Nouvel album de Simple Plan en 2022 – Harder Than It Looks

Découvrez notre chronique du nouvel album de Simple Plan

Note : 3 sur 5.

Comme le dit le proverbe, plus les choses changent, plus elles restent les mêmes. Dans une certaine mesure, ce sentiment s’applique aux vétérans de la pop-punk canadienne. Le nouvel album de Simple Plan (leur 6ème), Harder Than It Looks, est une progression de ce qu’il a fait depuis le début.

Après avoir fait ses débuts en 2002 avec No Pads, No Helmet…Just Balls, Simple Plan a fidèlement mêlé des histoires sérieuses sur la rébellion et l’inadaptation à des hymnes punky enjoués. Si le pendule a parfois basculé vers la pop et d’autres fois vers le punk, le son de base est resté fidèle.

Pour Harder Than It Looks, le premier album auto-produit du groupe depuis qu’il s’est séparé d’Atlantic Records, Simple Plan a mis de côté ses récentes collaborations et ses explorations dans le domaine de la pop, du hip-hop et de la ballade pour proposer un album simple et direct.

Y a quoi sous le capot de Harder Than It Looks, le nouvel album de Simple Plan en 2022 ?

Une chose qui a changé en deux décennies, c’est la disposition des paroles du groupe, qui mêle un peu de positivité et d’optimisme. Le morceau d’ouverture « Wake Me Up (When This Nightmare’s Over) » reflète ce sentiment. Bien qu’il se penche sur les affaires du monde actuel, le chanteur Pierre Bouvier voit clairement la lumière au bout du tunnel. “If we hit the lowest low/ There’s only one place left to go/ And I won’t just give up hope,”

La seule collaboration de l’album est avec le leader de Sum 41, Deryck Whibley, sur le rock mélodique « Ruin My Life ». Bouvier et Whibley forment un excellent duo, les deux frontmen venant d’une époque similaire et trouvant toujours le succès toutes ces années plus tard. La chanson est efficace car elle ne lésine pas sur la production.

On poursuit le nouvel album de Simple Plan avec « The Antidote », qui est en grande partie la carte de visite d’une chanson de Simple Plan. D’une certaine manière, c’est une conversation entre le groupe et ses fans. Les paroles ne sont pas très nuancées, mais la chanson reste centrée sur le message.

L’énergie monte en flèche sur l’optimiste « Million Pictures of You », qui mêle nostalgie et optimisme quant au chemin à parcourir.

Certains des penchants plus pop du groupe ressortent sur les grooves lourds de basse de « Anxiety », qui fusionne également une pincée de ska et une touche de reggae à travers la lentille familière de Simple Plan.

Les guitares distordues reviennent pour « Congratulations », un rocker qui frappe du poing et qui est très harmonieux. Il n’a pas la perspective rose des autres morceaux de Harder Than It Looks, mais il met l’accent sur la nécessité de prendre la bonne voie dans une mauvaise situation. “You’re the one that’s gotta live with what you do/ Karma’s coming back for you,”

Le triomphant « Iconic » mêle un grand refrain vocal collectif à des cuivres et des boucles de batterie pour créer ce qui a sûrement le potentiel de devenir un hymne. Il sonne un peu comme « Champion » de Fall Out Boy.

Ensuite, « Best Day Of My Life » joue comme une réponse à « The Worst Day Ever », extrait du premier album de Simple Plan en 2022. Il s’agit de vivre pleinement chaque jour et de tirer le meilleur parti de chaque instant. Le groupe termine avec le morceau pop-punk « Slow Motion » et la ballade réconciliatrice « Two ».

Notre avis sur le nouvel album de Simple Plan, Harder Than It Looks ? L’album est la continuation d’un groupe qui est resté fidèle à son son depuis le début. Simple Plan vieillit avec grâce, n’écrivant plus de chansons sur l’angoisse et la rébellion des adolescents, mais se concentrant sur les jours meilleurs à venir.

Ecoutez ici Harder Than It looks de Simple Plan

Découvrez d’autres articles…