Nouvel album de Future en 2022 – I Never Liked You

Découvrez notre chronique du nouvel album de Future

Note : 3 sur 5.

Future est l’un rappeurs américains les plus solides. La percée de l’artiste a été propulsée par son rythme de travail frénétique, qui lui a permis de constituer un catalogue volumineux comprenant une quinzaine de projets complets. ALors forcément, un nouvel album de Future est un évènement.

Parfois, on a l’impression que Future patine sans effort sur la glace, comme sur DS2 de 2015, accompagné d’une collaboration avec Drake, ‘What A Time To Be Alive’. À d’autres moments, cependant, la grandiloquence, la vantardise et le manque de contrôle de la qualité peuvent être difficiles à avaler – prenez l’exemple de la collaboration avec Juice WRLD « WRLD On Drugs » qui a suscité la discorde.

Y a quoi sous le capot de I Never Liked You, le nouvel album de Future en 2022 ?

I Never Liked You fait suite à une pause dans la discographie de l’artiste – son premier album studio complet en deux ans, et il y a même des rumeurs d’une suite mystérieuse et rapide qui se cache dans le fond.

16 titres, la longueur de chaque chanson est réduite au minimum, ce qui donne au disque un caractère urgent. En conséquence, l’ouverture est frénétique : « 712PM » et « I’M THAT N***A » sont des retours fracassants dans l’arène, un formidable une-deux qui résume Future dans ce qu’il a de plus illicite et de plus enivrant.

« GOLD STACKS » est une entrée puissante dans la section médiane, avec des mesures incisives assorties d’effets de studio sur des rythmes trap. « HOLY GHOST » offre des éléments d’introversion, un thème repris sur « LOVE YOU BETTER » et ses paroles de regret.

Pourtant, il y a un manque de concentration dans le nouvel album de Future I Never Liked You. Après l’intensité des premiers morceaux, le rythme ralentit, et les invités ne sont pas utilisés efficacement. Drake faisant référence à Lionel Messi tombe à plat, tandis que Gunna et Young Thug ne peuvent pas sauver l’oubliable « FOR A NUT ».

Cela dit, il y a toujours des filons d’or dans le travail de Future. Le sinistre, sombre et paranoïaque « KEEP IT BURNING » se vante d’un featuring féroce de Kanye West ; dans la foulée du travail de Ye sur le nouveau disque de Pusha T, c’est un signe que, malgré les gros titres, il ne faut jamais oublier Yeezy.

Il y a une curieuse ironie à ce que Future termine l’album avec « BACK TO THE BASICS ». Le côté punk, le manque de respect pour les normes qui a poussé le style de Future à l’avant-scène entre 2014 et 2016, se sent bridé ici, sur un album qui semble étouffé par son propre catalogue.

Notre avis sur le nouvel album de Future, I Never Liked You ? Ce n’est pas un mauvais disque – les points culminants justifient amplement votre entrée – mais avec une rumeur de suivi en cours, il est peut-être temps pour Future de briser quelques-unes de ses propres règles une fois de plus.

Ecoutez ici I Never Liked You de Future

Découvrez d’autres articles…