Rise Against – Nowhere Generation – 2021

Découvrez notre chronique du nouvel album de Rise Against, Nowhere Generation

Note : 4 sur 5.

Notre avis du nouvel album de Rise Against en 2021 : Nowhere Generation

Le nouvel album de 2021 de Rise Against – Nowhere Generation – sort enfin cette semaine. C’est un album dédié à l’examen critique du sort des générations Y et Z alors qu’elles font face à des circonstances de plus en plus difficiles, traversant diverses crises et récessions, pour être étiquetées comme des enfants gâtés, fragiles et troublés. Rise Against se bat contre ces fausses interprétations pour être solidaire de la génération dite « nowhere ». Notre avis sur le nouvel album de Rise Against, Nowhere Generation ?

Ils ont été qualifiés comme l’un des groupes de punk rock les plus importants de la planète et il serait difficile de contester cette déclaration. Au fil des ans, Rise Against est passé du simple « groupe de punk sale » à celui de porte-voix des droits des animaux et de l’injustice économique et social.

Rise Against, composé du chanteur/guitariste Tim McIlrath, du bassiste Joe Principe, du batteur Brandon Barnes et du guitariste principal Zach Blair—s’apprête donc à exposer les pièges sociaux et économiques du Rêve Américain.

Notre avis sur le nouvel album de Rise Against en 2021, Nowhere Generation ? Même s’il semblera familier aux fans de la première heure et si tout n’est pas parfait, qu’il fait bon d’entendre Rise Against lancer une nouvelle décennie avec un retour en grande forme. les 11 titres nous rappellent que si l’avenir peut paraitre sombre, il n’est pas écrit non plus. Il est grand temps pour nous tous d’aider à en faire une réalité meilleure et plus lumineuse.

Y a quoi sous le capot de Nowhere Generation, nouvel album de Rise Against ? Notre chronique titre par titre

L’album s’ouvre sur « The Numbers », qui commence par une musique années 30 ou 40 qui ralentit et se déforme progressivement à mesure que les guitares arrivent. Les percussions prennent leur place et arrive enfin la voix chantante du chanteur Tim McIlrath qui afflige le pays et dénonce l’inefficacité d’un gouvernement peu efficace.

« Sudden Urge » suit avec une mélodie saccadée et berçante qui parle des sentiments communs d’angoisse de ceux qui sont piétinés par des systèmes oppressifs. McIlrath dépeint le désir de démolir ces institutions tout en espérant gagner en tranquillité d’esprit.

On enchaine ce nouvel album de Rise Against avec la chanson titre « Nowhere Generation » et pose le ton et le thème central de l’album avec de telles paroles : “We are the nowhere generation/ We are the kids that no one wants/ We are a credible threat to the rules you set/ A cause to be alarmed/ We are not the names that we’ve been given/ We speak a language you don’t know,”

« Talking To Ourselves » est une chanson incroyablement accrocheuse. La mélodie est imparable et le refrain restera dans votre tête un ptit bout de temps. Pour nous, la meilleure chanson de l’album.

S’en suit « Broken Dreams, Inc. » qui s’ouvre sur un seul coup de guitare bien lourd et déformé tandis qu’une mélodie lancinante superposée vient le déchirer. La chanson dépeint une vision lugubre de l’avenir des États-Unis, où la robotisation a tué des emplois. Il illustre comment l’inégalité des revenus dévore la classe ouvrière.

On continue le nouvel album de Rise Against avec « Forfeit », un titre acoustique au milieu de l’album. Une ballade correcte qui n’égale pas non plus les excellents « Swing Life Away » ou « Hero Of War »

Le nouvel album de Rise Against Nowhere Generation continue de critiquer le gouvernement sur « Sounds Like », avec des références directes aux gestes vides de politiciens offrant « des pensées et des prières » en réponse aux fusillades de masse.

La chanson suivante, « Sooner or Later », continue de s’appuyer sur cette critique de la réponse d’un gouvernement dysfonctionnel et inefficace au changement climatique. Il s’ouvre sur des synthés-orgues étranges qui sont rejoints par une caisse claire proéminente. “And soon we’ll feel the panic/ In our breath and in our veins/ When you know there’s no tomorrow/ And you’ve realized too late,” chante McIIrath.

L’album se termine par « Rules Of Play », sur lequel une mélodie de guitare hard rock et quelque peu funky démarre avec la même énergie tonitruante ressentie tout au long de l’album. La chanson décrit le sentiment d’impuissance ressenti par les jeunes générations

Notre avis sur le nouvel album de Rise Against en 2021, Nowhere Generation ? Le groupe a livré un examen nuancé et perspicace de la situation critique des jeunes générations qui n’ont jamais vraiment connu la prospérité comme les générations plus âgées. Un album aussi fort musicalement que lyriquement. Une belle cuvée 2021 !

Ecoutez dès maintenant tous les titres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.