Les meilleurs albums de tous les temps

Quel est le meilleur album de tous les temps ? Pas évident de répondre à cette question… D’autant plus que ce classement est forcément personnel. Chacun aura ses propres préférences, influences, justifications. Pourquoi lui et pas lui ? Nous nous sommes efforcé d’être les plus objectifs possibles… Et puisqu’il faut bien faire un choix, voici notre classement des meilleurs albums de tous les temps :

Découvrez notre Top 30 des meilleurs albums de tous les temps

30 – Exodus (1977)
Bob Marley & The Wailers

Après le succès de Natty Dread en 1974 et de Rastaman Vibration en 1976, Bob Marley n’était pas seulement le musicien reggae le plus connu au monde, il était l’un des hommes les plus puissants de la Jamaïque. Assez puissant, en fait, pour que des hommes armés lui tirent dessus en décembre 1976, quelques jours avant de jouer un énorme concert gratuit destiné à apaiser les tensions quelques jours avant une élection controversée du Premier ministre jamaïcain. À la suite de la tentative d’assassinat, Bob Marley & The Wailers ont quitté la Jamaïque et se sont installés à Londres pendant deux ans, où ils ont enregistré Exodus en 1977. La face A sera politique, rasta, militante et la face B davantage festive, célébrant l’amour et le sexe. Exodus contient les titres « Exodus », « Jamming », « Three Little Birds » ou encore « One Love » devenus aujourd’hui des hymnes reggae. Un des tout meilleurs albums de tous les temps sans aucun doute.

Dans le top 30 des meilleurs albums de tous les temps

29 – Imagine (1971)
John Lennon

Difficile de ne pas placer Imagine de John Lennon dans le top 30 des meilleurs albums de tous les temps. Après le déchirant Plastic Ono Band, John Lennon est revenu sur un territoire plus calme et plus conventionnel avec Imagine. L’album est notamment connu pour sa chanson titre « Imagine », qui est devenue aujourd’hui l’un des plus grands hymnes pacifistes jamais composés ; un monde sans dieux, sans possessions ou sans classes où tout le monde est égal. Mais l’album regorge d’autres pépites : « Jealous Guy » qui révèle un homme brisé et effrayé ; « I Don’t Want to Be a Soldier » une magnifique chanson hypnotique anti-guerre ou encore « How Do You Sleep? » qui reste aussi un des titres forts de l’album. Un classique.

Un indispensable dans notre classement des meilleurs albums de tous les temps

28 – Appetite For Destruction (1987)
Guns N’ Roses

Le 1er album des Guns N ‘Roses – Appetite for Destruction – a marqué un tournant pour le hard rock à la fin des années 80. Un des meilleurs albums de tous les temps. Le groupe met en avant les même thèmes que leurs confrères de l’époque – le sexe, l’alcool, la drogue et le rock & roll. La musique est aussi nasty que les paroles : un hard rock bluesy et métal emprunté à Aerosmith, AC/DC et d’innombrables groupes de hard rock du début des années 80. Axl Rose partagera ses craintes de centre-ville en décomposition sur « Welcome To The Jungle », une ode à l’héroïne sur « Mr. Brownstone » ou simplement ses envies de sortir sur « Paradise CIty ». La puissante ballade « Sweet Child O’Mine » reste encore aujourd’hui un des plus grandes chansons rock, ayant un des plus grands solos de l’histoire. La voix unique de Rose et le look et le talent de Slash feront des Guns et de cet album un monument du hard rock.

Un des meilleurs albums de tous les temps, tout simplement

27 – Never Mind the Bollocks (1977)
The Sex Pistols

Sorti en 1977, Never Mind the Bollocks, Here’s The Sex Pistols marquera les esprits de la même façon que Ramones l’année précédente. L’album a parfaitement articulé la frustration, la rage et le mécontentement de la classe ouvrière britannique à l’égard de l’establishment, un esprit prompt à se traduire en termes strictement rock & roll. Les Sex Pistols ont ouvert la voie à d’innombrables autres groupes pour faire des déclarations aussi rebelles, mais aucun n’aura été aussi audacieux ou efficace. Never Mind the Bollocks est tout simplement l’un des disques rock les plus grands et les plus inspirants de tous les temps.

Un des meilleurs albums de rap et un des meilleurs albums de tous les temps

26 – It Takes a Nation of Millions To Hold Us Back (1988)
Public Enemy

Sorti en 1988, It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back de Public Enemy réécrira les règles du hip-hop pour les décennies à venir. Ce qui est particulièrement ingénieux à propos de l’album, c’est la façon dont il reconfigure les choses qui précèdent en un son surprenant, frais et moderne. Public Enemy a utilisé le modèle Run DMC : créer d’un groupe de rap façon groupe de rock, puis y apporter des éléments de free jazz, de hard funk et un son dense et féroce qui ne ressemblait à rien de ce qui existait auparavant. Un bijou du rap US et un des meilleurs albums de tous les temps, tout simplement.

