Nouvel album de Cypress Hill en 2022 – Back in Black

Découvrez notre chronique sur le nouvel album de Cypress Hill en 2022 - Back in black

Note : 3.5 sur 5.

1991 : le monde est aux prises avec l’invasion d’un pays voisin par un dictateur, le cannabis est illégal aux États-Unis et le trio hip-hop de South Gate, Cypress Hill, sort son premier album éponyme. La version latine du gangsta rap, combinée à une célébration de la défonce, place le disque dans la catégorie standard du genre.

2022 : le monde est aux prises avec l’invasion d’un pays voisin par un autre dictateur. Le cannabis est partiellement légal aux États-Unis, ce qui crée une réalité absurde dans laquelle on voit apparaître des millionnaires de la marijuana alors que des dizaines de milliers de personnes sont toujours incarcérées pour avoir consommé de la marijuana. Et voici le 10ème et nouvel album de Cypress Hill. Plus les choses changent, plus elles restent les mêmes.

Back In Black marque un retour aux racines gangsta-rap de Cypress Hill après plusieurs années de tâtonnement dans le dubstep et le hip-hop alternatif, et le résultat est un disque concentré, qui fait la part belle aux basses et à certains sujets fondamentaux de la culture pop, notamment (et sans surprise) l’herbe. Ce n’est pas exactement un album pour les fans de hip-hop contemporain, mais ce n’est pas grave : il n’est pas destiné aux clubs, mais plutôt aux personnes qui veulent s’asseoir et fumer des pétards en écoutant des mesures cérébrales, des percussions incessantes et des samples à foisons.

Y a quoi sous le capot de Back in Black, le nouvel album de Cypress Hill en 2022

Dans le morceau d’ouverture « Takeover », B-Real demande que l’on reconnaisse le groupe pour son plaidoyer de longue date en faveur de la légalisation. Dans le premier couplet de « Open Ya Mind », Sen Dog décrit le labyrinthe des lois fédérales et étatiques sur les drogues et comment elles menacent toujours les lois sur la marijuana. “Feds surrounding my place, the warrants all in my face. Damn, I thought this shit was legal; that’s just not the case. … At the dispensary they’re selling weed everyday.”.

Dans ce nouvel album de Cypress Hill, Back to Black, il semble que le groupe ait enfin trouvé un juste milieu entre ses débuts et le matériel plus récent. Non, Back In Black n’est pas jonché de classiques stoner comme Cypress Hill ou Black Sunday de 1993, dans lequel le groupe défendait ses opinions politiques sans sacrifier l’écoutabilité. Mais ce n’est pas non plus Elephants On Acid de 2018.

En d’autres termes, c’est un solide, mais pas brillant, retour à la forme. Parmi les points forts, citons la production hymnique de Black Milk sur « Takeover », la ligne de basse funky qui sert de tissu conjonctif à « Open Ya Mind » et le couplet foudroyant du jeune Dizzy Wright sur « Bye Bye ». Cette chanson est un avertissement sobre sur la société qui se laisse bercer par la complaisance et dont nous devons nous réveiller. Comme le dit B-Real, simplement mais précisément : “If we stand together we can always overcome ‘em.”

Alors que d’autres moments remarquables incluent les gazouillis fantaisistes de DJ Muggs sur « Hit ‘Em » et un hook de tueur sur l’hommage à 2Pac « Come With Me », l’arrogance lyrique de la vieille école de B-Real et Sen Dog sur « Champion Sound » pourrait être l’élément le plus fort du disque. Le nouvel album de Cypress Hill Back In Black est un album qui rappelle pourquoi le groupe a réussi à avoir une telle pérennité. Il est à cheval sur la difficile ligne artistique qui consiste à se consacrer à ce qui a fait la grandeur du groupe de rap, tout en changeant les choses juste assez pour rester pertinent.

Notre avis sur le nouvel album de Cypress Hill en 2022 ? La meilleure partie de Back In Black est la facilité avec laquelle il montre que l’équipe prend toujours autant de plaisir à faire de la musique ensemble, ce qui, après 30 ans, est un exploit en soi. Mais même avec ce sentiment de joie, les membres sont dans une phase différente de la vie qu’ils avaient dans les années 90, et ils arrivent à la table avec une perspective différente.

Ecoutez ici Back in Black de Cypress Hill

Découvrez d’autres articles…