Meilleurs albums des Rolling Stones

Découvrez les meilleurs albums des Rolling Stones

Les meilleurs albums des Rolling Stones

Comment présenter ce groupe mythique en quelques lignes ? Les Rolling Stones auront produit 23 studio en près de 60 ans de carrière pour plus de 400 millions d’albums vendus. Le plus grand groupe de rock aura influencé des générations entières avec leur rock teinté de country, de blues et de folk. Avec sa voix et sa gestuelle inimitable sur scène, Mick Jagger deviendra une icone rock, tout comme Keith Richards, considéré comme un des plus grands guitaristes du monde. Pour s’être lancé et avoir connu le succès en même temps, les Stones seront au fil des décennies sans cesse comparés aux Beatles, notamment pour le titre de plus grand groupe du monde. On ne va pas trancher ici ; mais nous allons par contre vous présenter notre classement des meilleurs albums des Rolling Stones.

Notre top 10 des meilleurs albums des Rolling Stones

Le tout premier album des Rolling Stones et un des meilleurs

10 – The Rolling Stones (1964)
Rolling Stones

La carrière des Stones sera lancé avec cet album, simplement intitulé The Rolling Stones en 1964. Si la créativité ne sera pas dans le titre de l’album, elle sera bien présente dans les chansons qui le composent. Les 3/4 des chansons de l’album sont des reprises de rhythm and blues. On notera les très bons « Honest I Do » de Jimmy Reed, « I’m A King Bee » de Slim Harpo ou encore « Carol » de Chuck Berry avec un très grand Keith Richards (déjà). Cet album marquera les fondations sur lesquelles les Rolling Stones devaient construire le plus grand groupe de Rock du monde.

9 – The Rolling Stones N°2 (1965)
Rolling Stones

2ème album du groupe, on y retrouve surtout une assurance grandissante dans le duo Jagger/Richards pour les compositions. Encore et toujours des reprises blues et rock (dont une de leurs meilleurs reprises « I Can’t Be Satisfied » de Muddy Waters mais des titres originaux de très bonnes factures comme « What A Shame », « Grown Up Wrong » and « Off The Hook ». On retrouve l’essence des Stones, allant du rock au blues. Pour les fans de la première heure, N°2 est un des meilleurs albums des Rolling Stones.

Un très bon album des Stones

8 – Out Of Our Heads (1965)
Rolling Stones

Dans la continuité de The Rolling Stones N°2, sort quelques mois après l’album Out Of Our Heads. Teinté de blues et de rock, on retiendra notamment les bonnes reprises blues « She Said Yeah » de Larry Williams, « Mercy Mercy » de Don Covay et « Hitch Hike » de Marvin Gaye. Mick Jagger commencera à ajouté son grain misogyne dans ses textes comme sur les titres « Gotta Get Away » et « Heart of Stone ». Mention spéciale pour « The Spider and the Fly » avec son blues-country où les guitares de Richards et Jones s’entremêlent parfaitement. Le bijou de l’album restera évidemment (pour sa version américaine seulement) le chanson « (I Can’t Get No) Satisfaction » qui deviendra un hymne stonnien durant des décennies. Pas le plus connu mais tout de même un des meilleurs albums des Rolling Stones.

Le meilleur album des Rolling Stones des années 80

7 – Tattoo You (1981)
Rolling Stones

En 1981, sort le 16ème album studio des Stones, Tattoo You. Celui-ci d d’original qu’il est composé de chansons, des jams instrumentaux et des extraits de choix oubliés depuis longtemps. Ces titres verront Mick Jagger y enregistrer de nouvelles voix. Bravo pour avoir assemblé le meilleur du reste de la dernière décennie et avoir vu le potentiel de « Waiting on a Friend » et surtout du dorénavant classique des Stones « Start Me Up », et son riff légendaire. On a failli ne pas connaitre cet album qui reste pourtant aujourd’hui comme un de tout meilleurs albums des Rolling Stones.

6 – Aftermath (1966)
Rolling Stones

Marquant un énorme bond artistique, Aftermath (entièrement enregistré à Los Angeles en 1965) fut le premier album des Stones à être composé intégralement de compositions de Mick Jagger et Keith Richards. Toujours fermement ancré dans le rhythm and blues, c’est Brian Jones et ses expérimentations instrumentales qui vont donner ce truc en plus. Notamment des sonorités de sitar sur les titres « Paint In Black » (devenu un titre référence du groupe), « Lady Jane » ou « I’m Waiting ». « Under My Thumb » restera aussi une des pièces maitresses d’Aftermath avec son riff de guitare couplé à des marimbas. Un des tout meilleurs albums des Rolling Stones.