Who's Next est un classique - à découvrir et redécouvrir

25 – Who’s Next (1971)
The Who

Avec leur 5ème album Who’s Next, The Who n’ont jamais sonné aussi fort et dérangé qu’ici, mais c’est contrebalancé par des ballades à la fois charmantes (« The Song Is Over ») et cinglantes (« Behind Blue Eyes »). C’est la clé de Who’s Next – il y a de la colère et du chagrin, de l’humour et du regret, de la passion et du tumulte, le tout enveloppé dans un emballage époustouflant où la rage est aussi touchante que le chagrin. L’album aura été développé à la suite d’un projet avorté Lifehouse, un opéra-rock crée par Pete Townsend. Le succès est immédiat et Who’s Next reste encore à ce jour un des meilleurs albums rock et un des meilleurs albums de tous les temps.

Un des tous meilleurs albums de punk de tous les temps

24 – Ramones (1976)
The Ramones

Le punk ne le sait pas encore mais la sortie de Ramones en mai 1976 marquera un tournant fondamental. En débutant avec le furieux et culte « Blitzkrieg Bop » (« Hey ho, let’s go! »), l’album commence à une vitesse fulgurante et ne se relâchera jamais sur les 14 titres qui le composent. Le 1er album de The Ramones est synonyme de vitesse de riffs coups de poings et de simplicité. Non seulement leur musique se résume à l’essentiel, mais The Ramones offre une vision tordue et comique de la culture pop avec leurs textes (« I Don’t Wanna Go Down to the Basement », la violence joyeuse sur « Beat On The Brat » ou complètement stupide sur « Now I Wanna Sniff Some Glue »). Du rock simple, joué simplement fort et très, très rapidement. Un album qui inspirera des générations entières de groupes.

Bienvenue dans le classement des meilleurs albums de tous les temps

23 – Led Zeppelin 1 (1969)
Led Zeppelin

Dès son 1er album, Led Zeppelin avait un son déjà mature et distinctif. En poussant à l’extrême le blues électrique lourd et déformé de Jimi Hendrix, Jeff Beck ou encore Cream, Led Zeppelin a marqué une empreinte indélébile dans le rock avec des jeux de guitares construits autour de riffs lourds et mémorables et des solos d’anthologie de Jimmy Page. Leur 1er album en est leur meilleur exemple. Du blues psychédélique de « Dazed and Confused », « You Shook Me » ou « I Can’t Quit You Baby » en passant par les hymnes hard rock (« Communication Breakdown », « Your Time Is Gonna Come ») et folk (« Baby I’m Gonna Leave You », « Black Mountain Side »), Led Zeppelin 1 est un tournant majeur dans l’évolution du hard rock. Un indispensable et une évidence dans notre top 30 des meilleurs albums de tous les temps.

Comment ne pas placer Bad dans notre top 30 des meilleurs disques de tous les temps

22 – Bad (1987)
Michael Jackson

Comment succéder à Thriller ? Le monde entier attendait Michael Jackson au tournant après avoir révolutionné la musique pop avec Thriller. Bad sortira en septembre 1987 et mettra tout le monde d’accord : l’album est quasiment tout aussi bon que son prédécesseur. Hormis quelques titres en-deçà comme « Speed Demon », « Just Good Friends » ou « Another Part Of Me », le reste touche au sublime. Le chanson-titre Bad donne le ton rock voire hard-rock de l’album ; « The Way You Make Me Feel » et « I Just Can’t Stop Loving You » ont certainement leur place parmi les meilleurs titres du chanteur. Que dire de « Dirty Diana » et sa ligne de guitare culte de Steve Stevens ? « Smooth Criminal » deviendra également culte, notamment grâce à son clip mémorable. Encore un bijou du King Of Pop et un des meilleurs albums de tous les temps.

Born To Run de Bruce Springsteen est un des meilleurs disques de tous les temps

21 – Born To Run (1975)
Bruce Springsteen

3ème album studio de Bruce Springsteen, Born To Run marquera un bond en avant pour l’artiste par rapport à ses deux premiers albums. Le style est plus dur avec une voix plus forcée. Les cuivres font leurs apparitions pour produire ainsi des titres plus complexes. Un véritable voyage au cœur de l’Amérique en compagnie des laissés pour compte « Jungleland » ou des optimistes « Born To Run ». C’est également un voyage dans l’enfance du Boss comme sur les titres « Backstreets », « Thunder Road » ou « Meeting Across The River ». Le meilleur album de Bruce Springsteen, sans le moindre doute.