titres « Over My Head », « Mr Amsterdam » et « Hell Song » pour n’en nommer que quelques-uns.

Et encore beaucoup de titres accrocheurs comme « My Direction » et « All Messed Up ». Que dire des titres « Still Waiting » et « No Brains » ?! Du pur Sum 41 comme on les aime. Does This Look Infected? est un des tous meilleurs albums de Sum 41.

Chuck est LE Meilleur album de Sum 41, tout simplement

1 – Chuck (2004)
Sum 41

Après deux très gros albums parus les années précédentes, le groupe réussi le pari de faire encore mieux avec Chuck, sorti en 2004 et qui est pour nous LE meilleur album de Sum 41. Beaucoup de groupes auront leur album de référence (Smash pour Offspring, Hybrid Theory pour Linkin Park…) ; c’est très clairement le cas de ce Chuck pour Sum 41.

S’il apparait comme le plus lourd de la discographie, on notera quand même de très belles ballades « Pieces » et « Slipping Away ». Chuck est à la fois intense et mélodique, trouvant le juste milieu entre les deux pour un des meilleurs disques punk rock qu’il soit.

L’intensité se ressent dans les excellents titres « No Reason », « Angels With Dirty Faces » ou « Welcome To Hell ». Le côté mélodique quand à lui fera des ravages sur les titres « We’re All To Blame » ou « The Bitter End ». Un bijou, tout simplement.

Découvrez d’autres articles… Punk Rock !

Meilleurs albums de Green Day

Green Day est un groupe de punk-rock américain formé dans le milieu des années 80 par le chanteur – guitariste Billie Joe Armstrong et le bassiste Mike Dirnt. Le batteur Tré Cool les rejoindra 2 ans plus tard pour formé le line-up que l’on connait aujourd’hui. Le groupe fera évoluer son punk-rock des premiers albums vers un son plus rock, plus grand public dans les années 2000. 30 ans après leurs débuts, le trio reste aujourd’hui un des groupes rock les plus influents. L’un des groupes phares de la scène punk-rock en compagnie des Offspring, Sum 41, NOFX… Découvrons ensemble notre classement des meilleurs albums de Green Day.

Notre classement des meilleurs albums de Green Day

A la 6ème place de notre classement des meilleurs albums de Green Day

6 – 21st Century Breakdown (2009)
Green Day

5 ans après la grosse claque prise dans la figure avec American Idiot, comment Green Day allait-il s’en sortir ? Plutôt bien ma foi… Il est assez clair tout au long de l’album que le groupe voulait continuer sur la voie du succès de son prédécesseur. Un album très ambitieux (18 titres pour 70 minutes de pur rock), conceptuel. Accompagné à la production par Butch Vig, c’est un disque qui sonne toujours formidablement bien à ce jour. Pour preuve, les titres « American Eulogy », » ¡Viva La Gloria ! », « Murder City », « The Static Age » et la chanson titre sont bien ancrés dans la setlist du groupe en concert. Sans être l’un des meilleurs albums de Green Day, ce 21st Century Breakdown vaut le détour.

Warning a toute sa place dans notre top des meilleurs albums de Green Day

5 – Warning (2000)
Green Day

Inspiré par la liberté de Nimrod, Warning – le 6ème album du groupea été la première tentative notable de Green Day de changer profondément son son depuis leurs débuts. Comparé à ce qui allait suivre, cela ressemble maintenant plus à un léger changement de garde-robe qu’à une réinvention complète. La vraie grandeur de l’album réside dans la façon dont le trio embrasse sa capacité à produire des chansons accrocheuses, compactes et instrumentales aventureuses, quelque soit le genre. Ici, le groupe met davantage l’accent sur les paroles et les arrangements.

En conséquence, l’album présente les premiers indices de Green Day en tant que groupe politique, avec la chanson titre « Warning » et le titre devenu un classique « Minority ». Mention spécial aussi aux titres “Blood, Sex and Booze,” “Fashion Victim” and “Castaway”, du bon pop-punk. Du bon Green Day et donc une bonne place dans le classement des meilleurs albums du groupe.

