Meilleurs albums de Pantera

Pantera est un groupe de heavy métal américain fondé par les frères Abbott : le guitariste Dimebag Darell et le batteur Vinnie Paul au début 1980. Le groupe aura sorti 9 albums studios en 20 ans de carrière. En 2003, le groupe sera dissolu par les frères Abbott pour divergence artistique notamment avec Phil Anselmo, le chanteur du groupe. Une tragédie surviendra l’année suivante : lors d’un concert avec son nouveau groupe, Dimebag Darell est assassiné sur scène par un déséquilibré. Si le destin de Pantera sera devenu tragique, nous garderons bien en tête leur musique et leur influence dans le métal d’aujourd’hui (Korn, Sepultura…). Découvrons ensemble notre classement des meilleurs albums de Pantera.

Promo
Vulgar Display of Power
  • Record Label: Warner Brothers
  • Catalog#: 7567917582
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 1992
Promo
Cowboys from Hell
  • Record Label: Atco
  • Catalog#: 7567913722
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 1990
Promo
The Great Southern Trendkill
  • Record Label: East-West/Wea
  • Catalog#: 7559619082
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 1996

Notre classement des meilleurs albums de Pantera

Metal Magic est en dernière place de notre classement des meilleurs albums de Pantera

6 – Metal Magic (1983)
Pantera

Euh, on en parle de la pochette ? Non, hein ? On va plutôt parler de l’album… Bon, ce n’est pas aussi comique que la pochette, mais ce n’est pas non plus du grand art. Le Pantera des années 90’s sera bien meilleur. Que dire de ce Metal Magic ? Le 1er album du groupe : c’est ringard mais c’est bon. Metal Magic a une tonne de métal à l’ancienne. Les solos uniques de Dimebag sont déjà bien présents… A écouter pour ce rendre compte de l’évolution du groupe.

Power Métal a toute sa place dans notre top des meilleurs albums de Pantera

5 – Power Metal (1988)
Pantera

4ème album de Pantera sorti en 1988, Power Métal sera surtout le 1er album sans leur chanteur d’origine Glaze et l’arrivée donc de Phil Anselmo derrière le micro. Power Métal reste encore un très bon album de metal à l’ancienne pour tout fan qui se respecte. On attribue souvent cet album comme celui de la transition entre le glam métal des débuts et les prochains opus de groove / trash métal qui les aura rendu célèbres. « We’ll Meet Again », « Proud To Be Loud » et « Hard Ride » raviront forcément tous les fans de métal (du Judas Priest dans l’air). Un des meilleurs albums de Pantera… et une des pochettes les plus chevelues du métal !

On a adoré Cowboys From Hell, un des tout meilleurs albums de Pantera

4 – Cowboys From Hell (1990)
Pantera

La sortie de Cowboys From Hell en 1990 donne naissance au Pantera tel que nous le connaissons aujourd’hui. L’album voit l’intégration du groove métal dans leur musique, qui sera leur signature sur les années à venir, devenant ainsi un des monstres sacrés du métal. Entre l’énorme chanson titre « Cowboys From Hell », la géniale « Domination » ou les superbes solos sur « The Sleep », l’opus montre tous les visages de Pantera. Notre meilleur titre reste quand même « Cemetery Gates » (7 min de bonheur…). Vous avez là un des tout meilleurs albums de Pantera.

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Pantera

3 – Far Beyond Driven (1994)
Pantera

En 1994, sort le très attendu successeur de Vulgar Display Of Power, intitulé Far Beyond Driven. L’album n’est pas seulement incroyablement lourd (leur plus violent aussi), il montre également les débuts du vrai côté obscur du groupe. Les très gros sons que furent « Strength Beyond Strength », « I’m Broken » et le très malveillant « Slaughtered » marqueront à jamais les fans du groupe. Un des tout meilleur albums de Pantera, qui a toute sa place sur notre podium.

2ème meilleur album de Pantera dans notre classement

2 – The Great Southern Trendkill (1996)
Pantera

Après trois albums monstrueux et essentiels comme Cowboys From Hell, Vulgar Display Of Power et Far Beyond Driven, Pantera a été confronté à un dilemme. Devaient-ils s’en tenir à leur métal brutal et écrasant, ou essayer de faire quelque chose de légèrement différent ? Le groupe était divisé mais c’est finalement le choix du renouveau qui en résultera. The Great Southern Trendkill est de loin le plus diversifié des albums Pantera, avec même des ballades comme « 10’s » et « Suicide Note Pt. 1 ». Pour le reste, tout est pris à un degré furieux : les riffs de Dime, les cris de Phil, la batterie de Vinnie et la basse de Rex ! Bref, The Great Southern Trendkill est un des 2 meilleurs albums de Pantera

Vulgar Display Of Power est LE Meilleur album de Pantera, tout simplement

1 – Vulgar Display Of Power (1992)
Pantera

En 1992, sort le 6ème album de Pantera intitulé Vulgar Display Of Power. Il devient un des plus grands albums de métal et un des plus influents dans les 90’s. C’est l’album qui résume le mieux Pantera. La voix de Phil y est dingue avec des tendances growl. Que dire de sa performance sur « Mouth For War » et « This Love » ? Les riffs de « Fucking Hostile » et « By Demons Be Driven » sont quant à eux devenus cultes. La pépite de l’album restera le titre « Walk », véritable coup de poing dans les oreilles ! Un album monumental et le tout meilleur disque de Pantera.

Découvrez d’autres articles… Métal !

Meilleurs albums de Black Sabbath

Black Sabbath est un groupe anglais qui commencera à opérer dès le début des années 1970 et qui sera considéré comme le précurseur du heavy métal. Ces 2 premiers albums Black Sabbath et Paranoid sont quant à considéré comme des références du heavy métal, encore aujourd’hui, plus de 50 ans après leur sorties. La formation original est composé de Tony Lommi à la guitare, Ozzy Osbourne au chant, Geezer Butler à la basse et Bill Ward à la batterie.

Si Lommi n’aura jamais quitté le groupe, le line up changera de nombreuses avec notamment le départ de Ozzy Osbourne dans la toute fin des années 70. Le groupe légendaire aura influencé de nombreux groupes comme Metallica, Iron Maiden, Slayer, Korn, Guns’N’Roses, Pantera, Foo Fighters…La liste est bien trop longue. Sans plus tarder, découvrons ensemble notre classement des meilleurs albums de Black Sabbath.

Black Sabbath
  • Record Label: Sanctuary Records
  • Catalog#: 50507 4920312
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2008
Master of Reality
  • Record Label: Sanctuary Records
  • Catalog#: 06025 2730325
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2010
Promo
Heaven And Hell
  • CD
  • released 2017 in Europe by Sanctuary (2735073)
  • Genre: Heavy Metal

Notre top 6 des meilleurs albums de Black Sabbath

Sabbath Bloody Sabbath a toute sa place dans notre top des meilleurs albums de X

6 – Sabbath Bloody Sabbath (1973)
Black Sabbath

En 1973, Black Sabbath sort Sabbath Bloddy Sabbath, un album plus lourd et plus sombre que son prédécesseur. Pourtant les choses ne semblaient pas bien parties : Tony fit fasse au syndrome de la feuille blanche – plus rien ne sorti pendant un bon moment. Alors les membres du groupe ont loué une maison géante au Pays de Galles et se sont enfermés à l’intérieur jusqu’à ce qu’ils pondent des chansons. Grand bien leur a fait ! Le chanson titre « Sabbath Bloody Sabbath » (quel riff !) est peut-être l’un des meilleurs titres qu’ils aient jamais faits. Le groove de « A National Acrobat » est encore dans nos têtes ; le « bluesy » « Sabbra Cadabra » est une tuerie. «Killing Yourself to Life» et «Spiral Architect» restent aussi deux excellent titres du groupe. Ce Sabbath Bloddy Sabbath est sans aucun doute un des meilleurs albums des Black Sabbath.

On a adoré Heaven and Hell, un des tout meilleurs albums de X

5 – Heaven and Hell (1980)
Black Sabbath

En 1980, Ozzy Osbourne est hors du groupe et les albums précédents étaient de moins bonne facture que les premiers albums du groupe. Alors quand le groupe sort Heaven & Hell, on ne sait quoi trop attendre…Et bien on a là un des meilleurs albums de Black Sabbath. Les premières notes de « Neon Knights » sont absolument explosives et l’album ne baisse pas en qualité avant la dernière seconde de « Lonely Is the Word ». « Children Of The Sea », « Heaven and Hell » et « Die Young » font parties des meilleurs chansons du groupe – tout simplement.

