Evanescence – The Bitter Truth – 2021

Découvrez notre chronique du nouvel album d'Evanescence - The Bitter Truth

Note : 3 sur 5.

Le groupe de rock américain Evanescence sort son 5ème album studio en cette fin de mois de mars. 9 ans ! Il aura fallu attendre 9 ans avant d’avoir droit à un nouvel album d’Evanescence… The Bitter Truth est un retour en arrière qui donnera aux fans tout ce qu’ils attendent et veulent. Nous allons ici vous donner notre avis sur le nouvel album d’Evanescence, The Bitter Truth.

The Bitter Truth d’Evanescence symbolise la bataille entre la lumière et l’obscurité, et la manière dont l’année 2020 a laissé sa marque sur le groupe. Ce n’est pas seulement les causes mondiales, avec la COVID-19 qui fait rage à travers le monde et l’injustice raciale aux États-Unis, mais c’est aussi une bataille personnel. La chanteuse Amy Lee a été victime du décès inattendu de son frère, tandis que la famille du bassiste Tim McCord a perdu un enfant.

Le groupe sortira 4 singles avant la sortie officiellement de l’album. Voici d’ailleurs le clip de leur première single, « Wasted On You » :

Au niveau paroles, l’album est à la fois une réponse à ces défis et un regard sur l’espoir à l’horizon. Côté musique, The Bitter Truth est au croisement entre l’ancien et le nouveau son du groupe. Le son est brut et mordant, fusionnant le hard rock avec la complexité musicale de la musique classique.

Bien que les chansons ne soient pas les hymnes prêts pour la radio du niveau de Fallen, elles rappellent néanmoins l’urgence et l’immédiateté des premiers titres du groupe. The Bitter Truth est également la preuve qu’Amy Lee est tout simplement l’une des meilleures voix du rock.

Notre avis sur The Bitter Truth d’Evanescence ? S’il n’atteint pas le niveau de Fallen, The Bitter Truth montre qu’Evanescence a encore beaucoup de musique fascinante à faire. L’album offre les chansons typiques du groupe axées sur la guitare et sort certaines de leurs paroles les plus dynamiques et les plus chargées en émotions. On vous détail le contenu en-dessous !

Y a quoi sous le capot de The Bitter Truth de Evanescence ? Notre chronique titre par titre

L’album s’ouvre avec « Artifact / The Turn », qui sert davantage d’intro prolongée à « Broken Pieces Shine » qui suit. Dans les notes d’ouverture du morceau, Amy Lee chante une mélodie silencieuse et sombre sur un fond de synthé clairsemée, presque onirique. La chanson fait allusion à ses influences japonaises et européennes et nous prépare en toute fin de titre à « Shine »

Batterie militaire, gros riffs de guitare. Le titre mets en avant certaines des plus belles qualités du groupe : un arrangement extrêmement lourd aux côtés de la voix orchestrale de Lee. « Let all the broken pieces shine… » déclare Amy en reconnaissance des difficultés de l’année écoulée.

Le gong retentira à l’ouverture du titre suivant « The Game Is Over ». La ligne de basse prend le dessus sur les riffs de guitare désaccordés tandis que le batteur Will Hunt maintient un groove lourd assez entrainant.

On enchaine avec le titre « Yeah Right » qui propose un groove plutôt rafraichissant qui au final se transforme en un très bon titre.

« Feeding The Dark » fait un clin d’œil à certains des premiers compos du groupe, fusionnant un jeu de guitare hard rock avec une voix classique, presque lyrique. Les fans de la 1ère heure apprécieront. On en vient ensuite au 1er single de l’album « Wasted On You », une bonne ballade mi-tempo.

Les riffs de guitare introduisant le 4ème single « Better Without You » sont parmi les plus lourds du groupe. Cette chanson est parfois à la limite du nu metal. Terriblement efficace ! Un des meilleurs titres d’Evanescence depuis un bon bout de temps.

On enchaine avec « Use My Voice », qui s’attaque très certainement aux conflits politiques et à l’égalité raciale. Lee est forte et provocante, déclarant qu’elle sera entendue au milieu du chaos.

Voila maintenant un des meilleurs titres de l’album, « Take Cover ». Des explosions vocales de Lee au superbe jeu de batterie de Hunt, le titre ne vous laissera pas indifférent.

Il faudra attendre « Far From Heaven » pour découvrir la 1ère ballade au piano du groupe. Les guitares sont de retour pour les deux derniers titres de l’album, « Part of Me » et « Blind Belief ». Les deux chansons sont parmi les meilleurs morceaux de Majura et McLawhorn sur The Bitter Truth, qui clôture donc sur une plutôt bonne note.

Notre avis sur The Bitter Truth d’Evanescence ? Dans l’ensemble, l’album est efficace mais il manque d’audace. Un nouvel bon album à la discographie du groupe ; on aurait aimé un peu plus de risque, surtout après une telle attente…

Ecoutez dès maintenant tous les titres de The Bitter Truth de Evanescence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.