On a adoré Nimrod, un des tout meilleurs albums de Green Day

4 – Nimrod (1997)
Green Day

Bien qu’il soit surtout connu pour son titre acoustique « Good Riddance (Time of Your Life) », Nimrod est une véritable ode de Green Day au punk rock et a tranquillement sa place comme l’un des meilleurs et des plus cohérents albums du groupe. Ce 5ème album studio de Green Day est un voyage de 18 titres à travers les nombreuses sous-genre du punk rock. Il y a du pop-punk standard comme sur les titres « Nice Guys Finish Last », « Redundant » ou « Haushinka », du hardcore (« Platypus (I Hate You) », « Reject »), du ska (« King For A Day ») et même du grunge avec « Hitchin ‘A Ride ». Un des tout meilleurs albums de Green Day de part sa grande diversité et un bond en avant dans la maturité du groupe, notamment par rapport aux trois albums précédents.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Green Day

3 – Insomniac (1995)
Green Day

Après avoir atteint les sommets du monde de la musique avec la sortie de leur précédent album, le monumental Dookie un an plus tôt, Green Day a très bien réussi la suite. Avec un ton plus sombre et légèrement moins mélodique, Insomniac a prouvé qu’Armstrong était capable de produire encore plus de grands titres (« Geek Stink Breath », « Brain Stew / Jaded » ou « Walking Contradiction »). La vraie force d’Insomniac est qu’il n’y a rien à jeter : aucun titres faibles. Les paroles sont intelligentes et plus personnelles. On ne se lasse toujours pas d’écouter ce très bon Insomniac et il mérite en tout point sa place sur le podium des meilleurs albums de Green Day.

2ème meilleur album de Green Day dans notre classement

2 – American Idiot (2004)
Green Day

A la fois intemporel mais intrinsèquement lié au paysage musical post-11 septembre qu’il a contribué à définir, American Idiot est un véritable chef-d’œuvre pop-rock-punk et un des tout meilleurs albums rock de cette décennie. Le groupe pense cet album comme un opéra-rock qui suit les étapes de la vie de Jesus of Suburbia, un antihéros imaginé Billie Joe Armstrong. American Idiot regorge de succès planétaires, notamment « Boulevard of Broken Dreams », « Wake Me Up When September Ends », « Holiday » et la chanson titre « American Idiot ». Avec une durée de plus de 9 minutes, « Jesus of Suburbia » et « Homecoming » sont de superbes morceaux. Chapeau bas messieurs !

Dookie est LE Meilleur album de Green Day, tout simplement

1 – Dookie (1994)
Green Day

Que dire sur le monumental Dookie sorti en 1994 ? LE meilleur album de Green Day et l’un des meilleurs albums des années 90. Il fera tout simplement l’effet d’un raz-de-marée à sa sortie. Une usine à tubes du début à la fin. Dookie est arrivé au moment idéal pour réintroduire le punk auprès du grand public et, avec plus de 20 millions d’exemplaires venus, il reste encore toujours le plus grand succès de Green Day. L’énergie vibrante et juvénile de ce 3ème album de Green Day résonne encore dans nos têtes. La ligne de basse de « Longview », le riff accrocheur et la puissance de « Basket Case » (quelle chanson !)., les refrains entrainants de « Welcome To Paradise » et « When I Come Around », la puissance discrète de « She »…Dookie est tout simplement impeccable.

Découvrez d’autres articles… Punk Rock !

Meilleurs albums de Offspring

Découvrons sans plus tarder le classement des meilleurs albums d’Offspring. The Offspring est un groupe de rock américain originaire de Californie, formé en 1984. Formé à l’origine sous le nom de Manic Subsidal, le groupe actuel se compose du chanteur et guitariste Bryan «Dexter» Holland, du bassiste Todd Morse, du guitariste Kevin «Noodles» Wasserman et le batteur Pete Parada.

En près de 40 ans de carrière, le groupe aura sorti 9 albums studios pour devenir une des références du punk rock américain (au même titre que Green Day, Rancid, Bad Religion, NOFX et Pennywise). lls ont vendu plus de 40 millions de disques dans le monde, ce qui en fait l’un des groupes punk rock les plus vendus de l’histoire.

Notre classement des meilleurs albums de Offspring

A la 6ème place de notre classement des meilleurs albums de Offspring

6 – Conspiracy of One (2000)
Offspring

En 2000, sort le 6ème album du groupe, Conspiracy of One. Vous n’y trouverez pas de chansons aussi accrocheuses que celles de Smash et d’Americana, mais l’album entier est juste très bon. Mais l’album dans son ensemble ressemble à un fouillis d’expérimentations et les chansons sont très différentes les unes des autres. Du très doux « Denial, Revisited » au très punk « Conspiracy Of One » en passant par le bizarre « Living In Chaos », rien n’est cohérent.

