Notre Top 20 des meilleures chansons des Rolling Stones

Découvrez notre classement des meilleures chansons des Rolling Stones

Il aura été difficile d’établir un classement des meilleurs chansons des Rolling Stones tant leur catalogue de titres est monstrueux. S’étant formé au milieu de la rafale de groupes R&B pendant le boom du blues des années 60, le groupe avait le potentiel d’être englouti par les requins des majors. Cependant, ils ont refusé de se laisser entraîner sur la voie du succès de quelqu’un d’autre et, après un court moment à reprendre les chansons d’autres personnes – comme c’était la mode à l’époque – le groupe a commencé à écrire sa propre musique et à voguer vers la célébrité.

Fondé par Brian Jones aux côtés de Keith Richards, Mick Jagger, Bill Wyman et Charlie Watts, le groupe a également accueilli par la suite les membres Mick Taylor et Ronnie Wood. Au cours d’une carrière de près de six décennies, les Rolling Stones ont perfectionné leurs sons, leurs performances et leur personnalité pour se transformer au moins en trésors planétaires. Après 26 albums studios, le groupe a sorti d’innombrables tubes et chansons de qualité, devenus des standards de la musique rock et blues. Sans plus tarder, découvrons ensemble notre classement des meilleurs chansons des Rolling Stones.

Notre classement des meilleurs chansons des Rolling Stones

20) Beast Of Burden – 1978

« Beast of Burden » est la quintessence du son des années 70 des Stones. Souvent, lorsque nous nous attendons à un gros riff aux proportions hard rock, Richards et le groupe nous surprennent agréablement. « Beast of Burden » est un excellent exemple du maillage de Richards avec son partenaire d’écriture – et son nouveau fleuret de guitare, Ron Wood. C’est la chanson qui a dit au monde que Wood était dans le groupe, tout comme « Honky Tonk Women » l’avait fait pour Taylor. Une des meilleures chansons des Rolling Stones

19) 19th Nervous Breakdown – 1966

Les Rolling Stones à leur top. C’est juste un autre riff de guitare d’ouverture emblématique, et un groove exubérant qui prend de l’ampleur derrière cette grande harmonie sur les paroles « Here it come… ». « 19th Nervous Breakdown » a été écrit alors que les Rolling Stones étaient en tournée de concerts en 1965. Le titre de la chanson est venu en premier, puis Mick Jagger a écrit le reste des mots qui l’entourent. Musicalement, il se distingue par ce que l’on a appelé la ligne de basse « dive bombing » de Bill Wyman à la fin de la chanson. Une des meilleures chansons des Rolling Stones.

18) Miss You – 1978

Tout le monde à la fin des années 1970 s’amusait avec le disco, mais les Rolling Stones y sont aussi allé mais à leurs manières. Subtilement. « Miss You » tiré du très bon album Some Girls, un de leur meilleurs depuis Exil On Main Street, est l’un des morceaux funk les plus blues que vous n’entendrez jamais. C’est un hybride vraiment étrange, l’un des tours de magie musicaux les plus étranges que les Stones aient jamais produits. D’une richesse musicale incroyable, « Miss you » est notamment embellie par l’harmonica du musicien de blues new-yorkais Sugar Blues. Superbe. L’une des chansons les plus connues des Rolling Stones.

17) Midnight Ramble – 1969

« Midnight Rambler », tiré de l’album des Stones de 1969, Let It Bleed, était vaguement basé sur la vie du vrai Boston Strangler. Richards a appelé la chanson « un opéra de blues » et a insisté sur le fait que sa collaboration unique avec Jagger était telle que « personne d’autre n’aurait pu écrire cette chanson ». Le duo l’a écrit pendant des vacances en Italie et a déclaré que le fait d’être dans la belle ville ensoleillée de Positano leur avait donné l’étincelle créative pour écrire une chanson sombre sur un tueur en série.

« Midnight Rambler » est clairement une des meilleures chansons des Rolling Stones et était une de leurs préférées en concerts, où Richards se déchaînait avec des solos de guitare. C’était aussi la dernière chanson que Brian Jones a enregistrée avec le groupe. Le changement de tempo de trois minutes amène cette piste à un niveau complètement différent et plus funky. Une minute plus tard, cela devient carrément sinistre. Un véritable voyage.

16) Angie – 1973

Bien que crédité à la fois à Mick Jagger et à Keith Richards, « Angie » a été écrit principalement par Keith Richards. Les spéculations au fil des ans sur qui est la Angie de la chanson ont identifié la première épouse de David Bowie, Angela, et l’actrice Angie Dickinson comme des possibilités.

