Nouvel album de Maneskin en 2023 – Rush!

Découvrez notre avis sur le nouvel album de Maneskin Rush en 2023.

Place maintenant au nouvel album de Maneskin en 2023, Rush!. Rush! est le troisième album du groupe italien de glam rock Måneskin, mais le premier à être publié en anglais. La popularité du groupe a grimpé en flèche dans le monde entier à la suite de sa participation à l’Eurovision et d’une série de succès mémorables. Ce nouvel album de Maneskin reprend exactement là où le groupe s’est arrêté, avec un rock classique très énergique, du glam et des textes qui repoussent les limites.

Promo
Teatro d’Ira-Vol. I
  • Teatro d’ira Volume I
Promo
Chosen
  • Chosen

Y a quoi sous le capot de Rush! le nouvel album de Maneskin en 2022 ?

L’album démarre en trombe avec les riffs de  » Own My Mind « ,  » Timezone  » et  » Gossip « , ce dernier avec un camée de Tom Morrello, guitariste de Rage Against the Machine.

« Do you want to own my own mind?/ Do you want to know what good bad things all feel like ? demande le chanteur Damiano David en ouverture, faisant allusion au thème lyrique du disque. Musicalement, l’ouverture met en valeur les capacités de chaque membre du groupe – y compris la bassiste Victoria De Angelis, le guitariste Thomas Raggi et le batteur Ethan Torchio – avec une dynamique précise qui lie le tout.

Malgré la présence de Morello, « Gossip » sonne plus comme du Franz Ferdinand que du Rage, avec un travail de guitare splashy et spacey wah-soaked de l’invité. Et la power ballade mid-tempo « Timezone » fusionne Queen avec l’esthétique de l’ère Black-Parade de My Chemical Romance. La chanson monte et descend dans le tempo et l’émotion, David jouant le rôle de maestro grâce à ses paroles.

On continue le nouvel album de Maneskin Rush! avec « Bla Bla Bla ». Le titre s’ouvre sur une basse lourde et groovy qui se transforme en un son punk lo-fi construit autour de la cadence des paroles du titre. Le morceau de vengeance voit David chanter une rencontre avec l’ami d’un ex-amant pour se venger d’eux après la rupture d’une relation.

C’est plein d’entrain, amusant et un peu dangereux. « Baby Said », quant à lui, est un rocker dansant construit sur l’électricité des rythmes vibrants de Raggi. La section rythmique de de Angelis et Torchio maintient le groove infectieux en cadence.

« Gasoline » offre encore une fois le bruit familier de la grosse caisse qui donne de l’énergie à de nombreuses chansons de Måneskin, mais ici, de Angelis accorde sa basse vers le bas, vers le bas, vers le bas avec un grondement bas et boueux sous les premières paroles de David.

Måneskin a déjà interprété ce titre en tournée, et pour de bonnes raisons. « Gasoline » possède le genre d’énergie qui semble faite pour la scène. Le groupe excelle particulièrement dans le hard rock optimiste avec un air de mystère et d’obscurité, et c’est ce qu’il démontre ici. Sa dynamique brille dans la lourde outro instrumentale qui démarre et s’arrête. L’une des meilleures chansons du nouvel album de Maneskin, Rush!.

L’hymne au sexe, à la drogue et au rock and roll « Feel » a un côté garage rock à la White Stripes. Ce titre chantant présente certaines des voix les plus expressives de David et une solide cohésion entre les riffs de Raggi et les rythmes de Torchio.

Plutôt que de perdre de l’énergie, le nouvel album de Maneskin gagne en puissance au fur et à mesure qu’il progresse. Le groupe fait feu de tout bois sur « Don’t Wanna Sleep », un morceau de dance rock lourd et groovy, imprégné de riffs de guitare infectieux. Le morceau comporte un rapide mais mémorable solo de guitare de Raggi.

« Kool Kids « , qui parle de ne pas essayer de rentrer dans une case est un autre incontournable du groupe en concert. La chanson a une personnalité très différente du reste de l’album. Il s’agit plutôt d’un morceau de glam punk rock avec son refrain crié qui appelle et répond.

L’un des rares moments de calme arrive sur « If Not For You », une ballade à la guitare qui est aussi l’une des meilleures vitrines des prouesses vocales brutes de David. Ce titre est un hommage aux chanteurs qui ont influencé David tout au long de son parcours, comme Kurt Cobain de Nirvana.

L’énergie reprend de plus belle sur le nouvel album de Maneskin Rush! avec « Read Your Diary », un rocker de stade porté par le riff d’ouverture bondissant de de Angelis. Måneskin s’aventure ensuite vers ses origines rock en langue italienne avec  » Mark Chapman « , qui fait sans doute référence au meurtrier de John Lennon. La chanson est enjouée, entraînante et offre un travail de guitare plus impressionnant de la part de Raggi, en particulier sur son solo bluesy.

Sur le riff rocker percussif « La Fine », David crache de manière impressionnante dans une cadence lyrique verbeuse. Avec les chansons italiennes regroupées, ce bloc ressemble à un EP bonus ajouté au reste de l’album, mais il reste cohérent quelle que soit la langue.

L’envolée de la power ballade « Il Dono Della Vita » nous offre l’un des meilleurs moments du nouvel album de Maneskin, exsudant l’urgence et la meilleure musicalité du groupe. Le jeu de fret de Raggi est ici d’une rapidité fulgurante. Au moment où elle atteint son point le plus chaotique, la musique s’estompe pour laisser place aux paroles solennelles chuchotées de David.

Notre avis sur le nouvel album de Maneskin, Rush! ? L’album se termine par un trio de chansons déjà sorties, « Mammamia », « Supermodel » et « The Loneliest ». Rush ! montre un groupe carrément sur une trajectoire ascendante à travers le monde.

Fan du groupe ? Découvrez ici notre classement des meilleures chansons de Maneskin !