4 – Vol.4 (1972)
Black Sabbath

Pour la création de cet album Vol.4, la cocaïne était bien présente dans le process de création du groupe. Beaucoup d’excès mais surtout beaucoup de belles créations s’en suivi. C’était une période grisante chez les Black Sabbath. Vol. 4 est l’album où le succès et l’excès se sont vraiment présentés aux Birmingham Four. Le groupe avait déjà une belle notoriété donc ils avaient pour cet opus un plus gros budget, tous les désirs étaient pris en compte et avaient beaucoup plus de temps pour composer et enregistrer leurs titres. Il en sortira les monstrueux « Snowblind » (référence direct à la cocaïne…), « Wheels Of Confusion » et « Supernaut » ainsi que la ballade au piano « Changes ». Vous avez là un des tout meilleurs albums de Black Sabbath !

Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Black Sabbath

3 – Master Of Reality (1971)
Black Sabbath

La première partie des années 70 aura été la période la plus créative du groupe et celle qui comportera le plus d’excellents albums. Master Of Reality est évidemment l’un d’eux et a toute sa place sur le podium des meilleurs albums de Black Sabbath. Si Paranoid a été enregistré en seulement une semaine, avec Master of Reality, ils ont finalement eu le temps d’expérimenter et de se concentrer vraiment sur chaque chanson. « Solitude » est une très belle chanson d’amour. On a adoré « Children of the Grave » et son son extrêmement lourd. La puissance et la fluidité des riffs de Sabbath a rarement été égalé que pendant cette période. 3ème album en 2 ans…et 3ème bijou !

2ème meilleur album de Black Sabbath dans notre classement

2 – Black Sabbath (1970)
Black Sabbath

Le 1er album de Black Sabbath ; celui qui marquera à jamais les débuts du heavy métal avec Paranoid. Si Black Sabbath avait arrêté de produire après cette année là, ils resteraient encore aujourd’hui des monuments. L’album fut enregistré en seulement deux jours en novembre 1969 et sorti quelques semaines plus tard officiellement. La chanson titre « Black Sabbath » lente et obsédante a donné le ton de toute leur carrière. « N.I.B » nous offre les incroyables talents de basse de Geezer Butler. L’opus est évidemment un des meilleurs albums de Black Sabbath et – 5 décennies plus tard – il reste encore une des références du heavy métal. Chapeau bas messieurs !

Paranoid est LE Meilleur album de Black Sabbath, tout simplement

1 – Paranoid (1970)
Black Sabbath

Seulement 7 mois après la sortie de Black Sabbath, le groupe sort le cultissime Paranoid. La liste des morceaux de Paranoid ressemble à une compilation des meilleurs titres du groupe…mais non. Il contient surtout 3 des plus grandes chansons du groupe et du heavy métal en général : « War Pigs », « Iron Man » et « Paranoid ». Beaucoup de chansons sont nées lors de jams sur la route lors de leur première tournée. Il sont également découvert la weed durant cette période, ce qui leur donner l’inspiration pour les titres géniaux que sont « Iron Man » et « Fairies Wear Boots ». Plus de 50 ans après sa sortie, on n’a pas pas fait mieux ! LE meilleur album de Black Sabbath et du Heavy Metal.

Découvrez d’autres articles… Métal !

Meilleurs albums de Slayer

Slayer est un groupe de trash métal américain qui fit ses débuts dans les années 80. Après près de 40 ans de carrière, Slayer est considéré comme un des groupes fondateurs du trash métal (avec les 3 autres membres du Big Four que sont Anthrax, Megadeth et Metallica). Aussi, leur album Reign in Blood est pour beaucoup le meilleur album de trash métal. Le groupe splitera en 2018, non sans faire une tournée d’adieu l’année suivante. Découvrez sans plus attendre notre classement des meilleurs albums de Slayer.

South Of Heaven
  • Record Label: American Recording Prod
  • Catalog#: 060025 3735226
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2013
Reign In Blood
  • Record Label: American Recording Prod
  • Catalog#: 06025 3735224
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2013
Promo
Seasons in the abyss
  • New Store Stock

Notre top 5 des meilleurs albums de Slayer

5 – Hell Awaits (1985)
Slayer

Après un très bon 1er album Show No Mercy, Slayer sort un excellent 2ème album Hell Awaits deux ans après. Certainement, l’opus le plus sombre du groupe. Les titres « Hell Awaits », « At dawn they sleep » et « Necrophiliac » sont du pur bonheur ! Même si le son de l’album n’est pas génial, Slayer y affirme son style : du trash métal rapide, et agressif. Leur image satanique les différenciera des autres groupes de l’époque. Le début de la consécration pour Slayer qui n’attendra pas bien longtemps pour toucher les sommets de leur art. Un des meilleurs albums de Slayer.

4 – World Painted Blood (2009)
Slayer

Après 25 ans de carrière, Slayer nous sort en 2009 un excellent World Painted Blood. Si l’on y retrouve des titres rageux et lourd qui auront fait le groupe durant plus de deux décennies (« Public Display of Dismemberment » ou « Not Of This God », on y découvrira aussi des titres plus mélodiques. « Beauty Through Order » et certainement le meilleur titre de l’album, l’original « Playing With Dolls ». Le chant de Tom Araya est au top et Slayer ravivera le cœur des fans avec cet album, le plus osé de leur carrière. World Painted Blood fait partie pour nous du top 5 des meilleurs albums de Slayer.

3 – South Of Heaven (1988)
Slayer

Comment enchainer après la bombe Reign In Blood ? Slayer s’en sortira admirablement avec un excellent opus South Of Heaven. Si le tempo est plus lent, le chant moins agressif, on y retrouve toujours toute la violence des compositions de Slayer (certes plus mélodiques). Les morceaux sont différents de ce qu’on pouvait écouter jusqu’à présent et c’est ce qui déroutera les fans de la première heure. Mais pour nous, c’est du pur régal. Mentions spéciales pour les titres « South of Heaven », « Silent Scream » et « Mandatory Suicide ». Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Slayer cher South of Heaven.

2 – Seasons In The Abyss (1990)
Slayer

En 1990, Slayer sort une pure bombe au nom de Seasons In The Abyss. 40 minutes de pur adrénaline qui enverra cet album parmi les meilleurs albums de trash métal de tous les temps. On commence avec le titre « War Ensemble » : pas de doute, on va encore prendre une grosse claque ! Combo entre des titres mélodieux et violent, on se régalera sur les titres « Spirit In Black », « Dead Skin Mask », « Seasons In The Abyss » ou le très trash « Hallowed Point ». Bref, Slayer est au sommet de son art avec cet album, qui est vous l’aurez compris, un des meilleurs albums de Slayer.

1 – Reign In Blood (1986)
Slayer

Que dire sur Reign In Blood ? Si l’on devait résumer le trash métal à un seul album, ça serait celui-ci. LE meilleur album de Slayer et surtout LE meilleur album de trash métal de tous les temps. Un bijou de violence en moins de 30 minutes. Ne cherchez pas la petite bête, tous les titres sont excellents. Si on doit en retenir 3, on pense aux trois titres « Angel Of Death », « Altar Of Sacrifice » et « Raining Blood » (et son riff culte). Bref, le chef d’œuvre Reign In Blood restera dans l’histoire du métal à jamais.

En 40 ans de carrière, le groupe influencera de nombreux groupes comme Spliknot, System Of A Down, Gojira, Pantera et bien d’autres.

Découvrez d’autres articles… Métal !

Meilleurs albums de Motörhead

LA discographie de Motörhead. Groupe anglais de speed / heavy métal originaire du Royaune-Uni, Motörhead est avant tout le groupe de son chanteur/bassiste charismatique Lenny Kilmister. Le groupe influencera de nombreux groupes de rock à travers les décennies comme Metallica, Guns’N’Roses, Rancid ou encore Foo Fighters. Motörhead, c’est 24 albums studio sur 40 ans de carrière, une production énorme ! Le groupe sera dissout en 2015 à la mort de Kilmister. Découvrez ci-dessous notre classement des meilleurs albums de Motörhead.