Some Girls a toute sa place dans notre top des meilleurs albums des Rolling Stones

5 – Some Girls (1978)
Rolling Stones

En pleine période punk et avec la montée du disco, le rock n’est plus en cette période une des priorités pour la jeunesse. Depuis Exile On Main St., les albums des Stones étaient un ton au-dessous. Il aura fallu ce très bon Some Girls pour remettre les Stones sur le devant de la scène. En atteste le cultissime « Miss You » (et sa touche disco), et les excellents titres « Respectable », « When The Whip Comes Down », « Far Away Eyes » et « Beast Of Burden » (et le duel de guitare entre Richards et Wood) Pour beaucoup, Some Girls est le dernier grand album des Stones. Il a en tout cas toute sa place dans notre top 5 des meilleurs albums des Rolling Stones

On a adoré Beggars Banquet, un des tout meilleurs albums des Rolling Stones

4 – Beggar’s Banquet (1968)
Rolling Stones

Le pas de géant ! En 1968 sort un excellentissime Beggars’ Banquet qui marquera une étape majeur chez les Stones. Le groupe adaptant le blues de 1964 est assez différent des Stones de 1968 : plus confiants dans leurs talents de compositeurs, leurs capacités d’enregistrement et leurs prouesses en tant que groupe de génie. Les Stones ont sorti un album entier de rock méchant, de blues crasseux et de chansons country parlant de leurs vécues. Beggars’ Banquet restera l’album de « No Expectations », « Street Fighting Man » et surtout du cultissime « Sympathy For The Devil » véritable hymne du groupe. Mentions spéciale aussi aux très bons titres « Parachute Woman », « Stray Cat Blues » et « Jigsaw Puzzle » (dans un style Bob Dylan). Considéré comme le 1er véritable chef d’œuvre du groupe, Beggars’ Banquet est bien évidemment dans notre top 5 des meilleurs albums des Rolling Stones.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums des Rolling Stones

3 – Sticky Fingers (1971)
Rolling Stones

Avec sa pochette imaginée par Andy Warhol, Sticky Fingers sort en 1971 ravagera tout sur son passage. L’album est un parfait résumé de ce que les Rolling Stones ont pu produire de meilleur. Du riff d’ouverture strident de « Brown Sugar » au finish « Moonlight Mile » en passant par le très beau titre country-rock « Wild Horses », l’album est sublime… et Mick Taylor pour son 1er album studio est au sommet de son art. Le riff de « Can’t You Hear Me Knocking » est somptueux. De toute évidence ce Sticky Fingers a toute sa place sur le podium des meilleurs albums des Rolling Stones

2ème meilleur album des Rolling Stones dans notre classement

2 – Exile On Main St. (1972)
Rolling Stones

Un an après le chef d’œuvre Sticky Fingers, les Stones remettent le couvert avec un tout aussi culte Exile On Main St. L’un des tout meilleurs albums des Rolling Stones contient de nombreux titres devenus des classiques du groupe et du rock en général. Exile On Main St. – seul double album du groupe – représente l’apogée de la période dorée des Stones commencée avec Beggars’ Banquet en 1968. L’énergique « Rocks Off » donne le ton de haute tenue de l’album. « Tumbling Dice » est un pur condensé de ce que doit être le rock. Le groove de « All Down The Line » est superbe. « Sweet Virginia », « Shine a Light » ou « Loving Cup » sont de merveilleux morceaux soul, blues et folk. Un bijou on vous dit.

Let It Bleed est LE Meilleur album des Rolling Stones, tout simplement

1 – Let It Bleed (1969)
Rolling Stones

Ce 10ème album des Stones Let It Bleed a la particularité d’y contenir des enregistrements de Brian Jones (décédé cette année-là) et du nouveau guitariste Mick Taylor (qui a été intégré dans les derniers jours de l’enregistrement). Mais Let It Bleed est surtout la transition entre l’idéalisme des années 60 et les réalités écrasantes des années 70. La preuve en est avec l’apocalyptique « Gimme Shelter » qui vous donnera de quoi avoir peur. Les chœurs de Merry Clayton sur cette chanson valent à eux seuls le détour.

L’album montre également le groupe s’appuyer sur les tendances country de Beggars’ Banquet : comme sur « Love in Vain », « You Got the Silver » (chanté par Richards) et la superbe guitare slide de Richards ou « Midnight Rambler ». L’album se termine sur la sublime « You Can’t Always Get What You Want », 7 minutes de pur bonheur (notre chanson préféré du groupe) pour un final épique. Let It Bleed est pour nous LE meilleur album des Rolling Stones