En 1993, Keith Richards a déclaré que la chanson avait été inspirée par sa petite fille Dandelion Angela. Plus tard, dans son autobiographie de 2010, Keith Richards a déclaré que le titre avait été choisi arbitrairement. La chanson est tiré de Goats Head Soup qui – s’il est très loin d’être l’un des meilleurs albums des Rolling Stones – a connu un grand succès. Une des plus belles ballades des Stones et une intro est devenue culte.

15) Let’s Spend The Night Together – 1966

Le début de la domination des Rolling Stones sur le rock and roll pourrait facilement avoir comme point de départ les années 1965 et 1966 et l’excellent « Let’s Spend The Night Together », titre face B du single « Ruby Tuesday ». « Let’s Spend The Night Together » était l’une des chansons préférées de David Bowie des Rolling Stones, et en 1973, il a enregistré sa propre version de cette collaboration Jagger-Richards.

A noter que parmi les instruments crédités sur la chanson figurent des matraques : Jagger a utilisé les armes fournies par deux policiers qui ont fait appel au studio à Londres. Le chanteur les voulait pour un « son de bâtons claquants » dans le rythme.

14) Get Off Of My Cloud – 1965

« Get Off Of My Cloud » était une suite solide au succès massif « (I Can’t Get No) Satisfaction ». La chanson de Jagger-Richards, traitant des frustrations du groupe concernant les inconvénients du statut de célébrité, a été un succès funky et accrocheur. Enregistré à Hollywood, le single a été inclus sur l’album uniquement américain December’s Children (And Everybody’s).

L’introduction à la batterie de Watts mène à l’attaque vicieuse à double guitare de Richards et Jones. Le groupe cherchait en fait une chanson plus lente, à la funky soul man de la Nouvelle-Orléans Lee Dorsey. Au lieu de cela, il s’est retrouvé avec une version beaucoup plus vibrante. Un des premiers gros titres du groupe et une des meilleures chansons des Rolling Stones.

13) Under My Thumb – 1966

Enregistré en mars 1966, « Under My Thumb » est surtout connu pour ses paroles, qui ressemblaient à une chape misogyne, décrivant une femme agressive subordonnée à une femme qui “talks when she’s spoken to ». Pourtant, la musique elle-même est extrêmement cool et séduisante, définie par le marimba séduisant de Jones et la guitare discrète de Richards.

Jagger a déclaré plus tard que ses paroles étaient un reflet honnête de « trop ​​de mauvaises relations » qu’il vivait à l’époque. Reprise par les Who en solidarité lorsque les Stones ont été jugés pour trafic de drogue en 1967, c’était surtout la dernière chanson que Meredith Hunter écoutera au concert à Altamont deux ans plus tard, tuée par un membre des Hells Angels. L’une des meilleures chansons des Rolling Stones.

12) It’s Only Rock and Roll – 1974

Les Rolling Stones ont écrit et enregistré « It’s Only Rock and Roll (But I Like It) » en réaction aux jugements de la presse sur la qualité de chacune des sorties d’album du groupe. C’est un appel à ne pas prendre leur musique aussi au sérieux. « If I could stick a knife in my heart / Suicide right on stage / Would it be enough for your teenage lust?”.

Cela ressemble à un titre de Let It Bleed ou Sticky Fingers, qui pourrait être due au groupe de session (Ronnie Wood à la douze cordes, Willie Weeks à la basse, Kenney Jones à la batterie et David Bowie aux chœurs). C’est une chanson peu profonde tout compte fait, mais c’est devenu un titre signature pour le groupe et une des meilleures chansons des Rolling Stones.

11) Honky Tonk Women – 1969

Que Dieu bénisse… la cloche à vache joué par le producteur Jimmy Miller, l’instrument qui donne le coup d’envoi de cette mélodie classique. Pendant que nous y sommes, bénissez aussi les femmes qui ont peut-être inspiré cette chanson. (En particulier celle qui a fait exploser le nez de Mick Jagger).

Alors que la chanson est née d’influences plus country comme en témoigne « Country Honk » présenté sur Let It Bleed, « Honky Tonk Women » est tout simplement une des meilleures chansons des Rolling Stones. « Honky Tonk Women » est sorti au Royaume-Uni le lendemain du jour où l’ancien membre des Rolling Stones Brian Jones a été retrouvé mort noyé dans sa piscine.

