Meilleurs albums de rap de tous les temps

Découvrez notre top des meilleurs albums rap de tous les temps

Les meilleurs albums de rap de tous les temps

Comment établir un classement des meilleurs albums de rap de tous les temps ? Pas facile… Le hip-hop nous a offert des milliers d’excellents albums depuis des décennies. Cette liste pourrait être interminable et contenir pour autant d’excellents opus. Il faut bien faire un choix. Nous avons pris comme critères principaux : pas de mixtape, ni de compilations et nous avons essayé d’être le plus objectif possible, en prenant surtout en compte l’influence que chaque album listé ci-dessous a eu en son temps. Donc, ne vous énervez pas si vos artistes préférés ne sont pas dans cette liste : ce classement est surtout destiné à nous faire réfléchir sur les classiques du rap depuis les années 80 à nos jours. Découvrons sans plus tarder notre top 20 (pour l’instant) des meilleurs albums de rap :

20 – 11 des meilleurs albums de rap tous les temps

20 – Good Kid, m.A.A.d city (2012)
Kendrick Lamar

Après plusieurs Mixtape et un 1er album indépendant, Kendrick Lamar sort son 1er album chez une major en 2012. Ce good kid, m.A.A.d city nous dévoile les aventures d’un adolescent (très certainement lui) survivant dans la ville de Compton. Le storytelling est maitrisé à la perfection notamment sur « Sherane a.k.a. Master Splinter’s Daughter », « The art of peer pressure » ou « Sing About Me, I’m Dying of Thirst ». En ce qui concerne les featuring, à noter les très bons « Money Trees » (avec Jay Rock) et « m.A.A.d city » (avec MC Eiht). Pas de sensationnel ici, une production propre et sobre. La cohérence des 12 titres est assez rare pour un 1er album. Un des meilleurs albums de rap et un des meilleurs albums de 2012.

19 – Black Sunday (1993)
Cypress Hill

Le 2ème album du groupe américano-cubain Cypress Hill fera l’effet d’une bombe à sa sortie. La voix atypique, nasillarde de B-Real nous fera l’apologie du cannabis tout au long de l’album (pochette incluse…). Les refrains sont entêtants, les samples soul bien présents tout au long de l’opus et les influences latines viennent s’immiscer sur quelques titres comme « Insane in the Brain » (meilleur titre de l’album), ou l’instru « Lock Down ». « Ain’t Goin’ Out » et « Lick a Shot » avec la présence de contrebasse vous plairont à coups surs. Un des classiques des années 90 et un des meilleurs albums de rap de tous les temps, tout simplement.

18 – Straight Outta Compton (1988)
N.W.A

Le groupe culte de Gansta Rap, N.W.A (pour Niggaz With Attitude) mettra tout le monde d’accord et marquera l’histoire du rap avec ce Straight Outta Compton, 1er album de la bande à Dr Dre et Ice Cube. Du sample funky en veux tu en voila (James Brown, Kool & the Gang, Funkadelic), des textes d’une extrême violence et des titres devenus cultes comme « Straight Outta Compton », « Gangsta Gangsta » ou « Express Yourself ». Bref, un classique du rap US et un des meilleurs albums de rap de tous les temps. Indémodable.

17 – The Infamous (1995)
Mobb Deep

Un classique qui a changé le rap US. En avril 1995, sort The Infamous de Mobb Deep. Faisant suite au bon (mais sans plus) Juvenile Hell, The Infamous – sombre et oppressant du début jusqu’à la fin – fera entrer les 2 membres du groupe (Havoc et Prodigy) au panthéon des rappeurs US. Peu de mélodies, du hip hop dur, hardcore dont l’inspiration viendra des rues new-yorkaises. A noter, les cultissimes « Survival of the fittest » et « Shook Ones Part II », et les excellents « Eye for a Eye », « Temperature’s Rising »ou encore « Cradle to the Grave ». Un des albums gangsta les plus réalistes ; une référence des années 90 qui influencera de nombreux autres artistes. Un des meilleurs albums de hip hop East Coast.

16 – 2001 (1999)
Dr. Dre

Le 16 Novembre 1999 voit la sortie de 2001 de Dr. Dre et par la même occasion, une des plus grandes gifle jamais reçue à l’écoute d’un album de gansta rap. Une pluie de titres devenus des classiques du rap US : « The Watcher », « Still Dre », « What’s The Difference », « Forgot About Dre », « The Next Episode »… La production y est monstrueuse, les beats sont accrocheurs et les instrus d’une très haute qualité. 2001 nous confirmera que Dr Dre était un producteur-compositeur et rappeur de génie. Si quelques titres sont dispensables, 2001 reste un des albums ayant eu le plus d’influence sur la scène rap mondiale. Un des meilleurs album de rap de tous les temps…un indispensable.