Bastards [Import]
  • Motörhead (Auteur)
Ace of Spades
  • Ace Of Spades

Notre top 5 des meilleurs albums de Motörhead

5 – Another Perfect Day (1983)
Motörhead

Seul album studio avec Brian Robertson à la guitare, Another Perfect Day est un album plus mélodique que les autres albums du groupe, grâce notamment à la patte de Robertson. On y retrouvera les excellents titres que sont « I Got Mine », « Dancing On Your Grave » ou « One Track Mind », avec des mélodies imparables.

A notre d’autres très bon titres comme « Back at the Funny Farm », « Marching Off To War » ou encore « Die You Bastard », titres plus rageux et disons plus « classiques » de ce que Motörhead a pu produire jusqu’à présent. Robertson ne sera malheureusement jamais accepté par les fans et quittera le groupe quelques mois après. Vous avez là un excellent opus qui a bien sur sa place dans notre top 5 des meilleurs albums de Motörhead.

4 – Motörhead (1977)
Motörhead

Véritable premier album du groupe, Motörhead redessine les contours du heavy métal en y apportant de la rapidité et un son plus lourd : la touch’ Motörhead est né ! On y trouvera notamment 2 énormes titres que sont « Motörhead » et « Iron Horse / Born To Lose ». C’est moins technique, c’est plus grave, plus lourd… c’est du pur rock’n’roll comme préfèrera Lenny. Avec même quelques touches punk (qui continueront à suivre le groupe pendant toute sa carrière) comme sur « Vibrator » ou « City Kids ». Le son du groupe est né et ne le quittera plus. Un des meilleurs albums de Motörhead tout simplement.

3 – Bomber (1979)
Motörhead

Motörhead réussira l’exploit de sortir 2 magnifiques albums la même année 1979. 8 mois après la sortie du génial Overkill, le groupe nous sort un opus Bomber de très haute tenue. 3 titres sont devenus des classiques : « Bomber », « Stone Dead Forever » et « Dead Men Tell No Tales ».

Si la production sera moins bonne que l’opus précédent (certainement dû au manque de temps), on y découvre aussi d’autres bons titres du groupe : « Stone Dead Forever » et son solo de fou et « Dead Men ». Bref, que du bon là dedans, même si l’album est un cran en-dessous d’Overkill sorti la même année. Néanmoins, vous allez là un des meilleurs albums de Motörhead.

2 – Overkill (1979)
Motörhead

L’un des deux albums essentiels dans la discographie de Motörhead ! L’énorme titre éponyme ouvre cet excellent album rempli de riffs ravageurs, de son bien lourd. L’album regorge de pépites rock (« Stay Clean » et son riff de basse de très grande classe, « Capricorn », le puissant « No Class » ou le magistral « Metropolis »).

Si le rythme se calme par rapport à ce fameux 1er titre, on peut même y trouver quelques touches groovy avec les chansons « Tear Ya Down » et « (I won’t) Pay your Price ». Mélange de punk, hard rock et rock’n’roll, Overkill est un des meilleurs albums de l’histoire du rock et un des meilleurs albums de Motörhead. Le pire ? C’est qu’il y a mieux…

1 – Ace of Spades (1980)
Motörhead

En 1980, le trio formé par Lemmy Killmister, Philthy Taylor et Fast Eddie sort le 4ème album et surtout le meilleur album de Motörhead. Tout comme avec Overkill, le 1er titre éponyme « Ace of Spades » va devenir culte et le titre le plus connu du groupe. Un pur bijou avec un riff de guitare ravageur !

Sur cet album, on ressent toute la sincérité et l’intensité du groupe : ils nous donnent tout ce qu’ils ont et voila un classique du heavy métal ! « Fire Fire » et son rythme déchainé, « Jailbeat », « Fast And Loose » et son refrain qui claque… Un p%*$!§ d’album de rock qui a largement sa place dans la panthéon des meilleurs albums de rock de tous les temps.

Tout comme pour Iron Maiden, ne retenir que 5 albums pour établir le classement des meilleurs albums de Motörhead n’aura pas été chose facile. Discutable – bien évidemment -, notre top n’est pas sans oublier les autres très bons albums du groupe britannique. On pense surtout à Bastards (1993), Orgasmatron (1986), 1916 (1991) ou encore Sacrifice (1995)

Découvrez d’autres articles… Métal !

Meilleurs albums de Iron Maiden

Découvrez sans plus tarder notre classement des meilleurs albums d’Iron Maiden. Iron Maiden est un groupe anglais nait au milieu des années 70. Iron Maiden, c’est 16 albums en plus de 35 ans de carrière… respect messieurs ! Mais c’est aussi et surtout un son unique, reconnaissable entre mille et tout simplement un des plus grands groupe de heavy métal. Le groupe est aussi connu pour sa mascotte – Eddie The Head – présent sur toutes les pochettes d’albums.

Life After Death
  • Live After Death
Promo
Maiden England (2 CD)
  • Record Label: Emi
  • Catalog#: 9736152
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2013
Death On The Road (Double CD Live)
  • Record Label: Emi
  • Catalog#: 3364372
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2009

La discographie de Iron Maiden est l’un des plus denses du métal. Découvrons dès maintenant le meilleur du groupe.

Notre classement des meilleurs albums de Iron Maiden

17 – No Prayer For The Dying (1990)

On y trouve peut-être le seul single numéro un de Maiden, le sympathique Bring Your Daughter To The Slaughter, mais la suite du puissant Seventh Son From A Seventh Son ressemble maintenant à une tentative malencontreuse de retour aux sources.

Il y a quelques bons morceaux – le morceau-titre et The Assassin ont certainement leur charme – mais grâce à Fates Warning, No Prayer For The Dying est de loin le plus mauvais album de Maiden. Mother Russia est tout de même assez drôle. En dernière place de notre classement des meilleurs albums de Iron Maiden.

No prayer for the dying remasterisé
  • No prayer for the dying remasterisé

16 – Virtual XI (1998)

Oui, The Angel & The Gambler est au moins cinq minutes trop long. Oui, la fin de Don’t Look The Eyes Of A Stranger est un peu bizarre et sonne comme une erreur.

Mais Virtual XI est officiellement meilleur que No Prayer For The Dying pour deux raisons : il contient The Clansman, qui est un grand classique, et Blaze Bayley, injustement décrié, chante à tue-tête tout au long de l’album, en particulier sur Futureal et sur le magnifique Como Estais Amigos, un joyau sous-estimé de Maiden. Tout de même dispensable dans la discographie de Iron Maiden.

15 – The X-Factor (1995) – un album décevant dans la discographie de Iron Maiden.

The X-Factor n’est que la moitié d’un album classique d’Iron Maiden, avec une chute désastreuse en milieu d’album qui a certainement découragé beaucoup de gens à l’époque.

Les 20 premières minutes (Sign Of The Cross, Lord Of The Flies, Man On The Edge) sont glorieuses, mais après c’est la soupe à la grimace. Encore une fois, la contribution de Blaze était bien meilleure que ce qu’on lui attribuait et Blood On The World’s Hands et The Unbeliever sont des merveilles sous-estimées, mais l’album sombre de Maiden était un peu trop lent et pas assez galopant.

X Factor [Import]
  • The X Factor
  • CDs Vinyl Styles Rock CDs Vinyl Styles Hard Rock Metal

14 – Fear Of The Dark (1992)

Comme pour The X-Factor, il y a la moitié d’un album classique d’Iron Maiden ici quelque part. Seuls les fous n’aiment pas le morceau-titre, bien sûr, et vous pouvez choisir entre Afraid To Shoot Strangers, Childhood’s End, Fear Is The Key et le criminellement négligé Judas Be My Guide pour un morceau de qualité égale.

Du côté négatif, From Here To Eternity était de la viande et des pommes de terre sans aucun assaisonnement, Chains Of Misery avait un refrain mal placé et Weekend Warrior était un morceau sur les hooligans, ce qui n’est généralement pas le genre de choses que l’on veut que Maiden chante. Ce n’est pas vraiment Where Eagles Dare, n’est-ce pas ? Une 14ème place bien méritée dans notre classement des meilleurs albums de Iron Maiden.

