Nouvel album de Thirty Seconds to Mars en 2023 : It’s The End Of The World…

Découvrez notre avis sur le nouvel album de Thirty Seconds to Mars en 2023, It's The End Of The World But It's A Beautiful Day.

Place à notre avis sur le nouvel album de Thirty Seconds to Mars en 2023, It’s The End Of The World But It’s A Beautiful Day.

Thirty Seconds to Mars a toujours été un groupe difficile à cerner. Alors que Jared Leto et ses coéquipiers se sont lancés dans le rock alternatif à tendance emo, le groupe n’a plus vraiment existé dans cet espace depuis un certain temps. Non seulement son son a évolué, mais sa structure aussi ; le groupe est essentiellement un duo composé des frères Jared et Shannon Leto. It’s The End Of The World But It’s A Beautiful Day semble être le prolongement naturel d’America, sorti en 2018. Mais il puise dans un spectre de sons et d’émotions bien plus large.

Promo
A Beautiful Lie
  • Record Label: Emi
  • Catalog#: 3886872
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2007
  • Notes: Produced By Josh Abraham (Staind/Korn/Linkin Park)
Promo
30 Seconds To Mars
  • Record Label: Virgin Usa
  • Catalog#: 8124240
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2002
  • Notes: Produced By Bob Ezrin

L’objectif déclaré du groupe était de simplifier. Il n’y a pas de chansons expansives de cinq à six minutes. A la place, on trouve près d’une douzaine de chansons qui tournent autour des trois minutes – elles sont prêtes pour la radio ! La plupart d’entre elles sont également spacieuses et atmosphériques, sans la production murale de Thirty Seconds to Mars utilisée précédemment.

Y a quoi sous le capot de It’s The End Of The World But It’s A Beautiful Day le nouvel album des Thirty Seconds to Mars en 2023 ?

L’album s’ouvre sur les notes de guitare mélancoliques de « Stuck », qui se développe lentement jusqu’à une basse urgente et un synthétiseur de basse flou. Le rythme est contagieux, faisant passer le morceau de l’alt-pop au territoire de la danse, en particulier lorsque Leto se lance dans des vocalisations sans paroles -um-dum-badum-bum-bridge.

A son crédit, l’espace supplémentaire permet à la voix de Leto d’émouvoir d’une manière que certaines des œuvres précédentes du groupe n’ont pas. Thirty Seconds to Mars revient ensuite à la charge pour « Life if Beautiful », qui commence également calmement et permet une prestation vocale plus intime. Enfin, jusqu’à ce que le refrain riche en percussions arrive (Imagine Dragons).

Le nouvel album de Thirty Seconds To Mars album réussit à couvrir toute une gamme d’émotions, sans se concentrer uniquement sur les aspects négatifs de la société moderne.

« Seasons » n’a peut-être pas d’équivalent dans le recueil de chansons de 30STM. Il s’agit d’une ballade légère qui passe d’un grattement acoustique à une boucle légèrement programmée. En tant que morceau pop, la chanson tient ses promesses, de manière presque surprenante. Leto semble trouver du réconfort dans l’inconfort sur le nouvel album de Thirty Seconds To Mars, se plaçant dans des positions pour écrire des chansons qui ne viennent pas nécessairement naturellement. « Get Up Kid » existe dans le même espace, doublant l’intersection du chagrin d’amour et de l’opportunité, en trouvant un message finalement positif.

Sur « Love These Days », Leto livre sa critique de l’amour moderne, qui met souvent l’accent sur le chagrin d’amour au détriment de la beauté. La chanson a une allure R&B décontractée, avec une production minimaliste qui fait avancer les choses. Ce message est repris sur la surprenante et entraînante « World On Fire », qui déclare : « Let there be light/ And we’ll set this world on fire ».

La contrepartie de ce nouveau son est l’absence des moments les plus dramatiques de Thirty Seconds to Mars. Le groupe opte plutôt pour la nuance. Mené par une batterie chargée de basses et la voix de Leto, parfois criée, « 7:1 » se rapproche le plus du son traditionnel de Thirty Seconds to Mars.

La ballade au piano « Never Not Love You » est tout le contraire. Ce morceau délicat est composé d’un drone de piano d’une seule note, d’un chant amoureux et d’une base musicale qui fait la part belle au moins-disant.

Le batteur Shannon Leto passe au premier plan (au chant) sur « Midnight Prayer ». Il s’agit d’un retour puisqu’il a également assuré le chant sur l’album américain « Remedy ». Il est efficace, même sans l’étendue et la puissance de son frère, et fait de ce titre hymnique l’un des points forts du nouvel album de Thirty Seconds To Mars.

Le rythme ralentit sur la ballade atmosphérique « Lost These Days ». La chanson présente une superposition de sons d’une complexité trompeuse. Le rythme s’accélère pour le dernier refrain, l’amenant vers une orientation club, avant que le dernier morceau de l’album, « Avalanche », n’allège l’électronique et ne s’oriente vers un son légèrement plus traditionnel. Il s’agit d’une version plus pop du rocker « From Yesterday ».