Nouvel album de Ben Harper en 2022 – Bloodline Maintenance

Découvrez notre chronique du nouvel album de Ben Harper Bloodline Maintenance.

Note : 4 sur 5.

Le concept de traumatisme intergénérationnel est le suivant : Un ancêtre vit une expérience si traumatisante qu’elle déclenche une réponse dans le cerveau et le corps, ce qui entraîne la transmission de traits de caractère qui prédisposent aux troubles anxieux et à la dépression et qui se manifestent plus tard dans la lignée familiale. Bloodline Maintenance, le nouvel album de Ben Harper, explore ce concept en parallèle avec l’impact que le racisme systémique a sur les gens jusqu’à aujourd’hui.

Y a quoi sous le capot de Bloodline Maintenance, le nouvel album de Ben Harper en 2022 ?

L’album s’ouvre sur « Below Sea Level », un titre inquiétant qui explore l’apocalypse climatique à venir et l’immense sentiment de désespoir qui l’accompagne. Ben Harper utilise des voix harmonisées sans aucune instrumentation, soulignant le sentiment partagé d’effroi et l’écho des cris des gens qui ont tous peur de l’avenir mais qui ne sont pas entendus par ceux qui ont le pouvoir.

Le single « We Need To Talk About It » s’ouvre sur une mélodie de guitare funky et un écho de snares alors que Harper appelle à des discussions plus honnêtes sur l’esclavage et son impact continu sur la société américaine. Cela rappelle les conversations difficiles que les Américains blancs préfèrent éviter plutôt que d’aborder de front, se cachant souvent derrière la Bible et le drapeau pour éviter les critiques du racisme qui sévit toujours dans le pays.

On continue de découvrir le nouvel album de Ben Harper avec le morceau suivant, « Problem Child ». Un morceau profond et bluesy qui explore la question de la répartition des richesses et des ressources. Ben Harper chante que son verre est à la fois à moitié vide et trop petit. La chanson prend progressivement des éléments plus jazz dans sa seconde moitié, avec quelques grattements de disques au milieu de ce changement de style.

Le rythme des accords de piano de « It Ain’t No Use » donne un ton sombre à la chanson, alors que Ben Harper s’ouvre à la douleur qu’il ressent après avoir été profondément trahi. La trahison de qui ? Ce à quoi il fait référence semble un peu abstrait, mais cela reste applicable compte tenu des thèmes de l’album jusqu’à présent.

« More Than Love » est tout aussi nébuleux dans son examen de l’amour, tout en offrant une mélodie hypnotique portée par un certain nombre d’instruments percussifs créant une mélodie unique par opposition à l’utilisation plus traditionnelle de claviers, de guitares, etc.

« Smile At The Mention » et « Honey, Honey » développent les thèmes de l’amour, le premier faisant l’éloge de l’amour comme force motrice de l’espoir face à l’incertitude et au malheur accablants. Sur ce dernier morceau, Harper exprime son désir de passer ses derniers instants en compagnie de ceux qu’il aime, un acte d’amour provocateur en réponse à un monde froid et cruel.

L’album se termine sur une note basse avec « Knew The Day Was Coming » et « Maybe I Can’t ». Harper lutte contre les sentiments de résignation face à la réalité de la fin qui arrive sur la première piste, avec une mélodie blues sombre, tandis que sur la seconde, il se plaint d’être hanté par les cicatrices du passé et de la façon dont le passé influencera toujours notre avenir.

Notre avis sur le nouvel album de Ben Harper ? Bloodline Maintenance est une œuvre magnifique qui examine les bouleversements et les dysfonctionnements de la société américaine. Alors qu’un sentiment accablant de désespoir semble insurmontable, il y a toujours de l’espoir si nous pouvons encore parler des problèmes qui se posent.

Découvrez d’autres articles…