Nouvel album de Paolo Nutini en 2022 – Last Night in the Bittersweet

Découvrez notre chronique sur le nouvel album de Paolo Nutini en 2022

Note : 5 sur 5.

Le nouvel album de Paolo Nutini Last Night In The Bittersweet crée un son classique de rock soulful . L’album de 16 titres est une œuvre incroyablement cohérente. Là où d’autres ont opté pour le trop et le trop peu, rien dans le quatrième album de Nutini ne ressemble à un excès. Couvrant l’amour profond, les tourments de l’esprit et les luttes d’un écrivain, aucun moment n’est manqué sur ce disque significatif et intemporel.

Le palmarès de Paolo Nutini le sert bien. Deux albums numéro un ainsi que le très apprécié deuxième album Sunny Side Up ornent toujours les murs des magasins de vinyles. Après cinq ans de pause dans la production d’albums, Last Night In The Bittersweet est aussi profond qu’il est long, tant sur le plan sonore que sur le plan des paroles.

Y a quoi sous le capot de Last Night in The Bittersweet, le nouvel album de Paolo Nutini en 2022 ?

Explosant avec un cri, l’ouverture « Afterneath » est un mélange chaotique de rock et de paroles. « Acid Eyes » possède une tension dans les instruments. Les trompettes sombres qui se heurtent à la guitare passionnée reflètent la perte de celui qui s’est échappé. Les cuivres sont un ajout bienvenu. Utilisés pour ajouter une autre couche de texture, des morceaux comme « Radio » sont plus poignants et grandioses.

Son accent Paisley s’infiltre dans tout l’album, mais on l’entend surtout sur « Stranded Words ». Cet interlude, avec ses notes de guitare lancinantes et ses harmonies, ressemble à un poème récité librement. Chaque texte est réfléchi, sans que l’excitation ou la ferveur n’assombrisse sa vision sonore.

L’aspect narratif du nouvel album de Paolo Nutini ajoute une autre dimension à apprécier. « Children Of The Stars » a une mélodie digne des Beatles et raconte l’histoire d’une femme merveilleuse et de ses luttes. Des chansons d’amour berceuses comme « Abigail » et « Julianne » rappellent son très beau « Candy ». Douloureusement romantique, Nutini embrasse les jours amers en même temps que les jours doux. Regardant désespérément en arrière, sa nostalgie est à la fois rêveuse et réaliste.

La chanson titre « Last Night In The Bittersweet » nous rappelle l’influence de Paolo Nutini sur la musique, en particulier au Royaume-Uni, tout en soulignant à quel point il nous a manqué.

Son approche unique de la musique lui permet d’injecter un son soul puissant dans les morceaux les plus rock. Un riff de Kasabian sur « Lose It », associé à une froideur inhérente, se détache avec une pointe d’acuité ; on trouve une touche de pop rock sur « Shine A light » et « Dimension » qui ajoute de l’énergie une fois que l’on est dans la profondeur de l’album.

Notre avis sur le nouvel album de Paolo Nutini ? En frappant chaque note avec dévotion, Last Night In The Bittersweet vous transporte du chaos indie rock percutant à la douceur de l’âme ; sa voix est tout aussi forte et captivante lorsqu’il passe d’un bout à l’autre du spectre.

Découvrez d’autres articles…