Birdy – Young Heart – 2021

Découvrez notre chronique sur le nouvel album de Birdy, Young Heart - 2021

Note : 4 sur 5.

Il y a 10 ans, alors âgée de 15 ans à peine, la chanteuse anglaise Birdy deviendra connue du grand public avec sa reprise de « Skinny Love » de Bon Iver. Elle a sortie depuis 3 albums révélant ainsi ses talents d’autrice-compositrice. Cette année, Birdy nous revient avec son nouvel album, Young Heart. Cet album se veut plus dépouillé avec moins d’artifices que les précédents. La gamme vocale de Birdy est plus large et plus confiante tout au long de son quatrième album, Young Heart

Il est difficile de croire que Birdy n’a que 24 ans parce que sa voix et son style ont sonné si mûrs depuis sa percée internationale il y a une décennie. Mais sur son nouvel album, Young Heart, l’auteure-compositrice-interprète britannique Jasmine van den Bogaerde (véritable nom de Birdy) trouve encore plus de place pour mûrir, avec une nouvelle collection de chansons pour piano éloquemment composées.

Toute rupture est difficile, mais votre premier grand chagrin sera toujours extrême. Lorsqu’elle a ressenti cette piqûre pour la première fois, elle s’est dirigée vers Hollywood Hills pour y enregistrer son nouvel album et y évoquer sa séparation romantique pour en faire son meilleur disque à ce jour. La chanteuse britannique aura teasée cet album avec deux singles , »Surrender » et « Loneliness »

Notre avis sur le nouvel album de Birdy Young Heart ? C’est un album magnifique qui capture parfaitement le voyage sinueux dans lequel le chagrin vous emmène. Long de près d’une heure, et rempli de 16 chansons au piano. Certaines sont raffinées et assez impressionnants, mais d’autres sonnent si stylistiquement les mêmes les unes aux autres qu’elles commencent à se mélanger un peu dans notre tête. Néanmoins, il est difficile de trouver quoi que ce soit qui ne va vraiment pas avec Young Heart. Peut-être qu’un plus large éventail de tempos ou de styles aurait sans aucun doute donné à l’album un attrait encore plus important.

Y a quoi sous le capot de Young Heart, le nouvel album de Birdy ? Notre chronique titre par titre

L’album ouvre sur « The Watching Hour », un court intermède au bruit d’oiseaux qui chantent et qui mène parfaitement à « Voyager ». Un morceau au piano et à la guitare, sur lequel elle laisse son amant tard dans la nuit. “I know our days are numbered/ But you don’t know that I feel like that/ You don’t hear solitude calling me away,”

Sur « Loneliness », Birdy parle dans son sommeil, regarde le ciel tomber, a du mal à respirer et se plaint de son cœur enchaîné.

Parmi les autres morceaux marquants de l’album, citons « Nobody Know Me Like You Do », où les paroles du titre se perfectionnent sur un accord de piano solo.

« Chopin Waltz in A minor (Interlude) » s’écoute comme un après-midi pluvieux à Londres – et à juste titre – est placé aux deux tiers du chemin. Poursuivant avec les sons de la nature et le chant des oiseaux, la valse mène aux cinq dernières chansons. S’en suit « Evergreen », une chanson plus folk, plus organique que les autres

Des chansons comme « Little Blue », chantés dans un léger murmure; « Celestial Dancers », long et obsédant; ou « River Song », parsemé de cordes de guitare légères composent malheureusement les parties les plus ternes de l’album.

Sur la fin de l’album avec le titre « New Moon », elle entre dans la phase d’acceptation, l’optimisme recommençant à apparaître. Birdy conclut Young Heart avec la chanson titre, une ballade de six minutes sur laquelle elle attribue son incapacité à s’engager avec un amoureux sur le manque d’expérience. Sa voix est plus émouvante et puissante que sur les autres morceaux, où elle se tient beaucoup plus en retenue. Reprenant légèrement le rythme à mi-parcours, la chanson est le moyen idéal pour terminer l’album.

Notre avis sur le nouvel album de Birdy, Young Heart ? La dernière fois que nous avons entendu Birdy, il y a cinq ans sur Beautiful Lies, elle exploitait un son beaucoup plus théâtral et orné. Ici, cependant, elle garde les choses beaucoup plus simples. C’est un choix qui porte ses fruits avec brio – la poésie et la narration de ses paroles sont mises au premier plan, brutes, vulnérables et belles. Elle décompose ce que l’on ressent d’avoir un cœur jeune et brisé, ainsi que la solitude et la solitude qui s’ensuivent. De toute beauté.

Ecoutez dès maintenant tous les titres de Young Heart de Birdy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.