Notre top 10 des meilleures chansons des Rolling Stones

10) Brown Sugar – 1971

Il faut une certaine dose de confiance pour qu’un groupe d’Anglais entre dans les Muscle Shoals Sound Studios à Sheffield, en Alabama, à l’hiver 1969 et enregistre une chanson sur l’esclavage, le sexe interracial et le cunnilingus, avec un titre connu sous le nom d’argot pour un type d’héroïne.

Initialement appelée « Black Pussy » jusqu’à ce que Jagger y réfléchisse à deux fois, la chanson a été composée en quelques prises seulement. Grâce aux paroles juteuses de Jagger et aux attaques d’accords ouverts de Richards, « Brown Sugar » est devenu un titre référence et une des meilleures chansons des Rolling Stones.

9) Can’t You Hear Me Knocking – 1971

Le premier tiers de la chanson est un rocker blues élémentaire enraciné dans un riff vintage de Richards et un groove funky et serré de Watts et Wyman. La section instrumentale étendue qui arrive à 2:40 s’est produite parce que le groupe pensait que la chanson était terminée: « Vers la fin de la chanson, j’avais juste envie de continuer à jouer », se souvient Taylor plus tard. «Tout le monde posait ses instruments, mais la bande continuait de rouler et ça sonnait bien, alors tout le monde a rapidement repris ses instruments et a continué à jouer ».

Un des nombreux bijoux de Sticky Fingers, un riff d’ouverture de tueur de la part de Richards qui restera dans les annales du rock…. un des meilleurs titres des Rolling Stones tout simplement.

8) Wild Horses – 1969

On continue notre top 10 des meilleures chansons des Rolling Stones avec un autre titre de Sticky Fingers, la ballade « Wild Horses ». Les paroles sont parmi les meilleures de Jagger (« Childhood living / Is Easy to do / The things you wanted / I bought them for you”) ; c’est une chanson assez sombre sur le regret (“Let’s do some living / After we die”).

La ballade lente et émotionnelle avec sa sonorité country rock s’impose comme l’une des meilleures ballades enregistrées par le groupe. Un des moments les plus vulnérables du groupe. L’une des chansons les plus connues des Rolling Stones.

7) Street Fighting Man – 1968

Qui est capable d’écrire une chanson rock sur les « combats de rue » avec une guitare acoustique, puis enchaîne sur un refrain avec une sitar ? « Street Fighting Man » a été enregistré au printemps 1968, après que Jagger ait assisté à une manifestation anti-guerre massive à Grosvenor Square. La chanson est née des premières sessions du groupe avec Jimmy Miller, qui a produit tous ses albums de Beggars Banquet à Goats Head Soup, en 1973.

Fait assez rare pour les Stones, à part la basse, elle n’a pas d’instrumentation électrique. Ce qui a émergé était le moment le plus explicitement politique des Stones. Comme Richards l’a écrit plus tard, « Vous n’auriez pas eu « Street Fighting Man » sans la guerre du Vietnam ». Un des meilleurs titres des Rolling Stones

6) Jumpin’ Jack Flash – 1968

Sorti en mai 1968, de nombreux observateurs considéraient « Jumpin’ Jack Flash » comme un retour aux racines blues-rock des Rolling Stones après des expériences de pop psychédélique. Mick Jagger a déclaré que les paroles sont une métaphore pour échapper aux moments difficiles provoqués par tous les voyages acides lors de la réalisation de l’album Their Satanic Majesties Request.

« Jumpin’ Jack Flash » est la chanson jouée le plus fréquemment en concert par les Rolling Stones. Un énième riff emblématique de Richards pour l’une des meilleures chansons des Rolling Stones. « Jumpin’ Jack Flash » a été reprises par un tas d’autres artistes comme Tina Turner ou Aretha Franklin.

5) You Can’t Always Get What You Want – 1969

« You Can’t Always Get What You Want » a commencé sa vie comme une simple chansonnette que Mick Jagger jouait à la guitare acoustique – mais une fois que le groupe est entré aux Olympic Studios en 1968 pour enregistrer Let It Bleed, il s’est transformé en quelque chose d’autre. L’organiste Al Kooper et le London Bach Choir ont été recrutés pour étoffer la chanson, et le résultat final est un classique à chanter qui rivalise avec « Hey Jude » des Beatles.

« Les gens peuvent s’y identifier », a déclaré Jagger à Rolling Stone en 1995. C’est clairement un des éléments qui a fait de ce titre l’une des meilleures chansons des Rolling Stones. Clôturant Let It Bleed de la plus belle des manières, « You Can’t Always Get What You Want » est devenu un hymne stonien, joué quasiment à chaque concert.