Fear of The Dark [Import]
  • gestionnaire de droits bmg
  • Abis musique
  • Peur du noir

13 – Dance Of Death (2003)

Éclipsé par son prédécesseur, Brave New World, le 13e album studio de la discographie de Iron Maiden a eu droit à la pire pochette de l’histoire du groupe, mais au-delà de ça, Dance Of Death est vraiment génial. C’est un album de moments forts, plutôt qu’un ensemble convaincant, et sa diversité est son plus grand atout.

Tout, des courts et tranchants Wildest Dreams et du glaçant No More Lies en passant par l’imposant Paschendale et la lourdeur brumeuse de Face In The Sand, sonne indubitablement et triomphalement Maidenesque, mais dans une variété de nuances imaginatives et parfois inattendues (notamment sur Journeyman, le dernier morceau acoustique). Et si le morceau-titre vous semble un peu, vous savez, Stonehenge… eh bien, cela fait partie du plaisir, n’est-ce pas ?

Dance of Death (Digipack Remasterisé)
  • Dance Of Death Edition Limitée

12 – The Final Frontier (2010)

Tout comme Dance Of Death, The Final Frontier souffre d’être précédé par l’un des albums les plus importants de Maiden, A Matter Of Life & Death. Mais il est difficile de trouver des défauts au 15e album des légendes britanniques, même si son intro quasi-futuriste assez particulière, Satellite 15, a divisé les fidèles et que la légèreté de The Alchemist a poussé de nombreux fans à s’écrier :  » Bruce Dickinson n’a-t-il pas déjà utilisé ce titre sur l’un de ses albums solo ?  » D

es morceaux comme Isle Of Avalon, Starblind et When The Wild Wind Blows sont parmi les meilleurs que Maiden ait écrits depuis le retour de Bruce et Adrian en 1999, et si Coming Home ne vous fait pas pleurer comme un cultivateur d’oignons en deuil, vous devriez probablement consulter un médecin immédiatement.

Promo
The Final Frontier (Digipack Remasterisé)
  • The Final Frontier Edition Limitée

11 – Senjutsu (2021)

Bien qu’il ne soit pas aussi vaste que l’immense Book of Souls, le double album qui lui fait directement suite, Senjutsu, n’en est pas moins ambitieux et expansif avec les dix minutes qui ont été retranchées des 92 minutes (et plus) de l’album.

Soutenu par l’un des singles les plus directs de Maiden depuis plus d’une décennie, Writing On The Wall, Bruce et ses acolytes nous ont donné une nouvelle leçon sur la façon de transformer une surabondance d’idées en un voyage musical captivant – à savoir en utilisant tout ce qu’il y a à dire.

Bien que Drake l’ait empêché d’atteindre la première place des Hit-Parades britanniques pour la première fois depuis A Matter Of Life And Death en 2006, Senjutsu confirme toujours le statut d’Iron Maiden comme l’un des plus grands groupes de Heavy Metal de la planète. L’un des meilleurs albums de Iron Maiden du 21ème siècle.

Place à notre top 10 du meilleur de la discographie de Iron Maiden

10 – Brave New World (2000)

On commenc enotre top 10 des meilleurs albums de Iron Maiden avec Brave New World. Certains seront peut-être surpris que l’album (en quelque sorte) de retour de Maiden ne soit pas plus haut dans la liste, mais c’est la faute du groupe qui a fait tant d’albums classiques. Ne tirez pas sur le messager.

Avec Bruce Dickinson et Adrian Smith joyeusement réintégrés, Brave New World était toujours destiné à être une tempête, et c’est ce qu’il s’est avéré : The Wicker Man était leur meilleur single depuis les années 80, Ghost Of The Navigator était une réinvention passionnante du son classique de Maiden, Blood Brothers était une ballade au pouvoir émotionnel incisif… et ainsi de suite.

Seul Out Of The Silent Planet, un peu maladroit, laissait à désirer, mais personne ne le remarquait parce qu’ils étaient trop occupés à beugler Dream Of Mirrors… ‘I only dreeeeam in blaaaack and whiiiiiite…!’

9 – The Book Of Souls (2015)

Encore une fois, le dernier album de Maiden serait plus haut dans la liste si le groupe n’avait pas passé les années 80 à être le plus grand groupe de heavy metal de la planète. Il est indéniable que la toile de fond dramatique de la lutte de Bruce Dickinson contre le cancer a fait en sorte que The Book Of Souls semble encore plus important qu’il ne l’aurait été de toute façon (et c’est déjà beaucoup, parce qu’Iron Maiden), mais le contenu de l’album est plus qu’à la hauteur de l’agitation qui l’a précédé dans la vie réelle.

Du tonitruant If Eternity Should Fail et du déchaîné Speed Of Light à la quintessence de l’épopée de Steve Harris, The Red And The Black, en passant par le férocement entraînant Tears Of A Clown, The Book Of Souls est tout simplement un autre sommet créatif pour le groupe le plus aimé du monde du metal. Et oui, Empire Of The Clouds est grotesque, mais de la meilleure façon possible. C’est à cela que sert le Heavy Metal, après tout.

The Book of Souls (Digipack Remasterisé)
  • The Book Of Souls Edition Limitée

8 – Iron Maiden (1980)

Il n’y a qu’un cheveu de scrotum entre les deux premiers albums de Maiden, alors échangez-les si vous le souhaitez. Iron Maiden était un premier album audacieux : brut, fougueux, subtilement progressif et livré avec une passion et une puissance extrêmes, ses morceaux sont tous des classiques établis et ses meilleurs moments – l’exaltant Prowler, le monumental Phantom Of The Opera, l’envoûtant Remember Tomorrow – sont aussi bons que tout ce que Maiden a pu enregistrer jusqu’à présent.

Comme Steve Harris l’a souvent fait remarquer, la production est un peu plate, mais cela n’a pas empêché des millions de gens de se taper la tête sur Running Free et l’éternelle fin de set Iron Maiden, c’est certain. Le premier album de la discographie de Iron Maiden et pas des moindres.

Iron Maiden
  • Record Label: Emi
  • Catalog#: 4969160
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2000
  • Notes: =Remastered=

7 – Killers (1981)

On poursuit notre remontée des meilleurs albums de Iron Maiden avec Killers. Maiden était en feu à ce moment-là : Killers était une confirmation explosive de l’immense potentiel dont le groupe avait fait preuve lors de ses débuts, avec un élan et une conviction encore plus grands.

Peu d’albums commencent avec autant d’arrogance que celui-ci, alors que l’intro héroïque The Ides Of March et l’écrasant Wrathchild cèdent la place à Murders In The Rue Morgue, un morceau si ridiculement excitant et joyeusement métallique qu’il a un jour fait tomber cet auteur de son vélo (c’est une longue histoire).

Il ne faut pas non plus oublier que la voix de Paul Di’Anno est une merveille rauque tout au long de son chant du cygne de Maiden. Son mandat a été bref, mais il faut féliciter le grand homme pour son énorme contribution.

6 – Piece Of Mind (1983)

Y a-t-il quelque chose de plus excitant que le premier battement de tambour qui donne le coup d’envoi de Piece Of Mind ? Nicko McBrain se fit remarquer pour la première fois sur le quatrième album de Maiden et avec des morceaux aussi forts que The Trooper (l’une des meilleures chansons de Iron Maiden), Flight Of Icarus, Revelations et l’épopée finale To Tame A Land inspirée par les Dunes, il eut l’occasion de mettre en valeur ses talents inestimables.

Ailleurs, Die With Your Boots On est une racaille sans pareille, Still Life est une tranche de brillance sombre et inquiétante et Sun And Steel est un irrésistible coup d’épée dans l’eau. Si vous ignorez les paroles stupides de Quest For Fire, Piece Of Mind est plus ou moins impeccable. Une 6ème place bien méritée pour Piece of Mind dans notre classement des meilleurs albums de Iron Maiden.

Piece of Mind
  • Iron Maiden – Piece Of Mind (Remastered) – Cd « 

5 – A Matter Of Life & Death (2006)

La nostalgie peut dicter que la série d’albums phénoménaux de Maiden dans les années 80 sera toujours en tête de ce genre de listes, mais il est tout aussi vrai que les efforts du groupe depuis Brave New World en 2000 méritent d’être considérés avec la même vénération.

