Nouvel album de Bryan Adams en 2022 – So Happy It Hurts

Découvrez notre chronique sur le nouvel album de Bryan Adams, SO Happy It Hurts en 2022

Note : 3 sur 5.

Écoutez la chanson-titre accrocheuse du nouvel album de Bryan Adams, So Happy It Hurts, et c’est presque comme si la fin des années 80 ne nous avait jamais quittés, et que l’oppression du COVID-19 n’avait jamais existé. C’est en grande partie le but de cette chanson et des 11 autres nouvelles chansons. Bien sûr, les guitares rythmiques électriques musclées et les paroles généralement ensoleillées nous ramènent à une époque plus heureuse, lorsque MTV diffusait réellement des vidéos musicales et que « Cuts Like a Knife », « Summer of ’69 » et d’autres chansons d’Adams étaient partout sur nos ondes.

Y a quoi sous le capot de So Happy It Hurts, le nouvel album de Bryan Adams en 2022

Comme son titre le suggère, cet album – le 15ème d’Adams – est presque entièrement consacré aux bonnes vibrations. Il s’agit d’histoires de relations adultes (de bonnes relations), même si elles ne sont pas toujours exprimées dans les termes les plus adultes. C’est le cas de « I Ain’t Worth Shit Without You », qui, s’il n’y avait eu qu’un seul mot dans le titre, aurait pu figurer aux côtés des grands succès d’Adams sur les radios terrestres. C’est la chanson la plus dure de l’album.

La qualité de ces 12 chansons est uniforme ; il n’y a pas vraiment de maillon faible parmi ces titres, pas plus qu’il n’y en a un qui aurait été un hit pour MTV à l’époque. Peut-être que, comme c’est le cas pour de nombreux artistes musicaux chevronnés (les albums de la toute dernière période d’Elton John nous viennent à l’esprit), ces sommets musicaux et ces points culminants accrocheurs de l’ancien temps ont maintenant été transformés en une œuvre globale moins tape-à-l’œil mais peut-être plus satisfaisante.

Si vous n’êtes pas déjà un fan de Bryan Adams, vous ne trouverez probablement rien sur So Happy It Hurts qui vous convertira. Mais si vous êtes dans le coup, et si c’est le cas, vous l’êtes probablement depuis 40 ans, il y a quelque chose à aimer dans presque toutes les chansons.

Et si le groupe de Bryan Adams, qui comprend le guitariste principal de longue date Keith Scott, n’est pas du tout aventureux sur le plan instrumental, ces 12 chansons sont interprétées dans un large éventail d’inflexions et de tempos.

Les auditeurs ont donc droit dans le nouvel album de Bryan Adams So Happy It Hurts à une légère dose de rockabilly (« I’ve Been Looking for You »), de jangle rock (« Just Like Me, Just Like You »), de reggae (« Always Have, Always Will »), de shuffle mid-tempo (« Let’s Do This ») et de rock and roll assez rapide (« Just About Gone », « Kick Ass »).

Même avec les changements de sons et de vitesses, le son global tend à rester un peu le même au cours des 12 chansons. Le moment musical le plus remarquable de cet album est probablement le bref solo de guitare à la Carl-Perkins sur « Just About Gone ».

L’attitude tout au long de ce voyage de 12 chansons est presque universellement positive, pas terriblement pesante, ou tout au moins offrant des cris de ralliement. « Kick Ass », qui contemple brièvement un monde sans rock and roll, interpelle l’auditeur : “If you can’t play it, raise hell and clap your hands.”

La chanson la plus profonde est celle qui clôt l’album, « These Are the Moments That Make Up My Life », qui vante les mérites d’entendre rire ses enfants, de voir sa femme danser dans la cuisine, sans savoir que vous la regardez. Il ne s’agit pas de pensées nobles et puissantes ; ce sont des « merveilles du quotidien » que l’on embrasse et que l’on loue comme telles.

Notre avis sur le nouvel album de Bryan Adams So Happy It Hurts ? Bryan Adams, aujourd’hui âgé de 61 ans, à l’allure nette et soignée, n’a peut-être pas beaucoup évolué sur le plan musical ou lyrique depuis l’époque de la fin des années 80. Mais c’est un professionnel, dans le meilleur sens du terme, qui peut toujours donner à des chansons pop un éclat dur et les faire descendre facilement.

Ecoutez ici So Happy it Hurts de Bryan Adams

Découvrez d’autres articles…