Nouvel album de Weezer en 2022 – SZNZ : Spring

Découvrez notre chronique sur le nouvel album de Weezer en 2022 - SZNZ Spring

Note : 3.5 sur 5.

Cela semble être un plan étrange : après Van Weezer sorti l’année dernière, son très ringard mais divertissant disque d’influence métallique, Weezer a annoncé qu’il allait réaliser une série de quatre EP, SZNZ, dont les sorties sortiraient le premier jour de chaque saison. Le nouvel album de Weezer est donc sorti le 1er jour du printemps, ce 21 mars 2022.

Le guitariste Brian Bell a annoncé que l’un des disques serait « inspiré par Weezer », les autres s’inspirant de The Strokes, Franz Ferdinand et Elliott Smith. Le projet démarre avec celui sans thème, apparemment juste basé sur le bonheur de la saison. Mais si ce n’est pas l’EP basé sur les propres travaux du groupe (celui-ci est prévu pour l’été), il n’en demeure pas moins qu’il est parsemé de morceaux rappelant les trois premiers albums de Weezer, sans pour autant quitter son son pop actuel.

Y a quoi sous le capot de SZNZ : Spring, le nouvel album de Weezer en 2022

Le nouvel album de Weezer SZNZ : Spring commence par « Opening Night », où l’on voit Rivers Cuomo chanter sur l’air de « La Primavera » de Vivaldi, tandis que Bell recrée l’arrangement à la guitare. Ce début fantaisiste comporte des paroles hilarantes et ridicules comme « Shakespeare me rend heureux, si heureux, et je suis heureux d’être avec toi ».

La référence à Shakespeare est pertinente : la reprise de « La Primavera » par Weezer évoque l’image de Puck, le plus grand filou de Shakespeare, se pavanant dans Le Songe d’une nuit d’été, avec une flûte fantastique.

En moins d’une minute, ce morceau enjoué se transforme en power pop pour laquelle le groupe est connu, alternant entre la fantaisie et une mélodie lourde à la guitare qui devrait plaire aux fans qui s’attendent à ce qu’un EP « inspiré de Weezer » imite réellement les premières années du groupe. Ce n’est pas la meilleure chanson de Spring, mais elle donne le ton.

Le deuxième titre, « Angels On Vacation », est peut-être le plus proche de l’ancien Weezer. Le riff de guitare d’ouverture contient des traces de « The Good Life » de Pinkerton, associé à une approche optimiste similaire au ton que le groupe a exploré sur The Green Album.

La mélodie franchement agréable et rafraîchissante est suffisamment attrayante pour que l’on oublie les paroles. Le seul inconvénient : le rappel que Weezer peut encore créer des chansons comme celle-ci, mais que Cuomo a choisi de ne pas le faire.

Malheureusement, sans doute la meilleure chanson du nouvel album de Weezer SZNZ : Spring est suivi par le pire : « A Little Bit Of Love », qui semble avoir été conçue pour une publicité pour une voiture ou un café, Weezer faisant sa meilleure imitation d’un rock fade et radio-friendly à la Lumineers.

Le groupe a choisi « A Little Bit Of Love » comme unique single pour Spring, un choix intéressant qui laisse entrevoir l’état d’esprit de Cuomo. Le choix du titre le plus commercialisable mais le moins ludique semble indiquer un désir de percer à nouveau dans les radios grand public, plutôt que d’apaiser les fans qui attendent des chansons du style de The Blue Album.

Le milieu de l’EP se traîne avec des morceaux de remplissage. « Garden Of Eden « , l’une des chansons les plus dépouillées de Spring, est suffisamment agréable pour ne pas être sautée, mais elle n’est guère mémorable. « The Sound Of Drums « , une étrange combinaison de folk et de power pop, ne fonctionne pas.

Mais ces ratés du milieu sont suivis de « All This Love », une chanson aux paroles cucul (« I’ve got all this love that I’ve been saving up ») mais indéniablement entraînante. Pour le meilleur ou pour le pire, c’est l’un des titres les plus marquants de l’EP, le genre de chanson dont vous vous surprendrez à fredonner.

Dans son ère actuelle, Weezer a tendance à faire des chansons qui sont à la fois terribles et géniales, et « All This Love » en est un parfait exemple.

Le morceau de clôture du nouvel album de Weezer « Wild At Heart » sonne comme le mariage entre le Weezer de l’ère Pinkerton et la version actuelle, avec une inflexion vocale de Cuomo qui rappelle « No Other One ». C’est gai et amusant, malgré un refrain pas si génial que ça : « Wild at heart, you’ve got me wild at heart like we used to be, like we meant to be ».

Notre avis sur le nouvel album de Weezer, SZNZ : Spring ? Avec cet opus, Weezer se retrouve en sécurité dans sa zone de confort, ce qui laisse un grand défi à relever pour le reste des EP de la série. Mais pour l’instant, les fans peuvent toujours apprécier le fait que Weezer peut parfois – lorsque le bon effort est fait – sonner vraiment bien.

Ecoutez ici SZNZ : Spring de Weezer

Découvrez d’autres articles…