Nouvel album de Stromae en 2022 – Multitude

Découvrez notre chronique sur le nouvel album de Stromae Multitude en 2022

Note : 4 sur 5.

La France et la Belgique, notamment, ont longtemps attendu son retour. Aujourd’hui, leur maestro de la pop est de retour : après neuf ans d’absence, voici enfin le 3ème et nouvel album de Stromae Multitude. Il emmène les fans dans un voyage aussi émouvant que divertissant à travers des histoires et des mondes émotionnels de tous les domaines de la vie et de la société.

En 2013 sortait son précédent album Racine Carré et sa ribambelle de tubes dont « Tous les mêmes » ou encore « Papaoutai ». L’album confirma tout le bien que l’on pensait de l’artiste après la sortie de son 1er opus Cheese. Avec le nouvel album de Stromae Multitude, l’artiste va encore au-delà et mélange encore plus les styles du monde entier mais sa marque de fabrique reste intacte : évoquer des sujets tristes sur des musiques joyeuses. Découvrons ensemble l’un des albums les plus attendus de 2022.

Y a quoi sous le capot de Multitude, le nouvel album de Stromae en 2022

Sur l’album, la star belge du hip-hop aligne les expériences des personnes les plus diverses, joue avec les dialogues et fait également dialoguer les chansons entre elles. Ainsi, les paroles de « Mauvaise journée » et « Bonne journée » se répètent, racontant les hauts et les bas de la vie quotidienne et montrant comment la même situation peut tantôt nous abattre, tantôt nous enthousiasmer, selon notre humeur – une journée en confinement, par exemple.

Les chansons de Stromae sont parfois joyeuses, parfois sérieuses, parfois ironiques, mais jamais banales. Elles ont toutes quelque chose à dire, qu’il parle de relations, de changements sociaux qui prennent trop de temps ou de rêves. L’album s’ouvre sur le titre « Invaincu », probablement l’un des titres les plus acerbes de l’artiste (qui nous a fait un peu pensait à certains titre du nouvel album d’Orelsan).

Ainsi, dans « Mon Amour », Stromae présente un partenaire qui ne fait que des promesses vides. Il ne cesse de chanter : « Mon amour, tu sais qu’il n’y a que toi », pour finalement – abandonné – poser la question qui le taraude probablement : « Dis-moi, qu’y a-t-il de plus que moi ? »

Tout savoir sur le nouvel album de Stromae Multitude
Credit : Michael Ferire

On continue le nouvel album de Stromae Multitude avec « Riez », dans laquelle Stromae fait énumérer à des gens leurs rêves : une carrière, une grande maison, une femme et des enfants – et contraste avec le récit d’un homme qui ne peut pas rêver parce qu’il lui manque de la nourriture, des papiers et un toit sur la tête.

Aborder des problèmes interpersonnels et sociaux tout en créant une musique émouvante et dansante – avec Multitude, Stromae poursuit son style. Musicalement, il s’inspire aussi de sonorités d’autres pays et d’autres cultures, intégrant par exemple un charango des Andes sud-américaines ou un luth chinois dans ses titres. Son premier single de l’album, « Santé », mêle électro et cumbia.

L’album arrive après une longue pause musicale. En 2015, l’artiste, né en 1985 dans la région de Bruxelles-Capitale sous le nom de Paul Van Haver et récompensé par de nombreux prix, s’était retiré du monde de la musique – après environ 200 concerts en deux ans. Il a dû secouer tout le poids que le succès avait apporté sur ses épaules, il a dû se retrouver, a-t-il déclaré plus tard dans une interview à la chaîne France 2. « Même si on vend du rêve, ça reste un métier. Et comme dans tout métier, si on travaille trop, on fait un burn-out ».

Depuis, l’icône de la pop belge a participé à des clips musicaux de stars comme Dua Lipa ou Billie Eilish et a lancé des collections de mode. L’excitation a été d’autant plus grande lorsque Stromae a sorti un nouveau single, « Santé », à l’automne. Il a ensuite présenté sa deuxième nouvelle chanson en direct à la télévision française.

Alors que les éloges pleuvaient sur le fait que le chanteur de 36 ans chantait ouvertement sur la dépression dans « L’Enfer », la présentation de la chanson, en réponse à une question d’interview, a soulevé un tollé. Certains ont trouvé étrange que Stromae se mette à chanter comme ça. Trop de mise en scène pour que l’artiste veuille montrer de vraies émotions, ont critiqué d’autres.

Lors d’une des trois « avant-premières » à Paris, Stromae avoue être un peu stressé. Mais là aussi, tout semble chorégraphié avec précision. Des vidéos avec Stromae animé, des instructions pour des mouvements de danse à suivre, une apparition bizarre d’un chien robot entre deux morceaux.

Les fans, déjà euphoriques lorsque le Stromae de dessin animé les regarde à l’écran, célèbrent surtout des classiques comme « Formidable », « Papaoutai » ou « Alors On Danse ». En sortant, ils racontent qu’ils ont trouvé ça « incroyable » et « super ». L’avenir nous dira si ces louanges exubérantes s’appliquent également aux nouvelles chansons ou si elles sont plutôt dues à l’idole et à ses anciens tubes.

Notre avis sur le nouvel album de Stromae, Multitude ? Après ces deux premiers albums Racine Carré et Cheese, Stromae conclut sa trilogie d’albums triste dans laquelle il parle de choses tristes sur des musiques entrainantes. L’avenir devrait être plus joyeux nous annonce l’artiste…On a déjà hâte.

Ecoutez ici Multitude de Stromae

Découvrez d’autres articles…