Des cinq albums que Maiden a réalisés depuis l’aube du nouveau millénaire, A Matter Of Life And Death est le plus lourd, le plus sombre et le plus cohérent de tous. Le fait que Maiden ait interprété son 14e album dans son intégralité lors de la tournée qui a suivi – et qu’il s’en soit tiré avec une marge de manœuvre suffisante – en dit long : il s’agit d’un classique à toute épreuve.

Les meilleurs morceaux sont nombreux, mais These Colours Don’t Run et The Longest Day figureraient sur n’importe quelle liste des plus grands morceaux de Maiden, et pour ceux qui aiment une touche de prog dans leur metal, The Legacy, Brighter Than A Thousand Suns et Lord Of Light sont difficiles à battre. Un album qui compte dans la discogrpahie de Iron Maiden.

A Matter of Life and Death (Digipack Remasterisé)
  • A Matter Of Life And Death Edition Limitée

4 – Seventh Son Of A Seventh Son (1988)

Ne vous énervez pas si vous pensez que Seventh Son Of A Seventh Son devrait être numéro un dans notre liste des meilleurs albums de Iron Maiden. Quiconque ne possède pas chacun des quatre premiers albums de cette liste devrait immédiatement renoncer à sa licence de métal.

Oui, il s’agit d’un chef-d’œuvre sans faille et de la cerise sur le gâteau d’une série de huit albums qui n’a pas encore été surpassée dans l’histoire de la musique lourde. Cela commence avec Moonchild – un assaut de chair de poule, garanti ! – et se poursuit par ce qui se lit maintenant comme une liste de classiques de Maiden plaqués platine, allant des singles immaculés Can I Play With Madness et The Evil That Men Do jusqu’à la proggery fervente du morceau-titre et la bourrasque d’un autre monde de The Prophecy.

Seventh Son Of A Seventh Son
  • Record Label: Emi
  • Catalog#: 4968640
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2000
  • Notes: ..A Seventh Son

Et le podium des meilleurs albums de Iron Maiden est…

3 – Somewhere In Time (1986)

Le plus sous-estimé des albums de Maiden des années 80, Somewhere In Time a été réalisé entre deux étapes majeures et, de ce fait, n’a que rarement les honneurs qu’il mérite. En fait, il est tout simplement stupéfiant et sonne toujours aussi frais et vital 30 ans plus tard.

Caught Somewhere In Time est l’une des meilleures ouvertures d’album de Maiden, Wasted Years l’un de leurs meilleurs singles et l’épopée finale Alexander The Great est un candidat sérieux au titre de morceau que la plupart des fans de Maiden poignarderaient allègrement pour le voir jouer en concert.

Oh, et puis il y a Heaven Can Wait… et Stranger In A Strange Land… et Sea Of Madness ! Bref, bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Iron Maiden.

Somewhere Back in Time
  • Record Label: Emi
  • Catalog#: 2147071
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2008
  • Notes: … Best Of 1980-1989

2 – The Number Of The Beast (1982)

Il n’y a qu’une seule raison pour laquelle The Number Of The Beast n’est pas en tête de cette liste, et elle s’appelle Gangland. Mis à part un morceau de remplissage (et oui, je suis d’accord, ils auraient dû mettre Total Eclipse à la place), le premier album de Bruce avec Maiden est un triomphe total.

Oubliez les singles classiques, écoutez Children Of The Damned, Hallowed Be Thy Name ou 22 Acacia Avenue et essayez de ne pas vous sentir instantanément mieux dans votre vie. Garanti pour figurer dans toutes les listes des plus grands albums de Heavy Metal jamais réalisés, et à juste titre, The Number Of The Beast a plus de 40 ans et frappe toujours comme un coup de poing de Muhammad Ali.

The Number Of The Beast
  • Record Label: Emi
  • Catalog#: 4969180
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2000
  • Notes: Remastered

1 – Powerslave (1984) – le summum de la discographie de Iron Maiden

En tête de notre classement des meilleurs albums de Iron Maiden, on retrouve Powerslave. Un choix controversé pour la première place seulement si vous avez fait la terrible erreur de penser que Flash Of The Blade n’est pas l’une des plus grandes chansons de heavy metal de tous les temps, Powerslave est mieux que parfait.

L’album qui a permis à Maiden de parcourir le monde lors de la légendaire tournée World Slavery, faisant d’eux des mégastars mondiales, est à la fois l’album définitif de la première décennie du groupe et l’album avec la meilleure pochette de tous les temps.

Si l’on pouvait prouver scientifiquement de telles choses, il n’y aurait plus de place pour la discussion : Aces High, 2 Minutes To Midnight, Powerslave (avec le plus grand solo de Dave Murray, pour les fans de faits !), le puissant Rime Of The Ancient Mariner… rien qu’avec ces quatre chansons, Powerslave est le meilleur de la discogrpahie de Iron Maiden.

Quel est l’album d’Iron Maiden qui s’est le mieux vendu ?


L’album d’Iron Maiden qui s’est le mieux vendu est The Number of the Beast, sorti en 1982. Il a été certifié quadruple platine au Royaume-Uni et s’est vendu à plus de 16 millions d’exemplaires dans le monde. Cet album – le premier de Maiden à inclure le chanteur Bruce Dickinson – est l’un des albums de heavy metal les plus influents et les plus emblématiques de tous les temps. Faits.

Quel est le plus grand succès d’Iron Maiden ?


Iron Maiden a commencé l’année 1991 en fanfare et a obtenu son premier single numéro un dans les Hit-Parades britanniques avec Bring Your Daughter… to the Slaughter. La chanson a été écrite à l’origine par Bruce Dickinson  » en trois minutes environ  » pour la bande originale de A Nightmare on Elm Street 5 : The Dream Child, puis réenregistrée par Maiden pour leur album No Prayer for the Dying de 1990. Elle s’est également classée numéro un dans les charts officiels finlandais. Cela dit, beaucoup considèrent Run To The Hills comme l’hymne emblématique de Maiden, tandis que The Trooper est actuellement leur morceau le plus écouté sur Spotify avec plus de 313 millions de streams.

Pourquoi Iron Maiden compte-t-il 6 membres ?


Steve Harris a formé le groupe le jour de Noël 1975, avec le chanteur Paul Day, les guitaristes Dave Sullivan et Terry Rance, et le batteur Ron ‘Rebel’ Matthews à la batterie. Depuis lors, le groupe a connu plusieurs changements de membres, mais a conservé une formation constante de six membres depuis 1999 ; Adrian Smith – qui avait quitté le groupe en 1990 – a rejoint Iron Maiden à temps pour Brave New World en 2000, et a rejoint Dave Murray et Janick Gers pour former une attaque de guitares à trois branches. Cela a permis au groupe d’élargir son son et de composer des morceaux plus complexes, comme en témoignent les albums suivants.

Meilleurs albums de System Of A Down

Découvrons ensemble notre classement des meilleurs albums de System Of A Down. System Of A Down a émergé d’Hollywood à la fin des années 90, dans le cadre de la deuxième vague du nu metal, pour devenir l’un des groupes les plus improbables à enchaîner les albums numéro un. Du premier album autodidacte de 1998 aux blockbusters de 2001, en passant par Toxicity, le quatuor arméno-américain s’est fait un nom comme l’un des groupes les plus idiosyncrasiques et uniques de l’époque.

Promo
System of a down (Coffret 5 CD)
  • Record Label: Sony
  • Catalog#: 88697 908272
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2011
  • Notes: =Soad I/Hypnotize/Steal This Album/Mezmerize/Toxicity=

Malheureusement, ils sont bloqués dans une impasse créative depuis le duo Mezmerize et Hypnotize de 2005, bien qu’ils se réunissent encore tous les deux ans pour être les têtes d’affiche du circuit des festivals. On a brièvement cru que deux singles « Protect The Land » et « Genocidal Humanoidz », sortis à la surprise générale en 2021, allaient les sortir de l’impasse, mais ils sont vite retombés dans l’inactivité en studio, laissant au monde un catalogue mince mais extrêmement influent, qui ne compte que cinq albums complets.

Si vous ne connaissez pas encore leur univers, accrochez-vous et regardons le meilleur de la discographie de System Of A Down. L’un des tout meilleurs groupes de rock des années 2000.

