Les meilleures chansons de R.E.M.

Découvrez notre classement des meilleures chansons de R.E.M.

Voici maintenant notre classement des 10 meilleures chansons de R.E.M. Si vous avez une conversation sur la radio universitaire des années 1980, la pop alternative des années 1990 ou la scène musicale d’Athènes, en Géorgie, il y a un groupe dont vous allez parler en premier : R.E.M.

Le quatuor composé de Michael Stipe, Mike Mills, Peter Buck et Bill Berry (souvent connu sous le nom de Berry-Buck-Mills-Stipe) est resté discret sur le label IRS Records jusqu’à la fin des années 1980, lorsque sa percée dans le grand public l’a transformé, pour un temps, en l’une des plus grandes stars du rock de la planète.

Out of Time
  • Shrink-wrapped
  • Évaluation de l’Audience : X (Auditoire adulte seulement)

R.E.M a sorti un total de 15 albums studio depuis 1983 ; ces titres, plus leur EP Chronic Town de 1981, leurs douzaines de reprises, de faces B et de morceaux moins connus, constituent un énorme catalogue. Cela fait beaucoup de chansons, c’est certain, mais voici notre choix pour les meilleurs titres de R.E.M.

Notre top 10 des meilleures chansons de R.E.M.

10 – Driver 8

On commence notre liste des meilleures chansons de R.E.M avec « Driver 8 ». Cette ligne de guitare d’ouverture – elle vous attire et ne vous lâche plus. Tirée de l’album Fables of the Reconstruction de 1985, cette chanson, souvent appelée la chanson du train de R.E.M, est un morceau magnifique et sinueux du génie pop du milieu des années 80.

La voix de Stipe passe du baryton profond au ténor, et les chœurs de Mike Mills apportent juste ce qu’il faut de texture, et avant que vous ne vous en rendiez compte, vous avez une chanson sur un conducteur de train ancrée dans votre matière grise.

9 – Me in Honey

D’autres chansons de leur album Out of Time de 1991 ont peut-être été plus populaires que celle-ci, et en fait, « Me in Honey » n’est jamais sorti en tant que single. Pourtant, ce dernier titre de l’album, au nom certes stupide, est un morceau de perfection sous-estimé.

Kate Pierson des B-52s (également originaire d’Athènes) figure en bonne place sur la chanson, et sa voix envolée est un complément idéal à celle de Stipe. Les guitares entraînantes, la batterie dépouillée, les shakers qui grattent, et l’accroche captivante font de cette chanson un favori parmi les fans dévoués.

8 – Man on the Moon

Même si REM est typiquement classé dans la musique alternative, des chansons comme « Man on the Moon » de 1992 prouvent qu’ils peuvent encore écrire une belle chanson pop pour les radios grand public.

Elle est tirée de leur album Automatic for the People, un effort qui ne comportait presque pas de guitare électrique et beaucoup de piano tintinnabulant. Ce morceau se moque des négationnistes de l’alunissage, avec des allusions à Elvis Presley (dont une superbe imitation du King par Stipe), Andy Kaufman et M. Charles Darwin. L’une des meilleures chansons de R.E.M.

7 – The One I Love

REM ne va pas écrire une chanson d’amour traditionnelle, même si on peut penser que c’est exactement ce qu’est « The One I Love ». C’est sombre, mais c’est aussi mélodiquement attirant : une ligne accrocheuse alternant avec des gémissements de « Fire » par Stipe et Mills et des guitares implacables.

Tiré de Document, leur album de 1997, « The One I Love » a été l’un des premiers grands succès du groupe, atteignant la 9e place du Billboard Hot 100 et jouissant d’une grande popularité à la radio.

6 – Disturbance at the Heron House

On continue notre remontée du classement des meilleures chansons de R.E.M. avec « Disturbance at the Heron House ». Peter Buck a écrit des centaines d’excellentes mesures de guitare, mais le riff qui donne le coup d’envoi de « Disturbance at the Heron House » est peut-être l’un de ses meilleurs.

