Les 20 meilleures chansons de Pink Floyd

Voici les 20 meilleures chansons de Pink Floyd

Proposer un classement des meilleures chansons de Pink Floyd, c’est faire un voyage dans le temps et dans l’espace. Leurs chansons dévoilent un monde magnifique mais troublé, tout en nous plongeant au plus profond des mystères de l’esprit humain. De 1967 à 2014 – lorsque le groupe a sorti son dernier album, six ans après la mort du membre fondateur Richard Wright – Pink Floyd a créé certaines des musiques rock les plus férocement créatives et pourtant remarquablement accessibles. Ils ont conçu des albums conceptuels captivants et expérimentaux qui ont réfléchi aux plus grandes questions de l’humanité. Pink Floyd a évolué à travers plusieurs époques et pouvait alterner dans sa création entre une collaboration étendue et un leadership déterminé. Découvrons ensemble notre top 20 des meilleurs titres de Pink Floyd

Notre classement des meilleures chansons de Pink Floyd

20 – See Emily Play (1967)

Un parfait mélange entre pop et psychédélisme dans les années 60. Le Pink Floyd de Syd Barett emballe la mélodie entrainante de « See Emily Play » de pleins de trucs : une intro désorientant, un solo de piano, des « duh-dunn » qui annonce chaque vers… Il y a aussi des sentiments lourds dans ce portrait d’un festivalier trippant au LSD qui se contente d' »emprunter les rêves de quelqu’un » et de « flotter sur une rivière, pour toujours et à jamais ». C’est presque comme si Barrett prévoyait ses propres problèmes provoqués par la drogue. Une des meilleures chansons de Pink Floyd.

 

 

19 – Welcome To The Machine (1975)

Extraite de l’album Wish You Were Here, « Welcome To The Machine » a été écrite par Roger Waters. Le texte traite de la manipulation routinière d’un aspirant rock-star par les pouvoirs en place (Welcome my son, welcome to the machine/Where have you been? It’s alright, we know where you’ve been/You’ve been in the pipeline, filling in time). A moins qu’il n’évoque une société dystopique dirigée par des machines… Les couches sonores sont si habilement réalisées, et la voix volontairement sans émotions, comme un robot dans « la machine ». Un des meilleurs titres de Pink Floyd.

18 – Bike (1967)

La seule chanson qui semble coller à tout le monde dès la première écoute de The Piper at the Gates of Dawn, l’absurdité enfantine de ses couplets – qui accorde peu d’attention à la rime et qui évoque notamment une « bonne souris » nommée Gerald – faisant un contraste troublant avec le refrain presque cohérent : « You’re the kind of girl that fits into my world/ I’ll give you everything, anything, if you want things. »… Un parallèle entre le besoin d’un enfant d’impressionner un adulte et le besoin d’un jeune homme d’impressionner une petite amie potentielle. « Bike » a toute sa place dans notre top 20 des meilleures chansons de Pink Floyd.

17 – Another Brick In The Wall (Pt. 2) (1979)

« En fin de compte, ça ne ressemble pas à Pink Floyd », a admis Gilmour à contrecœur en 1999. Il est vrai que « Another Brick In The Wall (Pt. 2) » détonne un peu dans la discographie du groupe. Rythme disco peu utilisé par le groupe (même s’il est excellent ici), ajout de chœur d’enfants… Une chose est sur, c’est que le solo de guitare est bien made in Gilmour. La seul chanson d°1 de Pink Floyd et l’une de ses plus célèbres. Il nous semblait indispensable de placer « Another Brick In The Wall (Pt. 2) » dans le top 20 des meilleures chansons de Pink Floyd.

16 – Have A Cigar (1975)

Extrait de Wish You Were Here, cette chanson propose le genre de space-blues que seul Pink Floyd peut réaliser. Après une longue intro avec une série de pistes chromatiques, « Have A Cigar » commence sérieusement, avec la voix du chanteur folk Roy Harper (l’une des deux seules chansons de Pink Floyd à comporter des voix de non-membres). « Have A Cigar » est le point de vue cynique de Waters sur l’industrie de la musique et contient la phrase immortelle: Oh by the way, which one’s Pink? « Nous avions des gens qui nous disaient : « Lequel est Rose » se souvient Gilmour. « Il y avait énormément de gens qui pensaient que Pink Floyd était le nom du chanteur principal…

15 – Pigs (Three Different Ones) (1977)

Sur un album qui pestait contre tout, « Pigs (Three Different Ones) » s’est penché sur 3 figures représentant tous les pires éléments de l’establishment ; l’homme d’affaires « attiré par la pierre » ; un « ratbag » que Waters avait repéré à un arrêt de bus près des studios Britannia Row du groupe ; et enfin, le chien de garde moral mal-aimé Mary Whitehouse, à la tête de l’Association nationale des téléspectateurs et des auditeurs. Un des meilleurs titres de Pink Floyd.

14 – Breathe (1973)

Le début de l’un des albums les plus célèbres de l’histoire du rock pose avec succès les bases de ce qui va suivre, avec l’intro « Speak to Me » agissant essentiellement comme une bande-annonce pour les moments forts de l’album (la caisse enregistreuse « Money »,…). Dans la continuité du morceau d’ouverture de l’album « Speak to Me », on retrouve le premier véritable morceau de The Dark Side Of The Moon, « Breathe ». Nick a apporté l’anticipation. Roger a apporté la sagesse. David a apporté la passion. Rick a apporté l’âme sur The Dark Side Of The Moon. « Breathe » en est l’un des morceaux les plus représentatifs et l’un des meilleurs titres de Pink Floyd.

13 – Sheep (1977)

Après « Dogs » et « Pigs », on vous présente « Sheep », le 3ème animal mis en avant dans l’album Animals. Les 10 minutes de « Sheep » sont les moments les plus lourds de l’album, s’appuyant sur une attaque de guitare de Gilmour intense. Contrairement aux cochons despotiques et aux chiens combatifs, les moutons représentaient le troupeau insensé et facile à conduire qui ne se soulevait qu’occasionnellement. « Sheep » reste le point culminant de l’album Animals et un des meilleures chansons de Pink Floyd.

12 – The Great Gig in the Sky (1973)

Positionné presque comme un interlude entre les tubes « Time » et « Money », « The Great Gig in the Sky » se distingue toujours comme l’un des morceaux les plus mémorables de The Dark Side of the Moon. Les débuts de la chanson provenaient d’une série de riffs de piano sur lesquels Richard Wright travaillait depuis plusieurs années, mais elle est devenue un classique instantané une fois que le groupe a fait appel à la chanteuse soul Clare Torry pour améliorer la piste avec des pistes vocales improvisées. Sublime.

11 – Hey You (1979)

À quelques exceptions près, les Pink Floyd sont à leur meilleur lorsqu’ils collaborent et qu’un membre ne domine pas trop. Même si « Hey You » (comme tant de The Wall) est la vision créative de Waters, il n’aurait pas atteint son niveau sans ses camarades de groupe. Gilmour ne se contente pas de prêter sa voix triste aux deux premiers couplets, il livre également l’un de ses solos de guitare les plus célèbres. Les paroles reflètent la douleur de Waters, son désespoir de plus en plus évident à chaque couplet, soulignant la distance croissante qui se créé avec sa femme. « Hey You » a toute sa place dans le top 20 des meilleures chansons de Pink Floyd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.