Top 5 des meilleurs albums de System Of A Down

5 – Steal This Album – (2002)

C’est un débat qui dure depuis plus d’une décennie : Steal This Album est-il ou non un  » vrai  » album de System Of A Down ? Le groupe prétend que c’est le cas et que, plutôt que d’être une collection d’outtakes et de faces B comme beaucoup l’imaginent, il est de la même qualité que le reste de leur catalogue. Désolé de vous décevoir, mais Steal This Album ressemble bien plus à une collection de curiosités et d’idées inachevées qu’à un véritable album.

Cela ne veut pas dire qu’il y a de grands moments sur cet album : l’ouverture Chic ‘N’ Stu est géniale, le groove de I-E-A-I-A-I-O est indéniable et Highway Song est un hymne perdu. Mais le fait que la majorité des chansons ne dépassent même pas les trois minutes signifie que Steal This Album n’est pas vraiment System au sommet de son art. Le moins bon opus de la discographie de System Of A Down.

Promo
Steal This Album
  • Record Label: Columbia
  • Catalog#: 5102482
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2004
  • Notes: =No Booklet With This Cd…=

4 – Hypnotize (2005)

Le dernier album sorti de la discographie de System Of A Down à ce jour est l’album studio officiel le plus faible auquel le groupe ait apposé son nom. Le fait qu’il s’agisse toujours d’une collection de chansons incroyablement fortes montre à quel point SOAD a toujours été excellent tout au long de sa carrière.

La salve d’ouverture d’Attack est une façon merveilleusement étourdissante de commencer l’album et les ingénieux échanges vocaux entre Serj et Daron n’ont sans doute jamais été aussi forts qu’ici sur les épiques Holy Mountains, Lonely Day et Dreaming. Un très bon album dans une série d’albums exceptionnels. Une 4ème place bien méritée dans notre classement des meilleurs albums de System Of A Down.

Hypnotize
  • Record Label: Columbia
  • Catalog#: 82876 726112
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2006

Et le podium des meilleurs albums de System Of A Down est…

3 – Mezmerize (2005)

La première moitié de l’ensemble Mezmerize/Hypnotize est certainement remplie des chansons les plus connues et les plus emblématiques de cette époque, ce qui explique qu’elle devance de peu la suite.

B.Y.O.B. peut rivaliser avec Chop Suey ! (l’une des meilleures chansons de System Of A Down) ou Sugar lorsqu’il s’agit des plus grands moments du catalogue du groupe, Violent Pornography et Lost In Hollywood sont des favoris des fans, et System n’a sans doute pas sonné aussi  » déjanté  » que sur Cigaro et Radio/Video depuis leur premier album. A peu près à l’épreuve des balles. Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de System Of A Down.

2 – System Of A Down (1998)

En 1998, le train de marchandises du nu-metal était déjà à court d’idées, après l’explosion de nouveaux sons apportés par Korn et Deftones au milieu de la décennie, les adeptes du bandwagon-hopper étaient en pleine force. Il n’est pas étonnant que le premier album éponyme de System Of A Down ait été si bien accueilli par une scène qui en était venue à se reposer sur des groupes comme Coal Chamber et Spineshank, mais ce n’est qu’une partie de l’histoire.

System Of A Down est un disque absurdement brillant, quel que soit le groupe auquel on le compare. Le premier album de SOAD, qui a donné naissance aux hymnes Sugar, Suite Pee et War, est l’une des plus belles déclarations d’ouverture du metal. Plus punk et plus brut qu’ils ne le seront jamais (ils ont une grande dette envers The Dead Kennedys), il contient encore des moments de beauté fragile, comme Spiders, qui laissent présager de leur avenir.

System Of A Down
  • Record Label: American
  • Catalog#: 4912092
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2001
  • Notes: Produced By Rick Rubin

1 – Toxicity (2001) – le summum de la discographie de System Of A Down

Comment ne pas placer Toxicity en tête de notre classement des meilleurs albums de System Of A Down ? Toxicity reste l’un des albums les plus essentiels de l’histoire du metal. En se classant numéro un au Billboard 200, System est passé du statut de nouveau groupe culte à celui de l’un des plus grands noms du monde de la musique, sans sacrifier un iota des bizarreries et de l’étrangeté du groupe.

Maintenant que des chansons comme la chanson titre, Prison Song, Ariels et Chop Suey ! sont si profondément ancrées dans le tissu du metal, il serait facile d’oublier à quel point ces compositions sont bizarres et difficiles, mais le fait qu’ils les aient transformées en véritables hymnes générationnels est un tour de force qu’aucun autre groupe ne peut se vanter d’avoir réussi.

Faites-vous une faveur et écoutez cet album avec des oreilles fraîches en 2020, la preuve est stupéfiante, Toxicity a refusé de vieillir, contrairement à tant de leurs pairs du nu-metal, et sonne toujours aussi bizarre, aussi sauvage et aussi inhumainement massif qu’il y a 19 ans. L’œuvre d’un pur génie. Le meilleur de la discographie de System Of A Down.

Promo
Toxicity
  • Record Label: Columbia
  • Catalog#: 5015342
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2003

Un prochain album System Of A Down ?

En novembre 2020, System Of A Down a sorti deux nouveaux titres « Protect The Land » et « Genocidal Humanoidz » en raison du conflit qui touche leur pays d’origine, l’Arménie. Après 15 ans d’absence, que c’est bon d’entendre de nouveau ce groupe ; qui plus est avec deux titres de très bonne facture. Qui sait, peut-être est-ce les prémices à un futur nouvel album…

Meilleurs albums de Metallica

Découvrons notre article sur les meilleurs albums de Metallica. Metallica est synonyme de heavy metal, et pas seulement à cause de son nom. Dans les années 80, le bassiste Cliff Burton, le guitariste Kirk Hammett, le chanteur/guitariste James Hetfield et le batteur Lars Ulrich ont contribué à lancer le sous-genre trash en mélangeant les influences du métal britannique avec l’agressivité du punk. À la fin de la décennie, le quatuor basé à San Francisco était le plus important des « quatre grands » du thrash, avec Slayer, Anthrax et Megadeth.

Burton est tragiquement décédé dans un accident de bus en 1986, mais les membres survivants de Metallica ont recruté un nouveau bassiste, Jason Newsted, et ont redoublé d’ambitions commerciales. L’album éponyme de 1991, connu sous le nom de « Black Album », a rationalisé le son de Metallica et s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde. Depuis lors, Metallica a régné comme le groupe de métal le plus populaire au monde pendant trois décennies, même après que Robert Trujillo a remplacé Newsted en 2003. Regardons ensemble le meilleur de la discographie de Metallica.

Notre classement des meilleurs albums de Metallica

12 – Load (1996)

Bien que Metallica ait fait entrer le metal dans les mœurs au début des années 90, il est resté à l’écart des groupes de grunge qui popularisaient le rock alternatif à la même époque – différents types de riffs bruyants pour différentes foules, si l’on peut dire. Pour la suite de The Black Album, Metallica s’est toutefois efforcé d’attirer un public plus large. Le single mid-tempo « Until It Sleeps », à la fois doux et bruyant, a été diffusé sur les radios alt-rock, et un Metallica aux cheveux courts a été la tête d’affiche du festival Lollapalooza.

Load est resté en tête du Billboard 200 pendant un mois et a cimenté le statut du groupe, mais l’album lui-même est une collection surchargée de certaines de ses musiques les plus léthargiques. Le solo de Hammett sur « The House Jack Built » et l’envolée de « Ronnie » laissent entrevoir de nouvelles directions, mais Load est truffé de moments peu inspirés, comme la contrefaçon transparente d' »Enter Sandman », « King Nothing ». Un raté. Voila pourquoi on place Load à la dernière place de notre liste des meilleurs albums de Metallica.

Promo
Load
  • Record Label: Polygram
  • Catalog#: 07314 5326182
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2000

11 – St. Anger (2003) – l’un des albums les plus décevants de la discographie de Metallica

Place à un album à part dans la discographie de Mettalica. Le début des années 2000 a été une période difficile pour Metallica, c’est le moins que l’on puisse dire. Son procès contre Napster a provoqué une réaction massive, et Newsted a quitté le groupe par frustration face à l’intolérance de Metallica pour les projets parallèles. Le producteur de longue date Bob Rock s’est assis à la basse pour les sessions de St. Anger, qui ont été interrompues pendant des mois alors que Hetfield suivait une cure de désintoxication.

