Les meilleurs albums de The Offspring

Découvrez le classement des meilleurs albums de Offspring

Découvrons sans plus tarder le classement des meilleurs albums de The Offspring. The Offspring est un groupe de rock américain originaire de Californie, formé en 1984. Formé à l’origine sous le nom de Manic Subsidal, le groupe actuel se compose du chanteur et guitariste Bryan «Dexter» Holland, du bassiste Todd Morse, du guitariste Kevin «Noodles» Wasserman et le batteur Pete Parada.

Smash (Remastered)
  • Record Label: Epitaph
  • Catalog#: E 68682
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2008
Promo
Let The Bad Times Roll
  • The Offspring- Let The Bad Times Roll

En près de 40 ans de carrière, le groupe aura sorti 9 albums studios pour devenir une des références du punk rock américain (au même titre que Green Day, Rancid, Bad Religion, NOFX et Pennywise). lls ont vendu plus de 40 millions de disques dans le monde, ce qui en fait l’un des groupes punk rock les plus vendus de l’histoire.

Notre classement des meilleurs albums de The Offspring

Days Go By (2012)

L’une des malédictions d’être un groupe punk qui atteint la longévité est la lutte pour offrir quelque chose de nouveau à chaque album, alors que la formule que vous avez perfectionnée est relativement simple. Days Go By n’est pas tant un mauvais album qu’un album anonyme.

La deuxième collaboration de The Offspring avec le super-producteur Bob Rock n’arrive pas à décider s’il veut adopter le son plus grand public qui a bien servi des groupes comme Rise Against ces dernières années. Un réenregistrement brillant du titre classique Dirty Magic ne fait qu’ajouter à l’impression d’un groupe qui a du mal à changer de vitesse. En dernière place de notre classement des meilleurs albums de The Offspring.

Conspiracy of One (2000)

Le début de la fin de la période commerciale la plus faste de The Offspring, Conspiracy of One n’a pas eu de mal à trouver son public mais semble étrangement indiscernable avec le recul. Original Prankster, un single classé dans le Top 10 au Royaume-Uni, sonne étrangement comme une deuxième reprise d’une formule déjà utilisée avec un effet supérieur, d’abord sur Come Out and Play, puis sur Pretty Fly (For A White Guy).

Malgré des singles solides (OP étant suivi par Want You Bad et Million Miles Away) et la puissance de feu de Come Out Swinging et Special Delivery, les 37 minutes de l’album ne sont pas exemptes de remplissage. Ce sera le dernier album du batteur Ron Welty, qui a rejoint le groupe à l’âge de 16 ans en 1987. Dispensable dans la discographie de The Offspring.

Splinter (2003)

Transition inégale vers ce qui allait devenir le son plus lent et tardif de The Offspring, Splinter a mieux vieilli qu’il n’aurait pu le faire. L’ouverture sombre de Neocon suggère que l’attention de ses créateurs a été aiguisée par la discorde politique du début des années 2000, tandis que le point culminant de l’album (Can’t Get My) Head Around You est un rappel bienvenu de ce à quoi ressemble Dexter Holland lorsqu’il laisse le désespoir existentiel se déverser.

En revanche, l’électro-pop parodique de Hit That est aussi grinçante que tout ce que le quatuor de SoCal a sorti, tandis que l’excentrique The Worst Hangover Ever est une nouvelle réécriture de Why Don’t You Get A Job, qui n’est pas l’une des idées les plus originales du groupe. En 8ème place de notre top des meilleurs albums de The Offspring.

The Offspring (1989)

Le premier album éponyme de la discographie de The Offspring ne distingue guère le groupe des autres punks de la côte ouest de l’époque, mais il n’est pas sans mérite. Bien qu’un son boueux et des riffs étranglés fassent penser à un groupe qui ferait la première partie de Bad Religion ou des Dead Kennedys il y a 30 ans, si l’on creuse un peu, le potentiel que le quatuor réalisera plus tard est évident.

Out on Patrol et Tehran sont empreints de l’énergie anti-autoritaire de leurs meilleurs premiers titres, tandis que crossroads est à la fois impressionnant par son absence de rythme et sa bruyante assurance.

Promo
Offspring
  • New Store Stock

Let The Bad Times Roll (2021)

On remonte notre classement des meilleurs albums de The Offspring avec Let The Bad Times Roll. Neuf ans après Days Go By, The Offspring s’est associé à Bob Rock pour l’étincelant Let The Bad Times Roll. Enregistré au milieu de changements de line-up et d’une pandémie mondiale, c’est tout à leur honneur que cet album sonne comme une version plus aboutie de son prédécesseur.

Certes, il s’agit d’un album très soigné, au rythme moyen, mais c’est aussi le son d’un groupe qui passe à l’âge mûr sans perdre son identité. La section de cuivres insérée dans We Never Have Sex Anymore prouve, s’il en était besoin, que Dexter Holland et consorts n’ont pas perdu leur sens de l’humour.

Promo
Let The Bad Times Roll
  • The Offspring- Let The Bad Times Roll

Rise and Fall, Rage and Grace (2008)

Le titre capture parfaitement l’esprit de ce qui semble être un groupe faisant le point et décidant de se débarrasser de ses vieilles routines. Bien que Rise and Fall, Rage and Grace ne se contente pas d’un rythme effréné (Trust in You, Hammerhead), il y a dans cette collection de chansons un flux et un reflux qui rappellent les meilleurs chansons de The Offspring.

