Les meilleures chansons de Rage Against The Machine

Découvrez notre classement des meilleures chansons de Rage Against The Machine

Les meilleures chansons de Rage Against the Machine illustrent la capacité unique du groupe à mélanger habilement le rap et le rock pour offrir une musique des plus puissantes : politiquement chargée, pointue et avec un objectif.

Le venin et le vitriol du frontman Zack de la Rocha étaient enveloppés d’un message, et on le voyait souvent jouer de façon maniaque, avec ses dreads caractéristiques s’agitant autour de sa tête, tandis que la guitare de Tom Morello fonctionnait comme une platine, grâce à des barres de whammy et des wah-wahs.

Rage Against the Machine / Evil Empire (Coffret 2 CD)
  • Record Label: Sony
  • Catalog#: 88697 586062
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2009
  • Notes: ..Evil Empire =2 Separate Cd’S In 1 Slipcase=
Renegades – n°1 (Pochette rouge, noir et bleu) (la couverture peut varier)
  • Record Label: Columbia
  • Catalog#: 4999212
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2005
  • Notes: Collection Of Covers!
The Battle of Los Angeles
  • Record Label: Epic
  • Catalog#: 4919932
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 1999

La section rythmique composée du bassiste Tim Commerford et du batteur Brad Wilk a ajouté une touche de blues et de jazzy. Tous ces facteurs combinés ont rendu la musique si explosive et incendiaire.

Bien que le catalogue d’albums studio de RATM ne soit pas vaste, la qualité superbe de la musique produite par le groupe est indéniable. Nous vous présentons ici notre sélection des 10 meilleures chansons de Rage Against the Machine.

Notre top 10 des meilleures chansons de Rage Against The Machine

10 – Freedom

On commence notre liste des meilleures chansons de Rage Against The Machine avec « Freedom ». Le titre clôt le premier album du groupe, et il est plein de riffs blues, groovy, de percussions hargneuses, de tension palpitante, d’un thème brutal, de pauses enceintes et de faux outros, d’un breakdown jazzy (qui commence à 2:09) et de paroles essentiellement rappées.

Le morceau se construit lentement jusqu’à un breakdown monstre et le moment où Zack de la Rocha crie « Freedom ? Yeah right! », les RATM vous tiennent dans leur étau musical.

C’est l’une des 10 meilleures chansons de Rage Against the Machine, car la musique est aussi explosive que le message. Ça devait être dur d’être un politicien quand les RATM étaient à leur apogée, dénonçant tous les maux de la machine gouvernementale.

9 – Testify

Dans « Testify », Tom Morello joue avec beaucoup d’effets, tandis que Zack de la Rocha est toujours aussi enthousiaste. Il y a beaucoup de distorsion et de chaos dans cette chanson, à tel point que cela peut perturber votre équilibre.

La chanson résume tous les éléments que les fans de Rage ont appris à aimer : la colère, le groove, les guitares agressives et tournantes. C’est aussi le morceau préféré du groupe, puisqu’il a ouvert plusieurs de ses concerts de reformation par cette chanson.

8 – Bombtrack

On pourrait dire que tous les morceaux de Rage Against the Machine sont des bombtracks, mais le véritable (et littéral) « Bombtrack » est un autre exercice de l’habileté de RATM à faire monter et descendre la tension, qui est exécuté avec une précision magistrale.

D’un point de vue purement sonore, il fusionne juste ce qu’il faut de rap et de rock. C’est probablement la chanson la moins politique de l’album éponyme du groupe, mais il est toujours amusant de crier « Burn, burn, yes you’re gonna burn » dans le refrain. Mettez le feu. L’une des meilleures chansons de Rage Against The Machine.

7 – People of the Sun

« People of the Sun » est l’un des 10 meilleurs morceaux de Rage Against the Machine, en partie à cause de l’histoire selon laquelle Morello a frotté un crayon et une clé contre les cordes de sa guitare au début pour produire ces sons définitifs. Nous n’arrivons même pas à trouver un nom pour ce son, mais il est inimitable.