Lorsque la fumée s’est dissipée, le groupe s’est retrouvé avec son album le plus controversé et un documentaire, Metallica : Some Kind of Monster (2004), qui dépeint les membres du groupe comme des millionnaires dysfonctionnels et déconnectés de la réalité. Le son odieux de la caisse claire d’Ulrich sur St. Anger a suscité les critiques les plus acerbes, mais il y a un certain charme à entendre le groupe faire de la musique aussi rapide et laide après ses albums soignés des années 90.

Le vrai problème de l’album est l’absence totale de solos de Hammett, ce qui se traduit souvent par des chansons éreintantes de sept minutes sans aucun répit pour les paroles les plus dopantes que Hetfield ait jamais chantées. Une 11ème place bien méritée dans notre classement des meilleurs albums de Metallica.

10 – Garage Inc (1998)

En 1987, le premier enregistrement de Metallica avec Newsted à la basse était The $5.98 E.P. – Garage Days Re-Revisited, où le groupe reprenait des influences punk et metal comme Diamond Head et les Misfits. Dix ans plus tard, le dernier album de Metallica avec Newsted rassemblait cet EP et d’autres reprises du catalogue du groupe, ainsi qu’un disque nouvellement enregistré.

Metallica s’appuie sur son côté rock classique avec des reprises de Bob Seger et de Skynyrd et lance des surprises comme « Loverman » de Nick Cave, mais Garage Inc. est surtout une célébration amusante, mais pas tout à fait révélatrice, de toute la musique heavy qui a façonné le groupe, de Black Sabbath à Mercyful Fate.

Garage Inc.
  • Record Label: Mercury
  • Catalog#: 07314 5383512
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 1998
  • Notes: All ‘Their’ Covers Incl. 11 ‘New(1998)’ Covers

9 – Reload (1997)

On poursuit la remontée de notre classement des meilleurs albums de Metallica avec Reload. Lorsqu’un groupe ayant un surplus de nouvelles chansons décide de les répartir sur deux albums consécutifs, le premier à sortir est généralement le plus fort des deux.

Mais Reload, qui est sorti 17 mois après Load, est plus vivant et plus facile à écouter que son prédécesseur grâce à des chansons propulsives comme « Prince Charming » et « Fuel », peut-être le meilleur titre de Metallica après le Black Album.

Le chant de Marianne Faithfull sur le single « The Memory Remains » est une surprise qui préfigure la nouvelle habitude du groupe à collaborer en dehors du monde du métal, mais « The Unforgiven II » est le seul faux pas sérieux, une suite profondément inutile d’un succès précédent.

Promo
Reload
  • Record Label: Polygram
  • Catalog#: 07314 5364092
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2000

8 – Hardwired… To Self-Destruct (2016)

En 8ème place de notre liste des meilleurs albums de Metallica on retrouve Hardwired… To Self-Destruct. 30 ans après que Dave Mustaine a été viré du groupe, Metallica a nommé un album avec le genre d’ellipses dramatiques dont Mustaine a fait une signature des albums de Megadeth comme Killing Is My Business… et Business Is Good !

Kirk Hammett a perdu un téléphone contenant des centaines d’idées de riffs en 2014, ce qui a fait de Hardwired le premier album de Metallica depuis Kill ‘Em All sans aucun crédit d’écriture de Hammett.

Le point fort de l’album est « Moth Into Flame », que Metallica a interprété avec Lady Gaga lors des Grammys 2017, dans l’un des moments les plus surréalistes de synergie du groupe avec le showbiz.

Hardwired…to Self (Deluxe Edt.27 Brani)
  • Deluxe three disc set
  • Bonus disc includes Lords of Summer and Riffs
  • Évaluation de l’Audience : X (Auditoire adulte seulement)

7 – Death Magnetic (2008) – l’un des meilleurs albums de Metallica

Après le retour aux sources mal reçu de Metallica sur St. Anger, le premier effort studio du groupe avec Trujillo a été un recalibrage prudent, capturant ses racines thrash des années 80 avec plus de clins d’œil à son son commercial des années 90 (y compris, malheureusement, « The Unforgiven III »).

« Broken, Beat & Scarred » est l’un des morceaux les plus percutants que Metallica ait jamais fait, et les solos de guitare de Hammett reviennent en force, en particulier sur « All Nightmare Long ». Death Magnetic a été le seul album du groupe produit par Rick Rubin, bien que l’un des collaborateurs fréquents de Rubin, l’ingénieur/mixeur Greg Fidelman, ait produit tous les projets ultérieurs.

6 – 72 Seasons (2023)

Le petit dernier de la discographie de Metallica. 72 Seasons est un album conceptuel capiteux sur, comme le dit Hetfield, « les 18 premières années de notre vie qui forment notre vrai ou faux moi ». À l’écoute, cependant, on n’a guère l’impression qu’il y a une narration ou un thème au-delà de l’habituel ragoût d’angoisse et de rage de Metallica.

Heureusement, chaque membre est en excellente forme musicale. « Shadows Follow » est agrémenté de coups de caisse claire d’Ulrich et de l’une des performances vocales les plus expressives d’Hetfield au cours des dernières décennies. Le solo de Hammett sur  » Chasing Light  » est brûlant, et ses leads sur  » Too Far Gone ?  » ont un peu de la majesté de Ride the Lightning.

L’intro syncopée de Trujillo sur  » Sleepwalk My Life Away  » rappelle presque ses racines funk metal avec Infectious Grooves et permet un rare moment où il se distingue des précédents bassistes de Metallica. « You Must Burn ! » est même un morceau du Black Album, un retour bienvenu d’une facette du groupe qui a été largement évitée sur les derniers albums. L’un des meilleurs albums de Metallica.

72 Seasons
  • New Store Stock

5 – Kill ‘Em All (1983)

Place à notre top 5 des meilleurs albums de Metallica. A partir de maintenant, chaque album pourrait mériter une 1ère place pour certains d’entre nous… Hetfield et Ulrich se sont rencontrés à Los Angeles en 1981 et ont passé les deux années suivantes à former la formation classique de Metallica avant de s’installer à San Francisco.

Avant Kill ‘Em All, le groupe a enregistré trois démos largement diffusées et une première version de « Hit the Lights » pour la compilation « Metal Massacre I ». Ce premier album, presque baptisé Metal Up Your Ass, ne semble peut-être pas aussi énorme que ceux qui suivront, mais les ingrédients du succès mondial du groupe étaient déjà présents.

Le solo de Hammett sur « Motorbreath », enregistré un mois seulement après son arrivée dans le groupe, est incandescent et constitue un contrepoint parfait à l’aboiement autoritaire de Hetfield. Le solo de Burton, « (Anesthesia)-Pulling Teeth », est un instrumental d’un autre monde qui constitue une démonstration remarquable d’un bassiste unique en son genre, mort bien trop tôt. Le premier opus de la discographie de Metallica restera à jamais spécial.

Promo
Kill ‘Em All [Import]
  • CD
  • released 2016 in Europe by Blackened Recordings (00602547885272)
  • Genre: Heavy Metal

4 – And Justice for All (1988)

Avant la caisse claire de St. Anger, le choix de production le plus controversé dans le catalogue de Metallica a été de tourner la basse de Newsted si bas dans le mixage qu’elle est pratiquement inaudible sur son premier album avec le groupe. Hetfield et Ulrich insistent sur le fait que c’est simplement ce qui leur a semblé correct lors du mixage de l’album, tandis que d’autres se demandent s’il ne s’agit pas d’une sorte d’effet secondaire pervers des rituels de « bizutage du nouveau » du groupe.

Malgré le mixage dans les aigus, l’album poursuit l’ascension commerciale du groupe avec le chef-d’œuvre sombre « One » (probablement leur meilleur titre et l’un des meilleurs solos de guitare de tous les temps), et présente certaines des compositions les plus complexes de la carrière de Metallica, riches en rebondissements, en virages et en signatures temporelles inhabituelles.

…And Justice for All a été nommé pour le premier Grammy métal (meilleure performance hard rock/métal), mais Metallica a perdu face à Jethro Tull dans l’une des décisions de la Recording Academy les plus moquées de tous les temps. L’un des meilleurs albums de Metallica.

Et le podium est…

3 – Metallica (1991)

Après avoir passé une décennie à être le groupe préféré des fans de métal sérieux alors que les groupes plus glamour du Sunset Strip obtenaient toute la gloire du grand public, Metallica s’est retrouvé en tête d’affiche d’une tournée avec Guns N’ Roses et a commencé à surpasser tous les contemporains de ce dernier.