Le marrant « Original Prankster », le très festif « One Fine Day » et le très bon titre « Want You Bad » rajoutent à la diversité déjà citée. Donc en tant qu’entité, ce n’est pas bon mais les titres pris un par un sont plutôt bon. Voila pourquoi on place ce Conspiracy Of One en bas de notre classement des meilleurs albums d’Offspring.

Rise And Fall, Rage and Grace a toute sa place dans notre top des meilleurs albums de Offspring

5 – Rise and Fall, Rage and Grace (2008)
Offspring

5 ans après la sortie de Splinter – la plus grande pause du groupe – Offspring revient sur le devant de la scène en 2008 avec un très bon Rise and Fall, Rage and Grace. Le groupe annoncera la couleur avec le très bon « Hammerhead » en guise de 1er single avant la sortie officielle de l’album. Le très populaire « You’re Gonna Go Far, Kid » et le très mélodique « Kristy, Are You Okay? » auront ravi le cœur des fans.

On notera également les très bons titres « Half-Truism », « Trust in You », « Fix You » et le mordant « Stuff Is Messed Up ». Bref, ce n’est pas Smash ou Ixnay, mais c’est quand même très bon, surtout après ce long moment d’absence. En bonne place dans notre classement des meilleurs albums d’Offspring.

On a adoré Ignition,

4 – Ignition (1992)
Offspring

Le 2ème album du groupe – Ignition – est sorti en 1992, soit avant que Offspring ne devienne célèbre. Il y avait pour autant déjà tous les ingrédients qui feront le succès du groupe. Des morceaux comme « Dirty Magic », « Burn It Up », « Take It Like a Man » ou « Get It Right » semblaient déjà à la hauteur.

La qualité de l’album sera vraiment appréciée à sa juste valeur quelques années plus tard. Ce son « Ignition », plus brut, a pratiquement disparu dans les albums les plus récents. Bien que n’étant pas un énorme succès au moment de sa sortie, Ignition est devenu l’un des meilleurs albums d’Offspring.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Offspring

3 – Ixnay On The Hombre (1997)
Offspring

Sorti en 1997 et faisant suite au raz-de-marée Smash, Ixnay On The Hombre n’en reste pas moins l’un des albums les moins connus de The Offspring. Certainement du au fait qu’il ne contient pratiquement aucun succès. Pour autant, il reste encore aujourd’hui l’un des meilleurs albums d’Offspring.

La musique est de premier ordre et les chansons s’intègrent parfaitement. Chaque titre est bien écrit et amusante à écouter, et vous ne voudrez en sauter aucune. Mentions spéciales aux titres « Gone Away », « All I Want », « I Choose » et « The Meaning Of Life ».

2ème dans notre classement

2 – Americana (1998)
Offspring

Après la sortie de Ixnay On The Hombre, le groupe s’est rapidement remis au travail pour livrer son excellent successeur Americana, l’année suivante. Débordant d’idées, Americana est l’un des albums les plus profonds du groupe. Le très bon titre « Pretty Fly for a White Guy » inondera les ondes à sa sortie. « Why Don’t You Get a Job? » est également devenu un titre majeur du groupe.

Offspring a livré un hymne avec « The Kids Aren’t Alright ». Les titres « She’s Got Issues » et « Pay the Man » figurent également parmi les chansons les plus appréciées de l’album. Americana dans son ensemble regarde la société américaine avec une vision critique que seul le groupe peut décrire. Un des tout meilleur albums d’Offspring.

Smash est LE Meilleur album de Offspring, tout simplement

1 – Smash (1994)
Offspring

En 1994, sortira le monument Smash ! Le 3ème album du groupe fera l’effet d’une bombe lors de sa sortie et ravagera tout sur son passage. Considéré comme le Nevermind de Nirvana ou le Dookie de Green Day, Smash comporte des hymnes du punk rock américain. Les titres « Come Out and Play », « Self Esteem » et « Gotta Get Away » étaient partout sur les ondes ; personne ne pouvait y échapper.

Smash est un album punk vraiment agréable qui a beaucoup d’attitude. La voix de Dexter est géniale, les riffs excellents, la basse omniprésente et la batterie tape fort ! C’est court, mais quelle intensité ! Indémodable encore aujourd’hui ; une référence du punk-rock.

Découvrez d’autres articles… Punk Rock !