Nouvel album de Machine Gun Kelly en 2022 – Mainstream Sellout

Découvrez notre chronique du nouvel album de Machine Gun Kelly

Note : 3 sur 5.

« Le grand public attend ! Donne-leur ce qu’ils veulent », hurle Colson Baker sur la chanson titre de Mainstream Sellout. Le rappeur, devenu rockeur, s’exécute comme il se doit, en produisant 13 titres qui enveloppent l’angoisse générique dans des parcelles de grunge-pop. C’est le genre de choses que vous vous attendez à entendre dans le magasin Vans de votre centre commercial local. Et c’est donc ce que vous entendrez dans le nouvel album de Machine Gun Kelly, Mainstream Sellout.

C’est le sixième album de Baker sous le nom de Machine Gun Kelly et, d’une manière sommaire, il suit l’arc de sa vie à ce jour. Nous assistons à son parcours d’enfant marginal (enfant de missionnaires divorcés), à la marginalisation supplémentaire qu’il a connue en tant que jeune célébrité, jusqu’à l’âme soeur qu’il a trouvée avec sa fiancée Megan Fox. Le couple a fait les délices de la presse en buvant des flacons de sang de l’autre et en s’enchaînant.

Y a quoi sous le capot de Mainstream Sellout, le nouvel album de Machine Gun KElly en 2022

Les riffs de cet album sont suffisamment accrocheurs pour que les têtes à claques continuent à hocher la tête. Mais le producteur Travis Barker (Blink 182) étoffe le son à plusieurs reprises, au point de perdre l’angularité nécessaire à l’expression d’une véritable anxiété.

Ou peut-être s’agit-il simplement de la réaction d’un critique face à un style punk qui fait davantage mouche en Amérique. Tous les singles de cet album, à l’exception d’un seul, ont atteint le Top 10 des charts américains.

« Born With Horns » s’ouvre sur un bruit de batterie et un grondement de basse, alors que Machine Gun Kelly décrit comment sa mère et son père l’ont quitté. “Alienate me! I’m not the one you want!” rugit-il.

« Maybe » (avec le groupe de métal britannique Bring Me The Horizon) martèle le thème : “Ignore me, I’m f***ed up!” Il introduit également des éléments conspirationnistes très tendance sur les OVNI et le gouvernement qui met son téléphone sur écoute.

On continue le nouvel album de Machine Gun Kelly avec le titre « Drug Dealer » sur lequel le rappeur Lil Wayne le rejoint, qui rend un hommage sombre à une fille qui lui fournit l’Adderall dont il était dépendant : “It’s hard to function when I’m without you.”

Le chanson titre « Mainstream Sellout » joue avec l’idée de la star comme « un poseur avec une guitare », comme le personnage de Cobain-wannabe que Machine Gun Kelly joue dans le nouveau film Taurus. Sur une guitare et une basse qui font vibrer toutes les cordes, il se moque de l’idée qu’il a la vie facile en tant que célébrité et sort la vieille réplique selon laquelle il a vendu son âme pour la gloire.

Les choses deviennent plus faciles à fredonner sur « Emo Girl » avec Willow Smith, une autre revivaliste de l’emo-pop. Le sous-entendu de violence est un peu troublant, mais c’est Smith, et non Baker, qui délivre les paroles : “Choke-choke-choker on her neck, kiss me/ Holy f***, I’m bleeding on your Blink tee.”

Le son fait enfin un peu de place autour des notes sur le groove de « Paper Cut », où Baker s’en prend aux gens qui prétendent être gentils. Lil Wayne revient en duo sur le rebondissant « Ay ! », où l’on a droit à une autre replique du style : “Did an interview with my eyes closed… cut my hair like Britney.” « WW4 » est inconfortablement proche de la vérité géopolitique actuelle avec son enthousiasme pour l’apocalypse.

Les fans qui cherchent à connaître les dessous de sa romance avec Fox doivent se tourner vers les deux derniers titres. Espérons que, malgré son enthousiasme lyrique pour le « meurtre-suicide », il ne souhaite pas vraiment qu’ils finissent comme « Sid et Nancy ». Dans les interviews, les deux stars s’extasient sur le fait qu’elles se promènent sur les plages en prenant des champignons, puis rentrent à la maison pour regarder les films d’Harry Potter ensemble.

Le nouvel album de Machine Gun Kelly se cloture sur « Twin Flame » : une sérénade acoustique avec un refrain punk : “You’re too good for me/ I’m too bad to keep/ I’m too sad, lonely/ I want you only”.

Notre avis sur le nouvel album de Machine Gun Kelly ? Mainstream Sellout ne restera pas dans les annales et ne restera pas non plus comme l’un des meilleurs albums de MGK. Dommage.

Ecoutez ici Mainstream Sellout de Machine Gun Kelly

Découvrez d’autres articles…