The Black Album, cependant, a dépassé toutes les attentes raisonnables, devenant l’album le plus vendu de l’ère SoundScan – si vous êtes né après Thriller, c’est peut-être l’album le plus vendu de votre vie. Les monstres midtempo de Metallica s’appuient sur le son des chansons les plus accrocheuses des années 80, telles que « Seek & Destroy » et « For Whom the Bell Tolls », tandis que « The Unforgiven » et « Nothing Else Matters » révèlent la capacité du groupe à créer de belles mélodies et des dynamiques délicates.

Une certaine catégorie de puristes du metal méprisera toujours l’album et tout ce qu’il représente, mais pour le reste d’entre nous, il s’agit d’un incontournable des radios rock qui ne s’essouffle jamais. Bienvenue ur le podium des meilleurs albums de Metallica.

Metallica – Black Album
  • Record Label: Vertigo
  • Catalog#: 07314 5100222
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2000

2 – Ride the Lightning (1984)

Metallica est embarrassé par « Escape », une chanson écrite sous la pression du label pour faire quelque chose de radio-friendly, et ne l’a jamais jouée en live que lors d’une diffusion de l’album complet Ride the Lightning en 2012.

Il n’y a rien de particulièrement mauvais dans « Escape » – elle ne ferait pas partie des 10 pires chansons de Metallica aujourd’hui – mais le groupe était en quête de perfection métallique en 1984, et elle fait pâle figure face à des bêtes comme « Creeping Death » et « For Whom the Bell Tolls ». L’un des meilleurs représentants de la discographie de Metallica.

Promo
Ride The Lightning [Import]
  • Nouveau stock de magasin

1 – Master of Puppets (1986) – le summum de la discographie de Metallica.

Enfin, comment ne pas placer Master of Puppets en tête de notre classement des meilleurs albums de Metallica ? La tragédie était à nos portes, puisque Burton est décédé exactement six mois après la sortie de l’album, mais Master of Puppets a marqué l’apogée de l’évolution du groupe classique et a été le premier album de Metallica à atteindre des ventes d’or et de platine.

Lovecraft, One Flew Over the Cuckoo’s Nest et des réflexions politiques sur la guerre et le télévangélisme ont permis à Hetfield de faire son plus grand bond en avant en tant que parolier et chanteur, tandis que le producteur danois Flemming Rasmussen a aidé Metallica à capturer ses guitares jumelles planantes et les coups insistants de la double pédale de basse d’Ulrich.

En 2022, la chanson titre est entrée pour la première fois dans le Hot 100, atteignant la 35e place après être apparue dans la saison 4 de la série Stranger Things de Netflix. La synchronisation, qui a fait découvrir Metallica à une génération de nouveaux auditeurs, a consacré « Master of Puppets » comme le couronnement de la première décennie du groupe.

Promo
Master of Puppets [Import]
  • Universal Music
  • Musica

Si la tache n’était pas si dure que cela en ce qui concerne le classement des meilleurs albums de Metallica, on a eu un peu plus de mal pour établir un top 20 des meilleures titres de Metallica.

Meilleurs albums de Rage Against The Machine

Composé de Zach de la Rocha au chant, Tom Morello à la guitare, Tim Commerford à la basse et Brad Wilk à la batterie, Rage Against The Machine (RATM) est un groupe américain proposant une fusion rap et métal, avec des influences funk et punk. Rage Against The Machine est principalement connu pour le flow des textes signes de La Rocha, les nombreux effets de guitare de Morello et les prises de position politique du groupe. Le groupe aura une courte carrière – 4 albums studio seulement – ce qui ne va pas nous empêcher de vous proposer notre classement des meilleurs albums de Rage Against The Machine.

Rage Against the Machine / Evil Empire (Coffret 2 CD)
  • Record Label: Sony
  • Catalog#: 88697 586062
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2009
  • Notes: ..Evil Empire =2 Separate Cd’S In 1 Slipcase=

Notre liste des meilleurs albums de Rage Against The Machine (RATM)

4 – Renegades (2000)

On commence notre liste des meilleurs albums de Rage Against The Machine avec Renegades. Les reprises d’albums peuvent être des affaires difficiles, mais RATM a réussi à toucher la cible bien plus qu’il ne l’a ratée. Le premier single est une reprise du classique Renegades Of Funk d’Afrika Bambaataa, mais qu’il s’agisse de gangsta rap sur How I Could Just Kill A Man de Cypress Hill, de punk hardcore sur In My Eyes de Minor Threat ou de rock garage sur The Stooges Down On The Street, Rage prouve qu’ils peuvent s’adapter sans perdre leur propre identité.

Le véritable point fort est cependant leur brillante réimagination du cri de guerre de la contre-culture de Bob Dylan, Maggie’s Farm, qui apporte un peu de muscle musical à ces paroles bouillonnantes.

Renegades – n°1 (Pochette rouge, noir et bleu) (la couverture peut varier)
  • Record Label: Columbia
  • Catalog#: 4999212
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2005
  • Notes: Collection Of Covers!

3 – Evil Empire (1996)

Considéré comme une déception au moment de sa sortie en 1996, il est bon de voir que le deuxième album de RATM reçoit aujourd’hui les honneurs qu’il mérite. C’est seulement parce qu’il suit l’un des plus grands albums jamais réalisés qu’il doit prendre la médaille d’argent ici, et même dans ce cas, ce n’est que par la plus petite des marges.

Evil Empire est un album phénoménal, qui a engendré des méga hits comme Bulls On Parade et People Of The Sun, mais c’est en creusant un peu plus que l’on peut vraiment comprendre le génie de cet album. Des chansons comme le punk psychédélique de Revolver ou le jazz éclectique de Down Rodeo sont aussi bonnes et aussi expérimentales que tout ce que Rage a jamais écrit. C’est peut-être le numéro deux ici, mais c’est toujours un album dix sur dix. Bienvenue sur le podium des meilleurs albums de Rage Against The Machine.

Evil Empire
  • Format : Album
  • Durée : Album
  • Sous-genre : Années 90
  • genre : Rock

2 – The Battle Of Los Angeles (1999) – l’un des tout meilleurs albums des Rage Against The Machine

En 1999, trois ans après la sortie d‘Evil Empire, c’est dans un nouveau climat musical que RATM s’est retrouvé. Le modèle de rap et de hard rock qu’ils avaient perfectionné avait été coopté par les groupes de nu metal extrêmement populaires de l’époque, mais Rage est resté en tête du jeu.

The Battle Of Los Angeles n’est peut-être pas aussi cohérent que les deux premiers albums, mais il reste tout de même une œuvre brillamment puissante, avec la marche tourbillonnante de Testify, la dextérité rythmique de Calm Like A Bomb et le bondissant et écrasant Sleep Now In The Fire (avec sa vidéo emblématique où RATM ferme la Bourse) qui sont tous des moments définitifs dans la carrière du groupe.

Promo
The Battle of Los Angeles
  • Record Label: Epic
  • Catalog#: 4919932
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 1999

1 – Rage Against The Machine (1992)

Comment ne pas placer le premier album de RATM en tête de notre classement des meilleurs albums de Rage Against The Machine ? L’un des albums les plus révolutionnaires de l’histoire de la musique, le premier album de 1992 de Rage Against The Machine reste légitimement révolutionnaire et totalement parfait. Au début des années 90, le rap et le rock commençaient à être étroitement liés, mais personne n’aurait pu imaginer que l’amalgame des deux styles serait aussi parfaitement réalisé qu’il l’est ici.

Il n’est pas exagéré de dire que presque tous les morceaux de Rage Against The Machine sont devenus des hymnes de l’époque, toujours d’actualité : Know Your Enemy, Bullet In The Head, Freedom, Bombtrack et, bien sûr, Killing In The Name, de nombreux groupes ont sorti des albums de grands succès qui n’arrivent pas à la cheville de cette liste de morceaux.

Le style de guitare unique de Morello, la section rythmique parfaitement synchronisée et serrée et les raps furieux et intelligents de De La Rocha… on ne changerait pas une seule seconde de ce disque, un grand de tous les temps.

Rage Against the Machine
  • Record Label: Epic
  • Catalog#: 4722242
  • Country Of Release: NLD
  • Year Of Release: 2001