4) Paint It Black – 1966

Les Stones ont de nombreuses chansons sur l’amour perdu, mais aucune d’entre elles n’est aussi sombre que le titre approprié « Paint It Black ». Outre la nature générale sombre de la chanson, le jeu de sitar de Brian Jones est clairement l’un des aspects les plus remarquables de la piste. Le morceau allait être la troisième chanson des Stones à figurer en tête du palmarès Billboard Hot 100. Les paroles décrivent un cortège funèbre pour quelqu’un proche de Jagger (“I see a line of cars and they’re all painted black/With flowers and my love, both never to come back”).

L’ouverture du sitar de Brian Jones est tout aussi emblématique que tout ce que George Harrison a fait avec l’instrument. « Paint It Black » est un des titres phares d’Aftermath. L’album dans son ensemble a été considéré comme une percée artistique pour le groupe. C’était le premier dans lequel Mick Jagger et Keith Richards ont écrit toutes les chansons, et il présentait un large éventail d’instruments de musique plus exotiques joués par Brian Jones.

Place au podium des meilleurs titres des Rolling Stones…

3) (I Can’t Get No) Satisfaction – 1965

Place maintenant au podium des meilleures chansons des Rolling Stones. Et on commence avec « (I Can’t Get No) Satisfaction ». Elle est considérée par beaucoup comme l’une des meilleures chansons rock de tous les temps. Depuis sa sortie en 1965, les cordes et les paroles contagieuses de la chanson ont envahi tous ceux qui l’entendent. L’histoire veut que Richards a enregistré une version approximative du riff sur un lecteur de cassettes au milieu d’un sommeil complètement groggy.

Quand il s’est réveillé le matin, le guitariste n’avait aucune idée qu’il avait écrit ce riff… Et le riff est devenu l’un des sons les plus reconnus de l’histoire du rock. « (I Can’t Get No) Satisfaction » aura été reprise d’innombrables fois, sans jamais atteindre le niveau de l’original… La chanson est celle qui définit clairement les Rolling Stones comme l’un des meilleurs groupes de rock and roll au monde.

2) Sympathy For The Devil – 1968

Considéré par beaucoup comme le premier chef d’œuvre des Stones, Beggars’ Banquet est resté dans les annales du rock notamment grâce à son titre d’ouverture, le génialissime « Sympathy For The Devil ». Sa narration de moments tragiques de l’histoire du point de vue du diable n’obtiennent jamais assez de crédit pour son intelligence. Les Stones ont été critiqués pour le contenu de leurs paroles dès la sortie de l’album, accusé de satanisme.

À l’origine écrite comme une chanson folklorique à la Dylan, « Sympathy For The Devil » monte en puissance, poussé par un groove samba-funk de Watts et du percussionniste africain Rocky Dijon et avec un des meilleurs solos de guitare de tous les temps à mi-écoute. A noter que Jagger a dû changer les paroles « Who shot Kennedy ? » en « Who shot the Kennedy’s ? » lorsque la nouvelle de l’assassinat de Robert F. Kennedy a atteint les sessions du Beggars Banquet en juin 1968. Une des meilleures chansons de tous les temps.

1) Gimme Shelter – 1968

Beaucoup de choses font de « Gimme Shelter » la meilleure chanson des Rolling Stones. Pour commencer, c’est l’un des meilleurs morceaux d’ouverture de tous les temps et donne le coup d’envoi de Let It Bleed de manière dramatique. Il présente également le solo vocal rock le plus emblématique de tous les temps grâce à Merry Clayton (sa voix qui se brise lorsqu’elle chante la dernière ligne de « Rape, Murder, It’s just a shot away » vous enverra des frissons dans le dos à chaque écoute).

Le plus important est peut-être que « Gimme Shelter » est en quelque sorte plus de 50 ans plus tard plus pertinent et poignant qu’il ne l’était lors de sa sortie. À une époque où de multiples fusillades de masse se produisent presque chaque semaine aux États-Unis, une phrase comme « It’s just a shot away / C’est juste à côté » est remarquablement profonde, et il est difficile de ne pas y penser avec chaque nouveau drame dans l’actualité. « Gimme Shelter » est un appel désespéré à la paix face à une violence incessante. Probablement, LA chanson la plus connue des Rolling Stones.

Une réflexion sur « Notre Top 20 des meilleures chansons des Rolling Stones »

Les commentaires sont fermés.