Outre Kristy, Are You Doing Okay, une chanson écrite par Dexter Holland pour s’excuser auprès d’un ami d’enfance victime d’abus sexuels, le groupe ralentit les choses (A Lot Like Me) et les dépouille (Fix You) d’une manière qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui offre le choc de la nouveauté. Et pour les amateurs de bonus, la reprise de The O.C. Life de D.I., qui figure sur l’édition japonaise de l’album, est à découvrir.

Americana (1998) l’un des meilleurs albums de The Offspring

Il peut être difficile de ne pas considérer le deuxième album le plus réussi de The Offspring comme un remaniement à gros budget de Smash, qui a battu tous les records, mais les ventes mondiales de plus de 10 millions d’exemplaires témoignent du fait qu’avec Americana, le groupe de Dexter Holland est au sommet de sa forme.

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, « Pretty Fly (for a White Guy) » a dominé les classements de singles dans le monde entier avec son jeu de mots sur les banlieusards blancs qui cooptent la culture noire, tandis que « Why Don’t You Get a Job ? » a réussi à reprendre la mélodie de Ob-La-Di, Ob-La-Da des Beatles sans encourir de poursuites judiciaires de la part d’Apple Corps. Et même s’il ne s’agit pas de l’album le plus original du groupe, Americana a réussi à offrir un rappel à la réalité enrobé de sucre à tous ceux qui sont prêts à écouter les paroles de Holland, souvent plus intelligentes et plus incisives que vous ne l’auriez imaginé.

Americana [Import]
  • The Offspring- Americana

Le podium des meilleurs albums de The Offpsring est…

Ixnay on the Hombre (1997)

Pris en sandwich entre les énormes succès sortis de part et d’autre, Ixnay On The Hombre serait un album facile à oublier s’il n’était pas aussi bon. Smash a peut-être propulsé les punks de Garden Grove, en Californie, dans une nouvelle réalité, mais à aucun moment sur son successeur le quatuor ne donne l’impression de lutter contre – ou même d’être conscient – de sa notoriété et des pressions supplémentaires que son nouveau statut pourrait entraîner,

À certains moments, The Offspring peut sembler plus lent, plus sinistre ou plus crâneur qu’auparavant, mais ils ne donnent jamais l’impression de remettre en question leur public ou leur art. Me & My Old Lady est une chanson d’amour joyeusement impure, Cool to Hate joue avec le nihilisme qui vient du sentiment de n’être à sa place nulle part ni avec personne, et l’envolée de Gone Away n’a pas peur de faire son deuil en public. La sortie de « Smash 2.0 » aurait pu garantir quelques millions de ventes supplémentaires, mais Ixnay… était la première preuve que The Offspring n’était la marionnette de personne. Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de the Offspring.

Ixnay on The Hombre [Import]
  • Ixnay On The Hombre
  • Type de produit : ABIS MUSIC
  • Marque : UNIVERSAL

Ignition (1992) – l’un des tout meilleurs albums de The Offspring

Avant qu’ils n’envahissent MTV et les playlists des radios du monde entier pour la première fois, The Offspring s’imposaient (pas si) discrètement comme des pourvoyeurs intelligents, acérés et profanes de punk rock mélodique. Ignition prend vie avec ce qui ressemble à la dernière confession d’un accro au sexe (Session), et passe avec agilité d’une introspection irrésistible (Kick Him When He’s Down) à des missives grinçantes sur la violence policière qui n’ont malheureusement pas pris une ride (L.A.P.D.).

C’est un monde loin de ce qu’ils sont devenus, mais la ballade grunge de Dirty Magic était un premier indice qu’ils étaient capables de bien plus. Indispensable dans la discographie de The Offspring.

Smash (1994) – Le summum de la discographie de The Offspring

Comment ne pas placer Smash en tête de notre top des meilleurs albums de The Offspring ? En 1994, l’industrie musicale – et la plupart des musiciens – ne s’attendaient pas à ce qu’une bande de débutants signés sur un petit label punk parvienne à conquérir le monde. Sorti chez Epitaph le 8 avril de cette année-là, le jour même où Kurt Cobain a été retrouvé mort à son domicile de Seattle, Smash a réussi à le faire en combinant l’énergie contagieuse du pop-punk, l’angoisse du rock alternatif et des poignées d’accroches irrésistibles, devenant ainsi l’un des albums les plus vendus jamais sortis sur un label indépendant.

Les tubes MTV Self Esteem et Come Out And Play restent des tubes punk-rock, tandis que la chanson-titre et Gotta Get Away ne perdent pas de temps à affronter leurs détracteurs et à s’enfoncer dans le vide, respectivement. Green Day et Rancid étaient peut-être plus cool aux yeux des critiques, mais en se connectant à une nouvelle génération d’adolescents désabusés, Smash a contribué à faire du monde post-Cobain un endroit un peu plus anarchique et insouciant. LE meilleur album de The Offspring.

Smash
  • vinyl album/LP (12″ size)
  • released 2017 in Europe by Epitaph (6868-1)
  • Genre: Punk/Hardcore North America- Alternative / Indie

Une réflexion sur « Les meilleurs albums de The Offspring »

Les commentaires sont fermés.