15 – My Beautiful Dark Twisted Fantasy (2010)
Kanye West

Exilé à Hawaii pour concevoir son 5ème album, Kanye West nous sort un My Beautiful Dark Twisted Fantasy de toute beauté… un bijou. Les 13 titres nous feront voyager à coups de guitares, piano, violons et dévoileront un mix parfait entre pop et rap. Kanye West n’a jamais caché son ambition : devenir l’une des plus grande star. Il fallait donc rendre cet album accessible au plus grand nombre en y rajoutant une couche pop. Audacieux et créatif, ce My Beautiful Dark Twisted Fantasy est une œuvre monumentale. « Dark Fantasy » pose le décor avec un beat martial, le très ambitieux « Power » nous scotche sur notre fauteuil, un « Allof the Lights » nous fait danser dans notre chambre. Le monstrueux « Monster » (jeu de mots…) scelle définitivement la performance de haute volée du bonhomme. A noter enfin un très gros « Runaway » qui nous confirmera que nous sommes bien en train d’écouter un des meilleurs albums rap jamais produit. Bonne écoute à vous tous !

14 – To Pimp A Butterfly (2015)
Kendrick Lamar

En 2015, Kendrick Lamar sort son 2ème album intitulé To Pimp A Butterfly, 3 ans après son 1er excellent opus Good Kid M.A.A.D City. Et celui surpasse même le 1erTo Pimp à Butterfly est l’anthologie de la musique noire. Fortement inspiré de la musiques des années 70, on y trouve un somptueux mélange de funk, soul, du free jazz, d’activisme et un soupçon de gansta-rap. La production est pleinement maitrisée. Sur les très bons titres « King Kunta », « Wesley’s Theory » ou « i », on frôle le Funkadelic. Côté textes, l’album est un hommage à la communauté noire et la religion, et cette envie de faire la paix et s’unir. S’il montre son respect de la communauté noire sur le titre « Complexion », il la critique sur « The Blacker The Berry ». Nouvel album concept pour Kendrick Lamar et nouvelle place de choix dans notre classement des meilleurs albums de rap de tous les temps.

13 – Aquemini (1998)
Outkast

En 1998, pour son 3ème album studio, Outkast envoie du très lourd : « You are now about entering the fifth dimension, our only intention is to take you high » texte issu du dernier titre « Chonkyfire ». La promesse aura bel et bien été tenue. Si les deux premiers opus opposaient des sons radicalement différents, Aquemini les rassemble pour en faire l’album le plus homogène du groupe. Du rap incisif sur les titres « Skew It On The Barb-b » ou « Y’All Scared », des sons plus cools comme sur « West Savannah » ou « Spottieottiedopaliscious ») et des titres plus expérimentaux (« Hold On Be Strong », « Auemini » ou le très bon « Liberation » en feat avec CeeLo Green). Un très bon mélange de hip hop, soul, gospel, funk, rock avec pour colonne vertébrale un rap audacieux de Andre 3000. Un des meilleurs albums rap de tous les temps et le plus accessible du duo.

12 – The Miseducation of Lauryn Hill (1998)
Lauryn Hill

En 1998, Lauryn Hill – profitant du split du groupe The Fugees – dévoila son 1er et seul album à ce jour The Miseducation of Lauryn Hill. 16 titres et 19 millions de copies vendus plus tard, l’album est devenu une référence dans l’histoire du hip-hop. Ce qui ressort de cet album, c’est la faculté qu’a eu Hill d’amener ses compositions d’un point de vue pop sur un fond sonore hip hop. Agrémenté de touches soul, de gospel, de reggae et de funk, The Miseducation of Lauryn Hill est tout simplement un des meilleurs albums de rap de tous les temps. Des featuring triés sur le volet (Santana, Mary J.Blige et D’Angelo), des titres devenus cultes « Doo Wop (That Thing) », « Ex Factor » ou encore « Everything Is Everything ». Mention spéciale à la reprise « Can’t Tale My Eys Off Of You », sublime. Un indispensable, tout simplement.

11 – The Score (1996)
The Fugees

En 1996, pour leur 2ème album studio, les Fugees frapperont très fort avec un très bon The Score. Si l’album est inégal, il n’en reste pas moins un classique de la culture hip-hop encore aujourd’hui. Porté par des singles surpuissants (« Fu-Gee-La », « Ready Or Not » et surtout « Killing Me Softly »), The Score remettra en lumière le hip-hop alternatif, en opposition au gangsta rap du moment porté quant à lui par 2Pac et autres Biggie. Ces relectures de titres existants, remis au goût du jour fera mouche sur la scène internationale. Ajouté à cela un rap engagé sur « The Beast » ou l’opposition au rap gangsta comme sur « Cowboys », et vous avez là un des meilleurs albums de rap devenu culte pour une génération entière. On notera enfin, la réinterprétation plutôt réussie de « No Woman No Cry » de Bob Marley.