Maroon 5 – Jordi – 2021

Découvrez notre chronique du nouvel album de Maroon 5, Jordi.

Note : 3 sur 5.

Notre avis du nouvel album de Maroon 5 en 2021 : Jordi

Le septième album d’Adam Levine and co continue comme d’habitude, s’appuyant sur une armée d’auteurs-compositeurs et de producteurs, ainsi que sur des artistes invités pour injecter de la personnalité. Jordi est donc leur septième album studio : chacun de ses prédécesseurs s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires. Leur musique semble être alimentée par rien de plus profond qu’un désir de devenir – et de rester – aussi prospère que possible commercialement. Notre avis sur le nouvel album de Maroon 5, Jordi ? Du Maroon 5 égal a lui même depuis des années, efficace mais sans rien inventer.

La plupart des artistes portent un soupçon de leurs habitudes d’écoute dans leur son, mais Maroon 5 semble tellement redevable aux tendances actuelles de la pop grand public qu’il est vraiment difficile de déterminer quelles pourraient être leurs influences. Le soupçon d’influence à la Jamiroquai des premiers albums a vite été balayé.

Et si le groupe avait envie de proposer quelque chose de plus substantiel, Jordi pourrait être le moment, et pas seulement parce que dans les années qui ont suivi Red Pill Blues en 2017, le monde a rencontré quelques événements notables. Proche du groupe, leur manager Jordan Feldstein – l’ami d’enfance de Levine – est décédé subitement au moment de la sortie de Red Pill Blues, et l’année dernière, le bassiste Mickey Madden a fait une « pause » après avoir été arrêté pour violence domestique.

Les premiers signes suggéraient que les turbulences mondiales et personnelles avaient effectivement fait leur marque. Jordi porte le nom de Feldstein, également le sujet du single « Memories », qui parle d’un énorme chagrin. Un autre single, « Nobody’s Love », a été traîné comme inspiré par la pandémie de Covid et les manifestations de George Floyd.

Que les fans du groupe soient rassurés sur le reste du nouvel album de Maroon 5, Jordi : le groupe choisit de rester bel et bien dans ce qu’il sait faire de mieux. De la pur pop 21e siècle – des sons de house tropicale, des synthés façon Tame Impala – mais rien que vous décririez comme nouveau dans la musique ou les paroles.

Et les guests font leur travail : le rappeur zimbabwéen Bantu sonne d’une manière impressionnante sur « One Light », et une des surprises de l’album est la collaboration avec Megan Thee Stallion qui commence à chanter, d’une voix douce, sur le single « Beautiful Mistakes », titre d’ouverture du nouvel album de Maroon 5, Jordi.

Mais il y aussi du moins bien comme la contribution de Stevie Nicks sur la chanson « Remedy » qui se retrouve submergée par l’auto-tune, rendant l’une des voix pop les plus distinctives des dernières années un peu moins distinctive.

On notera sur Jordi l’apport de 49 compositeurs dont 7 ont été impliqués dans la seule construction de « Memories », qui propose une une séquence d’accords déjà entendu moultes fois dont sur « Don’t Look Back in Anger » d’Oasis. « Memories » reste néanmoins l’une des meilleures chansons de ce nouvel album de Maroon 5, cuvée 2021.

On restera assez mitigé sur le reste de l’album. Il y a des chansons avec des mélodies qui fonctionnent bien comme « Can’t Leave You Alone » ou “Convince Me Otherwise” (​​bien qu’aucun n’atteignent le niveau d’un « Moves Like Jagger » ou « Sugar ».).

Notre avis sur le nouvel album de Maroon 5, Jordi ? Même si la pop proposé n’a rien de révolutionnaire, Jordi reste attrayant et devrait rencontré le même succès commercial que ses prédécesseurs.

Ecoutez dès maintenant tous les titres du nouvel album de Maroon 5, Jordi