Également issue de Document, la production de cette chanson peut sembler un peu brute sur les bords, mais cela n’enlève rien à son côté entraînant. Il est presque impossible d’écouter cette chanson sans chanter le refrain descendant « followers of chaos out of control » en boucle pendant les prochains jours.

5 – Losing My Religion

Le grand succès, celui qui a remporté tous les prix et a propulsé le groupe sous les feux de la rampe, celui que vous avez mémorisé, que vous le vouliez ou non, parce que vous l’avez tellement entendu à la radio et vu sur MTV, « Losing My Religion » de 1991 est une excellente chanson à tous points de vue.

Aujourd’hui, cependant, c’est la chanson à laquelle REM est toujours associé en raison de son incroyable popularité mondiale. Elle est peut-être surjouée, mais on ne peut nier la perspicacité de ses paroles, sa mélodie entraînante et la mandoline étonnante qui la domine. La chanson la plus connue de R.E.M.

4 – (Don’t Go Back to) Rockville

La bande à Stipe ne fait pas souvent du country twang, mais sur l’album Reckoning de 1984, « (Don’t Go Back to) Rockville » est ce qui s’en rapproche le plus. Les grattages acoustiques entrecoupés de petits riffs astucieux constituent une base solide, et les paroles implorant un amour de ne pas partir sont tout à fait pertinentes, mais c’est la voix de Michael Stipe qui brille vraiment ici.

Le refrain est assez fréquent pour intéresser les nouveaux auditeurs, tandis que les fans de longue date peuvent apprécier les harmonies Stipe-Mills qui définissent une grande partie de ce que le groupe a créé au cours des dernières décennies.

Place maintenant au podium des meilleurs titres de R.E.M.

3 – Find the River

Beaucoup de fans considèrent « Nightswimming » comme la ballade mélancolique par excellence de l’album Automatic for the People de 1992, mais à notre avis, la dernière piste de l’album, « Find the River », est tout simplement plus exaltante.

Stipe exprime le désespoir et la confusion de perdre son chemin dans la vie (« Me, my thoughts are flower strewn / Ocean storm, bayberry moon / I have got to leave to find my way. »), et la progression des accords acoustiques est simple mais entraînante. Bienvenue sur le podium des meilleures chansons de R.E.M.

2 – It’s the End of the World As We Know It (And I Feel Fine)

Il ne s’agit pas d’une chanson de rap à proprement parler, mais les rimes et le débit rapide de « It’s the End of the World As We Know It (And I Feel Fine) » de 1987 suggèrent clairement des influences hip-hop.

La structure standard couplet-refrain-verset s’applique ici, mais les paroles doublées de scénarios de type armageddon sont étonnamment amusantes, surtout à la fin lorsque Stipe donne un aperçu d’un de ses rêves dans lequel tous les participants avaient les initiales LB (la séquence Leonid Brezhnev-Lenny Bruce-Lester Bangs).

1 – Fall on Me

En tête de notre classement des meilleures chansons de R.E.M. on retrouve « Fall On Me ». En 1986, le groupe a écrit la magnifique « Fall on Me ». C’est vraiment la quintessence de la chanson R.E.M. : une forte sensibilité pop, des couches de guitares avec des strums et des arpèges, une voix principale mélodieuse, des backups riches avec une contre mélodie, des paroles voilées sur la justice sociale, et un rythme solide derrière tout ça.

Tout s’imbrique parfaitement et, bien que l’album n’ait eu qu’un succès modeste au hit-parade des singles (il n’a atteint que la 94e place au Billboard), on peut dire que sa popularité auprès des fans dévoués n’a fait que croître. De plus, Michael Stipe lui-même la cite comme l’une de ses chansons préférées du groupe. Il n’y a vraiment pas de meilleure affirmation que celle-là.