Sur la chanson, de la Rocha rappe en grande partie à sa manière claire et concise. Il y avait d’autres versions de cette chanson avant la sortie de Evil Empire, mais celle-ci est la plus connue et elle a eu un impact considérable.

6 – Sleep Now In Fire

On continue notre remontée du classement des meilleures chansons de Rage Against The Machine avec « Sleep Now In Fire ». Le titre traite de la situation critique des Amérindiens dans le contexte du colonialisme américain. Le propos est martelé par les raps rapides de de la Rocha, et comme sa syntaxe et sa diction sont toujours claires comme de l’eau de roche, il est difficile (mais pas impossible) d’ignorer ce qu’il raconte.

Morello lance un solo alimenté par du larsen et on se demande une fois de plus s’il n’a pas été DJ Tommy M à la grande époque du groupe.

5 – Know Your Enemy

« Know Your Enemy » s’ouvre sur un riff funky, avant de se transformer rapidement en un morceau de rock punky. Certains des riffs de Morello semblent influencés par Metallica à certains endroits de la chanson.

C’est l’une des chansons les plus remarquables de RATM car elle comporte une voix invitée de Maynard James Keenan de Tool, qui délivre sa voix nasillarde distincte sur une panne massive, chantant « I’ve got no patience no / So sick of complacence now ». Deux titans du métal alternatif des années 90 s’affrontent en l’espace d’une chanson. « Legendary » résume assez bien la situation.

4 – Bulls on Parade

Sur le plan lyrique, ‘Bulls on Parade’ traite de l’utilisation par le gouvernement de contrats militaires à des fins lucratives. Musicalement, Morello fait du whammy comme si sa vie en dépendait. Puis il y a le solo (qui arrive à 2:30)…

Ce son est très présent sur « Bulls on Parade », et c’est pour cela que c’est un morceau exceptionnel. L’une des chansons les plus connues de Rage Against The Machine.

Place maintenant au podium des meilleurs titres de Rage Against The Machine

3 – Bullet in the Head

RATM s’insurge contre le fait que les médias sont contrôlés par le gouvernement dans cet hymne favori des fans, facilement l’une des meilleures chansons du groupe. « Bullet in the Head » est construit sur des rythmes endiablés, une tension croissante et décroissante tout au long de la chanson, ainsi qu’un peu plus de la barre de whammy de Morello.

Le breakdown plein de groove, à trois minutes, est un déclencheur de moshpit. De la Rocha a aussi le mérite d’avoir crié « a bullet in your f—ing head » avec une telle ferveur que notre pression sanguine est montée de quelques crans. Bienvenue sur le podium des meilleures chansons de Rage Against The Machine.

2 – Guerilla Radio

« Guerilla Radio », qui a valu au groupe un Grammy pour la meilleure performance de hard rock, est plus soigné que n’importe quel morceau de leurs débuts, mais il est toujours chargé de chaos, de wah-wahs, de quelques coups de basse des années 70, grâce à Commerford et au « spinning » de Morello.

Lorsque Zack de la Rocha aboie « Turn that s— up », l’auditeur est obligé de suivre ses ordres… immédiatement.

1 – Killing in the Name

« Killing in the Name » est la chanson la plus explosive de RATM. Son début funky, rythmé par les basses, la tension qui s’accumule tout au long des couplets et des refrains, les chuchotements répétés de de la Rocha, « Now you do what they told ya », et les gémissements de Morello pendant le crescendo « F— you I won’t do what you tell me » incarnent tout ce que RATM représentait.

Ce n’est pas joli, la musique vous explose au visage comme une bombe à clous et vous oblige à regarder en face les choses difficiles. Il n’est pas nécessaire de le voir en concert pour savoir que les veines des tempes de de la Rocha se gonflent lorsqu’il débite ces paroles qui s’accompagnent d’un salut du majeur.

C’est pourquoi « Killing in the Name » est en tête de notre liste des meilleures chansons de Rage Against the Machine.